Maroc : 1 819 agents d'autorité concernés par un mouvement de mutation    Maroc : Les contrôleurs aériens vent debout contre l'ONDA    Maroc : Le Radisson Hotel Group ouvre son deuxième resort à Saïdia    Maroc : 20 morts et 34 blessés dans un accident entre Khouribga et Fqih Ben Saleh [nouveau bilan]    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C entre vendredi et dimanche    Dakhla : Une touriste française succombe à ses blessures causées par des chiens errants    L'ambassadeur chinois à Washington met en garde les Etats-Unis contre les conséquences de son soutien à Taïwan    Guerre et paix : Manœuvres tous azimuts    Myanmar : Les Rohingyas exigent un environnement favorable à leur rapatriement    France : Des stations de métro noyées à Paris    Ronaldo promet la "vérité" en réponse aux "mensonges" des médias    Serie A: ouverture d'une enquête après les cris racistes contre Osimhen    Compétitions africaines interclubs : La participation des Raja, Wydad (LDC) ,AS FAR et RSB officiellement validée par la CAF    Ronaldo, le footballeur ''SDF'! : Il pourrait trouver refuge chez l'Atletico !    Le roi Mohammed VI félicite les présidents indonésien et gabonais    Israël et la Turquie décident la reprise totale des relations diplomatiques    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à 94,6% des voix    Face au mutisme des autorités, des étudiants venus d'Ukraine cherchent d'autres pays d'accueil    Saisie à Djeddah de plus de 2 millions de comprimés d'amphétamine    Mo.Salah : Un ''King'' reconnaissant et généreux envers sa patrie !    Le Gabon célèbre sa fête nationale à Laâyoune, en fanfare, événement majeur    Le Nord plébiscité par les touristes    Coupe du monde 2022: La FIFA a organisé des séminaires sur trois continents pour 129 officiels de match    La Fifa suspend la Fédération indienne pour «violation grave»    Charte de l'Investissement : Les non-dits d'une réforme censée tirer le secteur privé de son marasme    L'Ukraine annonce le départ du 1er navire de céréales pour l'Afrique    À Laâyoune, l'ambassadeur gabonais a déposé une gerbe sur la tombe des martyrs marocains    «Vaste manifestation marocaine vers Tindouf»: séisme en Algérie après les propos d'Ahmed Raïssouni    Tiznit : Commémoration du 43ème anniversaire de la récupération de Oued Eddahab    Penser l'amour : Dans le jardin amoureux de Fatéma Mernissi    Culture et conflits : Une crise de mutation pour sauver le monde    Tarfaya / Forteresse : "Casa del Mar" 50 MDH pour restaurer un joyau architectural    Essaouira : La tribu Oulad Tidrarine Alansar fête son 46è moussem culturel et religieux    20ème édition du Tremplin L'Boulevard: 17 artistes attendus du 23 septembre au 2 octobre    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Immobilier: Les prix en hausse de 0,4% au T2    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt "Kodiat Tifour"    Trafic de drogues et de psychotropes : Arrestation de 26 individus à Fès    Egalement influenceuse et actrice: Safia Tazi chante «Ghandirha»    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    La bonne gouvernance s'étend à la société civile    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Colonies de vacances sous le thème « Consolider le cinéma de l'enfant »    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'éventualité d'une base militaire américaine au Sahara marocain affole les militaires en Algérie
Publié dans Hespress le 17 - 12 - 2020

Des informations de médias faisant état d'une future base américaine au Sahara ont fait craindre le pire pour le voisin de l'est et affolé le régime militaire algérien qui considère cela comme une « réelle menace ». La nouvelle en tout cas fait des ravages sur les réseaux sociaux. Vu d'ici, une ouverture d'une base américaine au Maroc dans ses régions du Sud est somme toute, la suite logique d'une normalité, auquel cas.
