Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Le temps qu'il fera ce dimanche 23 janvier 2022    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Compteur coronavirus : 7 638 nouveaux cas et 31 décès en 24H    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Entretien : Schneider dévoile ses ambitions au Maroc
Publié dans Finances news le 23 - 01 - 2014

Le Maroc bénéficie d'un très grand potentiel solaire qui lui permettra d'atteindre ses objectifs et ses ambitions en matière de production énergétique.
Il est pour nous primordial d'accompagner nos collaborateurs vers un développement durable.
Le point avec Franck PetitJean, Directeur général de Schneider Electric Maroc.
Finances News Hebdo : Vous avez été nommé Directeur général de Schneider Electric au Maroc, avec pour mission de renforcer la présence et l'activité de votre groupe, leader mondial dans la gestion de l'énergie et premier équipementier électrique français. Pourriez-vous nous décrire l'objet de votre nouvelle mission ?
Franck PetitJean : Schneider Electric s'appuie sur son ancrage historique au Maroc depuis plus de 60 ans en matière de la distribution électrique et du contrôle et se positionne actuellement comme acteur majeur dans la gestion de l'énergie. Après une expérience de plus de 5 ans en Arabie Saoudite et 19 ans en France, ma mission au Maroc vient en continuation de la volonté du groupe de capitaliser sur cette assise historique et pérenniser l'image de Schneider Electric en tant que spécialiste mondial de la gestion de l'énergie visant l'amélioration de l'efficacité énergétique, le déploiement d'un réseau électrique plus intelligent et un développement urbain plus durable, sur un marché très ouvert à l'économie internationale ayant enregistré un développement notable en matière de la gestion de l'énergie.
F. N. H. : L'un de vos grands chantiers aujourd'hui concerne le développement d'une politique de l'énergie solaire. Et, après l'Arabie saoudite où vous avez travaillé pendant quelques années, que représente pour vous l'activité solaire au Maroc ?
F. P. J. : Le gouvernement marocain a, en effet, lancé un plan national ambitieux pour la promotion du secteur des énergies renouvelables, qui permettra au Royaume, à l'horizon 2020, de produire 42% de son énergie à partir des ressources renouvelables. L'activité solaire au Maroc en fait partie et s'aligne parfaitement avec notre stratégie de développement en matière des énergies renouvelables.
Le Maroc bénéficie d'un très grand potentiel solaire qui lui permettra d'atteindre ses objectifs et ses ambitions en matière de production énergétique.
F. N. H. : Quelle est votre vision et la stratégie que votre groupe compte mettre en œuvre pour promouvoir l'énergie solaire au Maroc ? Avez-vous ciblé les potentialités et comment pensez-vous sauvegarder les parts de marché qui vous reviennent ?
F. P. J. : Notre stratégie est en phase avec le plan solaire marocain et les ambitions de l'Etat marocain en matière de réduction des coûts énergétiques. Une stratégie qui a été couronnée par un certain nombre de projets portant essentiellement sur l'offre Schneider Electric pour les unités de production d'énergie (Scada/Equipements MT/Compensation de l'énergie réactive) à savoir :
L'offre résidentielle (0 à 100 KW) / des solutions pour sites commerciaux et teriaires ( 100 Kw à 1 MW) / solution complète pour les fermes solaires ( plus de 1MW), avec des équipements de protection en courant continu, ou de protection en courant alternatif ;
Des solutions de supervision et de monitoring aux Scada très complexe.
Par ailleurs, notre vision est de développer des partenaires locaux à qui nous transmettons notre savoir-faire et expertise et ce, afin de créer un vivier de compétences locales visant à déployer un service de proximité pour nos clients.
Une approche «Smart Grid» qui aide les systèmes urbains à renforcer leur efficacité et à offrir un service optimisé
F. N. H. : Le Maroc a mis en place un certain nombre de grandes réformes et, pour ce faire, institutionnalisé d'ambitieux programmes comme «Pacte Emergence», «Plan Maroc vert», «Maroc solaire», etc... Comment comptez-vous intégrer ces programmes dans votre stratégie ?
F. P. J. : En effet, l'Etat marocain a fait du développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique une priorité stratégique traduite par des plans nationaux (Efficacité énergétique, EnR, électrification rurale, ...).
