Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    La CAN 2025 retirée à la Guinée    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Retrait de la CAN à la Guinée    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Au Maroc, les femmes âgées sont plus vulnérables que les hommes    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Suicide d'une jeune médecin: Le CHU Ibn Sina dément    Le Crédit Agricole du Maroc reçoit le label de certification de l'IFACI    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Casablanca abrite le 1er forum du sport en entreprise en Afrique    Marrakech: le Caïd de l'annexe administrative d'Azli suspendu pour corruption    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    De l'eau extraterrestre trouvée dans une météorite, une première    Les dirigeants de l'Union européenne «rejettent» l'annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes    Exclu: la preuve que le motif de Zellige utilisé par Adidas est bien Marocain (Documents)    Lions de l'Atlas: la pilule ne passe toujours pas pour Vahid Halilhodzic    Hakimi l'exemple qui coute cher!    Maroc : 86% des jeunes marocains insatisfaits des partis politiques    Tanger Med : le troisième campus de l'école 1337 accueille sa première promotion    Le Crédit Agricole du Maroc auréolé du label de certification de l'IFACI    La FAO et le PNUE lancent un appel pour combattre le gaspillage alimentaire    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Poutine signe l'annexion de quatre régions d'Ukraine    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Le 3ème campus de l'Ecole 1337, accueille sa première promotion d'étudiants    L'essentiel de l'avis du CESE sur l'aménagement durable du littoral    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Le jeûne du ramadan, source de crispations dans le football français ?    Fadila Benmoussa se joint aux honorés du 11ème Festival maghrébin du film d'Oujda    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Clap de fin pour «Rachid Show» ? Allali brise le silence (PHOTO)    Concert virtuel de Saad Lamjarred: on connait le prix des billets (PHOTO)    Croissance économique : net ralentissement à 2% au T2-2022    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    Des alliés des Etats Unis comme le Maroc, «sont visés par les forces du mal et leurs proxies»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !
Publié dans Barlamane le 08 - 08 - 2022

Dbibina compatit avec les Soros-suceurs, qui se font traité de tous les noms ces derniers jours pour avoir sorti, par erreur, un rapport à charge contre l'Ukraine en croyant qu'il s'agissait du Maroc, allant jusqu'à les pousser à s'excuser pour ce malentendu...
En effet, le 4 août dernier, Amnesty International, comme elle le fait d'habitude quand il s'agit du Maroc, sort un communiqué de presse, en accusant les autorités de « répression contre sa propre population »...sauf qu'au lieu d'écrire « Maroc » comme toujours, ils ont fait l'erreur fatale de pointer du doigt l' « Ukraine », un pays peuplé par des blonds aux yeux bleus, qui se trouve en Europe et qui plus est, est en pleine guerre contre l'ennemi juré des occidentaux : La Russie....la totale koi !!!
Pas conscient de cette erreur qui risque de lui couter sa réputation d'ONG préférée des blonds aux yeux bleus, Amnesty International a même fait parler sa Secrétaire Générale, Agnès Callamard, qui comme elle le fait d'habitude avec le Maroc, a intimé l'ordre aux autorités ukrainiennes de « prendre immédiatement les mesures nécessaires » pour respecter les directives d'Amnesty....
si ce genre de méthode des Soros-suceurs passait comme une lettre à la poste lorsqu'il s'agissait du Maroc, vu le nombre de vendus et de journaliste occidentaux aux ordres qui n'attendent que le signal de leur maitre pour s'attaquer au Royaume....eh bah la c'est une toute autre histoire !!!
Pck si chez nous au Maroc, Amnesty peut compter sur des larbins serviles à l'image de Mohamed Sektaoui pour approuver, en échange de virements mensuels, tous leurs rapports à charge contre son pays....eh bah en Ukraine ils ont une vraie patriote du nom d'Oksana POLKALTCHOUK, qui au lendemain même de la publication dudit rapport critiquant les autorités ukrainiennes a tout simplement déposé sa démission en dénonçant« des conclusions biaisées qui ne font que servir la propagande des ennemis de son pays »...
Selon OksanaPokaltchouk, Amnesty a « donné très peu de temps » au ministère « pour une réponse » et « par conséquent, l'organisation a publié un rapport qui semblait involontairement soutenir la version russe », ajoutant qu'Amnesty avait ignoré les appels de son équipe à ne pas publier le rapport en déclarant en substance : « Hier, j'avais le naïf espoir que tout pouvait être arrangé et que ce texte serait remplacé par un autre. Mais aujourd'hui, j'ai compris que cela n'arriverait pas ».
Soubhanalah quand les autorités marocaines se sont plaint du fait qu'Amnesty n'a même pas pris la peine de contacter les responsables avant la publication d'un énième rapport à charge contre le pays, eh bah tous les vendus et medias acquis à cette ONG se sont ruées pour accuser le Maroc de mensonge et de vouloir « faire taire toutes les voix libre »....cette fameuse dernière phrase qui est devenu leur slogan préféré...
Sauf que là c'est l'Ukraine et quand des blonds aux yeux bleus vous disent qu'Amnesty a publié un rapport biaisé faisant les affaires des ennemis....alors c'est un rapport biaisé faisant les affaires des ennemis...comme en atteste cette incroyable et franchement émouvante campagne de dénonciation que subit, actuellement, Amnesty sur les réseaux sociaux, qui se voit fustigé par tous les journalistes occidentaux pour avoir osé traité les ukrainiens... comme des marocains....
ces réactions ont acculé notre chère officine des droits de l'homme à faire son mea culpa et à sortir un communiqué regrettant, lisez bien, la « colère et le désarroi » déclenchés par son rapport sur l'Ukraine, une manière de ménager les sentiments et pour ne pas trop frustré ce pays de blancs aux yeux bleus, se situant au dessus de ces foutus arabes ou africains.
cette nouvelle controverse sur le travail biaisé d'Amnesty international en Ukraine, nous renvoi forcement vers le rapport controversé sur Pegasus incriminant sans preuves le Maroc. D'ailleurs, il est pas trop tard pour Amnesty de laver le peu d'honneur qui lui reste en présentant officiellement ses excuses aux autorités marocaines après qu'il ait été avéré que l'équipe de techniciens amateurs, à l'origine dudit rapport, se soit complètement gouré dans ses calculs....et il était question, effectivement, un certain moment de présenter des excuses au royaume mais la donne a visiblement changé??? !!
je n'aimerai pas être à la place de ces vendus de chez nous, qui doivent se sentir vraiment très petit face au patriotisme de la responsable de la section ukrainienne d'Amnesty, d'autant plus qu'ils ont compris, avec cette affaire, que le soutien apporté par la presse occidentale à leur cause n'est qu'un soutien à la carte... Car s'ils sont autant appréciés par leurs maitres blancs c'est pck ils les considèrent comme des « informateurs indigènes », à savoir ce Chekam intarissable qui « pour surcompenser un complexe d'infériorité à l'égard des Blancs, imite ces derniers pour leur plaire et être reconnu par eux. À tel point que les Blancs y voient le parfait arabe de service, en le choisissant comme l'interlocuteur principal pour parler en leur nom »...comme un Ali Lmrabet koi....YALLAH WA NOUD TG3D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.