C'est même une évolution qui va dans la logique des choses étant donné que les Etats-Unis sont au Maroc depuis 1951 où ils avaient créé quatre bases militaires à l'époque du protectorat, y compris la base aérienne de Nouasseur, l'actuel aéroport international Mohammed V. A l'indépendance du Maroc les Américains ont maintenu leurs bases jusqu'aux années soixante. La base de Kénitra est restée le centre de télécommunications des Américains jusqu'en 1978 et la base de Ben Guerir, est destiné au contrôle des satellites. Elle a été également depuis 1987, un site de dégagement d'atterrissage des navettes spatiales de la NASA et n'en a pas perdu pour autant ses statuts.
Faut-il préciser encore à l'uniforme kaki algérien quitte à le faire enrager un peu plus quant à la situation géographique et stratégique tant jalousée de notre pays que le Royaume accorde régulièrement ses bases dont des « ex bases américaines » en permettant aux Etats-Unis leur accès et le transit comme par exemple pendant les guerres du Golfe, ou pendant les manœuvres militaires qu'effectuent les deux armées périodiquement pour ne pas dire canoniquement.
Inutile de rappeler la coopération sécuritaire entre les deux pays qui est consolidée, par le soutien de la France, intéressée à faire installer des soldats américains au Maroc pour renforcer leurs troupes déployées au Sahel dans le cadre de « United States Africa Command » ou l'AFRICOM, n'en déplaise à Changria. Pour ne pas trop chagriner le bon vieux bonhomme on taira les bases en devenir comme celles de Ksar Sghir ou de Tan Tan qui particulièrement met le régime militaire algérien dans tous ses états et qui ont exprimé leur crainte de voir se déplacer une base militaire américaine d'Europe vers le Sahara marocain.
Des sources proche de ce dossier avaient antérieurement confié à Hespress qu'elles n'excluaient pas l'inauguration prochaine de la « base militaire », parallèlement au lancement de grands projets d'investissements américains au Maroc, en plus du rôle que le consulat américain à Dakhla devrait jouer. Des journaux « voix de leurs maîtres » proches du régime et de l'establishment militaire du quartier oriental, notamment Al-Chorouk et An-Nahar, ont répondu aux informations rapportées par Hespress en les prenant pour de l'argent comptant et vite de divulguer « Les indications du journal marocain signifient l'établissement de bases militaires pour les forces américaines AFRICOM, dont le quartier général est en Allemagne (Stuttgart) et qui supervisent les opérations et les mouvements des Marines dans la région méditerranéenne et les pays africains au sud du Sahel ».
Du côté de l'Ouest on est preneurs. Dans le versant est c'est un autre son de cloche « le Maroc tente de tordre le bras de l'Algérie » et la dissuadant de soutenir la milice séparatiste du «Polisario», ajoutant que « l'Algérie a, à plusieurs reprises, exprimé son rejet complet parce que l'Afrique du Nord se transforme en un rassemblement de bases militaires américaines ». L'été dernier, les médias espagnols ont parlé du fait que le Maroc avait soumis une offre à l'Amérique pour transférer sa base, « Rota », de l'Espagne au Maroc, après que le contrat entre Washington et Madrid proche de la fin (cessation en 2021). Mais l'ambassade américaine à Rabat a démenti ces informations confirmant que « les Etats-Unis n'ont pas l'intention de transférer leurs forces et matériels de la base navale de Rota dans le sud de l'Espagne vers la base marocaine de Ksar Sghir ».
La future « base américaine » dans nos régions méridionales, s'il y a, peut faire partie de la reconnaissance américaine du Sahara marocain, d'autant plus que Washington envisage d'établir un grand consulat à Dakhla pour renforcer les investissements américains dans les provinces du sud. Les tâches d'une base militaire américaine dans ce cas serait de protéger les intérêts américains et de contribuer à la réduction des activités terroristes en Afrique, notamment dans la région du Sahel et du Sahara.
Par ailleurs la décision de reconnaître le Sahara marocain a été publiée dans l'American Federal Register, qui est le journal officiel du gouvernement fédéral, en plus d'envoyer à l'ambassadrice de Washington aux Nations Unies, une lettre officielle destinée au Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Volkan Bozkir, l'informant que son pays a officiellement reconnu la souveraineté marocaine sur le Sahara en affirmant que « cette terre fait partie du Royaume du Maroc » au grand dam des relais proches propagandistes proches du régime algérien et de ce dernier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.