Notre stratégie au Maroc et partout dans le monde s'articule sur trois axes majeurs : l'amélioration de l'efficacité énergétique, le déploiement d'un réseau électrique plus intelligent et un développement urbain plus durable. En effet, les solutions de Schneider Electric visent à accroître la quantité d'électricité disponible avec des investissements limités. Ces solutions réunissent les technologies nécessaires pour améliorer l'efficacité des systèmes urbains et fournir une «efficacité urbaine», et ce, en modernisant le réseau existant, en développant les énergies renouvelables, en exploitant l'immense potentiel solaire dont le Maroc bénéficie chaque jour, et en aidant les sociétés, les industries et les autorités publiques à accroître leur efficacité énergétique.
Une approche «Smart Grid» qui aide les systèmes urbains à renforcer leur efficacité et à offrir un service optimisé à leurs clients ; et des solutions qui favorisent l'émergence de villes intelligentes.
F. N. H. : Schneider Electric a mis en place une culture nouvelle qui est celle de la responsabilité énergétique et environnementale, axée en particulier sur le «Bipbop accès à l'énergie» et sur le concept de «l'efficacité énergétique», qui est le cœur de cette stratégie. Pourriez-vous nous en dire un mot ?
F. P. J. : Schneider Electric s'engage depuis toujours à respecter une conduite éthique dans ses opérations, à agir en cohérence avec les principes du développement durable et le respect de la planète et de l'homme. Cela signifie être à l'écoute de la société, de la législation et des enjeux, intégrer la protection de l'environnement dans les décisions stratégiques du groupe, mettre sur le marché des produits qui protègent la vie, sécurisent les biens, optimisent la consommation d'énergie et de ressources naturelles, communiquer de manière loyale les informations sur les conséquences des activités du groupe sur l'environnement, appliquer les lois et règlementations en vigueur relatives aux activités et responsabilités du groupe, impliquer l'ensemble des collaborateurs du groupe dans une démarche éco-responsable, mettre tout en œuvre pour réduire l'empreinte écologique des sites du groupe. Notons que Schneider Electric est devenu en 2008 membre de l'alliance pour l'économie d'énergie : Alliance to save energy (ASE) qui a pour principal objectif la promotion de l'efficacité énergétique dans le monde entier afin de construire un avenir durable.
Par ailleurs, parmi les actions entretenues par le groupe, nous citons le programme Bipbop : un programme qui plébiscite l'ambition de notre groupe de développer l'accès à une énergie fiable et propre aux couches sociales les plus défavorisées.
BipBop est l'acronyme de Business, innovation, and people at the base of the pyramid (business, innovation et formation à la base de la pyramide) qui signifie tout simplement la mise en place d'un programme éco-responsable visant à gérer un fonds d'investissement socialement conduit à soutenir financièrement les entreprises dédiées à l'activité électrique servant la base de la pyramide (Business), former les jeunes issus de cette base sur des compétences liées à la gestion de l'énergie et les parrainer (People), tout en construisant des offres / solutions adéquates et des modèles d'affaires pour être un champion dans le domaine de l'accès à l'énergie (Innovation).
F. N. H. : Comment se déclinent votre politique de communication et votre vision sociale ?
F. P. J. : Notre politique de communication se décline à travers nos axes de développement au Maroc et s'aligne avec la vision du groupe à l'échelle mondiale. L'objectif est de concilier la volonté du groupe d'accéder à l'électricité et à ses avantages et l'adoption d'une attitude responsable vis-à-vis de l'environnement et de ses parties prenantes.
Schneider Electric a toujours mené l'exécution de sa stratégie à travers des «programmes d'entreprise». En février 2012, nous avons lancé au Maroc le dernier programme d'entreprise, «connect», qui caractérise parfaitement nos priorités stratégiques tant au niveau local qu'à l'échelle internationale. L'une de ces priorités est celle de créer une culture propice au développement de nos collaborateurs et à l'optimisation de leurs performances.
Notre objectif est de bâtir une entreprise durable, il est pour nous primordial d'accompagner nos collaborateurs vers un développement durable : La formation, le coaching, le développement de carrière leur permettent d'être acteurs de leur carrière et d'acquérir la flexibilité nécessaire pour affronter l'avenir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.