Amnesty International dénonce les méthodes répressives qui ciblent les militants du Hirak depuis deux ans    Une Université des jeunes à Al-Hoceima pour soutenir les initiatives de participation citoyenne    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    Le dirham s'apprécie face au dollar    Ligue des champions: Le Bayern atomise La Lazio et Chelsea s'offre l'Atlético    Le Maroc et la Serbie, deux marchés prometteurs au potentiel énorme    Le prix du poisson et des huiles en hausse à fin janvier    Abdellatif Maâzouz : « Le retrait du Maroc de la liste grise de l'UE devrait renforcer l'intérêt des investisseurs »    Le Maroc reçoit 1 million de doses du vaccin Astrazeneca    Météo: les villes où il va pleuvoir au Maroc à partir de jeudi    Face aux accusations du syndicat des avocats, la DGAPR répond    Insertion des jeunes par le sport : TIBU Maroc partage son expérience    Perturbations et lenteur: Maroc Telecom s'explique    Nouveau Hyundai Creta : encore plus audacieux    Economie : la longue marche vers le rétablissement    Il y a fort à faire pour une justice électorale et pour le renforcement du pluralisme politique    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Selon une nouvelle note secrète de la CIA, une guerre des clans mine le régime algérien et conduira à son effondrement    CAN U20 Mauritanie : Un derby maroco-tunisien en quart de finale    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    L'économie nationale renoue avec la croissance en 2021    RCI Finance Maroc: baisse de 23,6% de la production en 2020    Amnesty International dénonce une «stratégie délibérée» pour «écraser la dissidence»    Le fiduciarisme face au sécularisme    La classe politique évoque « un non-événement »    Le football féminin et africain au menu de la visite de Gianni Infantino au Maroc    Mission réussie pour le Wydad, Al Ahly tombe    Invaincu 527 minutes, Bounou rentre dans la légende du FC Séville    Algérie : Le Hirak exprime l'exaspération d'une population qui étouffe, selon le Monde    Un pari réussi en temps de pandémie !    L'Institut français de Tanger-Tétouan reprend ses activités    L'Europe doit se défaire de la logique du professeur et de l'élève dans sa relation avec le voisinage sud, déclare Nasser Bourita    Centrale Danone : une vingtaine de nouveaux produits "fortifiés"    Vaccination : le Maroc approuvera-t-il la dose unique ?    Nasser Bourita s'entretient avec Arancha Gonzalez Laya    Les Etats-Unis persistent et signent    Multilinguisme entre défis et opportunités    Béni Mellal-Khénifra : Naissance d'un nouveau club du dialogue et de la coexistence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PCNS révèle le contenu de son rapport annuel des « Atlantic Currents »
Publié dans Challenge le 13 - 12 - 2018

