Sécurité financière. L'impôt, premier pilier de la souveraineté    CAN Maroc U23. Le tirage au sort des éliminatoires prévu ce jeudi 18 août    Maroc. Ces numéros qu'il faut avoir en cas d'urgence    Récit de vie : Gabriel BANON se raconte    Revue de presse quotidienne de ce lundi 15 août 2022    Carburants : Nouvelle baisse des prix à la pompe    Chine : L'usine Tesla de Shanghai a produit un million de véhicules en trois ans    Convention de partenariat : La famille de l'enseignement bénéficie de plus de 140.000 voyages subventionnés par autocars    Afghanistan: les talibans célèbrent le premier anniversaire de leur retour au pouvoir    USA: Un mort et 4 blessés dans une fusillade en Arizona    USA: Un homme se tue après avoir percuté une barricade près du Capitole    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Berkane : Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Ceuta : 11 mineurs marocains tentant de traverser le Détroit de Gibraltar secourus    Vahid Halilhodzic a peine débarqué déjà sollicité    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    Des journées de sensibilisation à Dakhla sur la protection du littoral    Marrakech : Un adolescent abuse sexuellement de sa cousine de 5 ans    Casablanca : 8 ans de réclusion criminelle pour un repris de justice qui a tué son ami    Saïdi Resorts : Nass El Ghiwane fait vibrer jeunes et adultes    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Subvention : À la rescousse des salles de cinéma    Premier League : Chelsea - Tottenham (2-2) Un match spectaculaire, une fin de match musclée et inhabituelle    La météo pour ce lundi 15 août    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    6 millions de jeunes de moins de 24 ans, un atout si nous le voulons !    Cours des devises du lundi 15 août 2022    Kitesurf : Le «Dakhla Downwind Challenge» de retour pour une 7e édition    Norvège: deux véhicules tombent à l'eau après l'effondrement d'un pont    Météo : les températures prévues pour ce lundi 15 août 2022    Tanger-Tétouan-Al Hoceima: Les retenues des barrages en déficit de 306 millions de m3 par rapport à 2021    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    Égypte: 41 morts et 14 blessés dans l'incendie d'une église    Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    Céréales ukrainiennes: Un premier navire de l'ONU prêt à partir    Une délégation du Congrès américain arrive à Taïwan dans la foulée de la visite de Pelosi    Le Polisario : «Il est trop tôt pour parler de trêve» avec le Maroc    Oued Eddahab, le « Tanger du Sud Marocain »    Accords d'Abraham : Le sommet anniversaire annulé    Kénitra : Le soulèvement de 1954, une épopée héroïque    Egypte: L'incendie d'une église au Caire fait 41 morts    « Into The Wild » : électro et techno in the house    Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain    Danse : Meknès déroule son freestyle    « Casa del Mar » repère architectural à valeur historique    Salman Rushdie sous ventilateur après avoir poignardé, pourrait perdre un œil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Témoignage: refoulé d'Algérie, un journaliste marocain raconte sa mésaventure à l'aéroport d'Oran
Publié dans H24 Info le 24 - 06 - 2022

La délégation marocaine s'est envolée, mercredi 22 juin, vers l'Algérie. Contre toute attente, les autorités algériennes ont décidé d'interdire l'accès aux journalistes marocains pour couvrir les Jeux Méditerranéens organisés à Oran. Les neuf journalistes ont donc repris, jeudi 23 juin au soir, un avion vers Tunis pour rentrer par la suite au Royaume. Récit d'un journaliste qui a vécu cette mésaventure.
«Nous avons pris un vol privé (affrété, ndlr). Nous étions un groupe composé d'un peu plus d'une centaine de personnes et nous sommes partis, mercredi 22 juin matin à 9 heures, depuis l'aéroport Mohammed V de Casablanca vers Tunis où l'avion a fait une escale vers midi, avant de prendre, à 17h00, un deuxième vol vers la ville d'Oran. Nous sommes arrivés à l'aéroport international Ahmed Ben Bella en Algérie à 18h30.
Nous n'avons pas pu nous envoler directement vers l'Algérie à cause de la fermeture de l'espace algérien aux avions marocains ou immatriculés au Maroc, suite au gel des relations diplomatiques entre les deux pays.
Lire aussi: Jeux Méditerranéens: des journalistes marocains interdits de séjour en Algérie
Nous arrivons. Tout se passe tellement bien que nous oublions l'existence d'une quelconque tension entre les deux pays. Une foule nombreuse à l'aéroport d'Oran nous accueille à bras ouverts avec des youyous, des applaudissements et un slogan scandé par pratiquement tout le monde: «Khawa khawa».
Même les employés de l'aéroport nous rappellent les liens forts que nos deux peuples doivent maintenir, en dépit des différends politiques entre les deux Etats voisins. Le patron d'un café refuse même d'être payé et offre, en signe d'hospitalité, des boissons gratuitement à plusieurs d'entre nous.
Tout, laisse à croire que les tensions se sont apaisées ou du moins que l'Algérie comme le Maroc ont mis de l'eau dans leur vin afin de garantir le bon déroulement des Jeux méditerranéens auxquels les deux pays participent. Nous allions vite déchanter. Hélas!
Un autre tournant dans l'histoire
Une fois sur place, nous remarquons que la police algérienne est elle aussi très impatiente de nous recevoir, bien que ce ne soit pas de la même manière dont nous avons été accueillis au départ. Nous faisons donc la queue. Les membres de la délégation (sportifs et dirigeants) prennent, chacun à son tour, les accréditations que les autorités algériennes leur ont préparées à l'avance.
Lire aussi: Journalistes marocains bloqués à l'aéroport d'Oran: l'AMPS condamne la décision algérienne
Quand c'est au tour des journalistes, la police algérienne nous explique que nos noms ne figuraient pas sur la liste des journalistes accrédités pour la couverture de cet événement prévu du 25 juin au 5 juillet à Oran. Et sans cette accréditation, qui n'a été octroyée à aucun journaliste marocain, nous ne pouvions pas accéder au territoire algérien.
Or, la procédure d'accréditation a déjà été effectuée auprès du Comité national olympique marocain (CNOM) qui s'est chargé de tout ce qu'il faut pour la suite. Car lorsqu'un journaliste est accrédité par le CNOM, toutes ses informations sont directement communiquées aux autorités algériennes concernées avant même son départ du Maroc.
Nous restons donc bloqués à l'aéroport et attendons, très stressés, n'importe quelle solution de la part des parties concernées. Aucune réponse. Nous n'avions alors d'autre choix que de passer la nuit à l'aéroport international Ahmed Ben Bella. Y dormir dans des conditions peu confortables nous importait peu. Tout ce que nous espérions, c'était de pouvoir exercer notre métier et couvrir l'événement comme prévu.
Lire aussi: Officiel. Le Maroc participera aux Jeux méditerranéens d'Oran en Algérie
Le lendemain, rien ne change. On nous prévient que nous devions retourner au Maroc mais qu'avant nous passerons deux jours à Tunis. Nous prenons donc un autre avion d'Oran jeudi 23 juin au soir vers la Tunisie. Nous arriverons au Maroc ce samedi ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.