En prélude à la 7eédition de la conférence de haut niveau des « Atlantic Dialogues », la 5eédition du rapport annuel des « Atlantic Currents », a été publiée ce jeudi 13 décembre et présentée par ses auteurs à Marrakech.
Migration, enjeux démographiques, changement climatique, politique étrangère des Etats-Unis, spectre d'une nouvelle crise financière internationale… tels sont les thèmes explorés lors de cette édition 2018 du rapport annuel des « Atlantic Currents ».
Ce document de 211 pages, publié par le groupe de réflexion marocain « Policy Center for the New South » (PCNS) – nouveau nom de l'« OCP Policy Center » – étudie les principales thématiques à l'échelle globale du point de vue du Sud. En phase avec la conférence « Atlantic Dialogues », il s'attache à fournir une nouvelle perspective sur les défis auxquels doit faire face l'Atlantique, Nord et Sud, en exprimant les opinions du Sud sur la scène internationale.
Vers une union transatlantique
Sous la supervision de Bouchra Rahmouni, collaboratrice émérite du PCNS, différents auteurs venus du Maroc, du Sénégal, du Brésil ou du Congo (RDC) ont écrit 12 chapitres traitant de questions économiques et culturelles.
« La présente édition traite des obstacles auxquels fait face actuellement le monde atlantique, évoquant aussi les défis qui se profilent pour l'avenir, afin d'explorer le potentiel des relations transatlantiques et ce, dans un contexte de dialogue, de respect et de meilleure compréhension de l'autre », a déclaré Bouchra Rahmouni.
Un avant-propos exprimé par Hafsat Abiola, fille de feu le président élu Moshood Abiola, une voix forte de la société civile nigériane, est suivi par une allocution d'Antonia Paulo Paranagua, historien et ancien journaliste pour le quotidien Le Monde, qui se penche sur « L'Atlantique, une arène triangulaire de l'interaction culturelle ». Mohamed Benaïssa, ancien ministre marocain des Affaires étrangères, traite lui aussi du « Parcours culturel de l' »Atlantic Dialogue » ».
Une large palette d'auteurs
« L'actuelle administration des Etats-Unis consacre beaucoup d'efforts à saper la confiance, et de ses alliés, et de ses rivaux. Une fois qu'elle est gravement compromise, rien n'est plus difficile que de rétablir la confiance, même si le prochain président devait s'avérer un fervent partisan de l'internationalisme. »
Ces mots de Younes Abouyoub, directeur de la division des Nations-unies sur la Gouvernance et le Renforcement de l'Etat, figurent dans un chapitre qui cherche des réponses à cette épineuse question : « Un héritage hasardeux : du multilatéralisme à la Trump à l'effondrement du mythe américain ? ».
Pour sa part, Soukeyna Ndiaye Ba, ancienne ministre sénégalaise de la Coopération décentralisée et de la Planification régionale, se penche sur « Les risques et conséquences de la migration pour les pays atlantiques ».
Renouveler les perspectives sur l'économie, la sécurité et la géopolitique
Apropos de « L'Afrique : lien entre démographie et migration », Abdelhak Bassou, collaborateur émérite du PCNS, propose des réflexions rafraîchissantes, basées sur des faits plutôt que sur des perceptions : « Les pays d'Afrique du Nord, où la croissance de la population se ralentit, sont aussi des pays qui connaissent un développement manifeste. Ces pays seront disposés à accueillir à l'avenir des migrants africains pour compenser leur déficit démographique. »
Collaborateur émérite du Policy Center for the New South, Rachid El Houdaigui a traité en profondeur le thème si important de « L'"Atlantic alliance" : entre un regain d'européanisme et un atlantisme fébrile ».
L'agriculture et la sécurité alimentaire, de même que « L'équilibre à retrouver dans la discussion Nord-Sud sur le changement climatique », chapitre original rédigé par Rim Berahab,économiste du PCNS, et par Mbuih Zukane, du Cameroun, ancien cadre émergent de l'« Atlantic dialogue », et chercheur auprès de l'institut d'Etudes sur le développement de l'université d'Anvers(Belgique).
Autre ancien élève des cadres émergents de l'« Atlantic dialogues », Eric Ntumba, jeune banquier venant de la République démocratique du Congo, a co-écrit avec l'universitaire brésilien Otavanio Canuto, collaborateur émérite du PCNS, un essai sur les perspectives d'une nouvelle crise financière internationale. Selon eux, « Les niveaux d'endettement à l'échelle globale, associés aux trajectoires économiques divergentes prises par les Etats-Unis et d'autres économies parvenues à maturité, par contraste avec celles de marchés émergents et de marchés frontières, vont planter le décor de la prochaine crise. »
Dernier point, mais non le moindre : Mostafa Rezrari, collaborateur émérite du PCNS, revisite le « concept du Sud » au dernier chapitre du rapport. Il nous rappelle que « La première apparition du terme de "Sud global" remonte à 1969. » Carl Oglesby, éditeur auprès du journal catholique libéral « Commonweal Magazine », affirme que « Des centaines d'années de domination des Etats-Unis sur le Sud global ont convergé pour produire un ordre social intolérable. »

Lire aussi https://www.challenge.ma/ocp-policy-center-devient-policy-center-for-the-new-south-101922/
Lire aussi https://www.challenge.ma/atlantique-dialogues-a-marrakech-surmonter-les-points-de-rupture-102218/


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.