Marocanité du Sahara : Le combat acharné de Rabat en Amérique Latine    American Leadership Academy : Formation de 32 jeunes à la 2ème édition du programme    Nucléaire: Téhéran envoie ses « propositions finales » à Bruxelles    Après plusieurs recherches, la police grecque retrouve 38 Syriens bloqués à la frontière avec la Turquie    Crise sino-américaine : Mise en garde US contre les manœuvres chinoises "irresponsables"    Palestine : Israël admet avoir tué 5 enfants lors d'un raid    Foot: le tirage au sort de la Botola Pro D1 et D2 prévu le 19 août    Lions de l'Atlas. Adil Ramzi: «Je contacterai Ziyech, une fois nommé adjoint de Regragui»    Feu de forêt Cabo Negro : Décès de 3 éléments de la Protection civile et interpellation de 4 individus    Festival d'Imilchil: Occasion de nouer des partenariats entre MRE et résidents    Leïla Slimani présidera le jury du prix international Booker 2023    Un voilier du haut Moyen-Âge découvert près de Bordeaux    Asantii, la mode africaine fait sa révolution !    Immigration clandestine: L'UE alloue 500 millions d'euros pour soutenir le Maroc    M'diq : Arrestation de quatre individus soupçonnés d'avoir délibérément déclenché un incendie en forêt    Revue de presse quotidienne de ce mardi 16 août 2022    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Jeux de la solidarité islamique : Deux médailles d'argent pour les judokas marocains    L'Arabie saoudite autorise tous les détenteurs de visa à accomplir la Omra    Tagzzayt : Un film documentaire d'Hussein Hanin qui déchiffre les symboles des tatouages Amazighs    Yessef appelle en Tanzanie au renforcement de la coopération entre les oulémas africains    Le CRI Béni Mellal-Khénifra lance une série de webinaires    Soutien public complémentaire aux partis politiques    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    Casablanca : 2 ans de prison ferme pour un escroc récidiviste    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Ligue des champions d'Europe: Le PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers, le Benfica à Kiev    CAN Maroc U23 : Le Tirage au sort des éliminatoires jeudi au Caire    Hakim Ziyech toujours une priorité d'Erik ten Hag    Dounia Batma répond avec subtilité aux excuses de son mari (VIDEO)    Zina Daoudia exalte son milliard de vues    1er Festival «Phénomène des groupes musicaux» à Hay Mohammadi    «La femme au colt 45» de Nabyl Lahlou au Théâtre national Mohammed V de Rabat    L'agresseur de Rushdie métamorphosé après un voyage au Liban, selon sa mère    Feux : quatre suspects accusés d'être des pyromanes arrêtés au nord du Maroc    Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Découvrez le Galaxy Z Flip4 et le Galaxy Z Fold4, les smartphones révolutionnaires de Samsung    Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Incendies à Cabo Negro : trois pompiers décédés    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Job    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Coronavirus nouvelle variante : nombreux sont les défis selon le Dr Tayeb Hamdi
Publié dans Hespress le 23 - 01 - 2021

Le Maroc a enregistré un premier cas du nouveau variant apparu en Grande-Bretagne d'où la crainte que le Royaume puisse connaître dans les prochains jours plus de contamination quant à cette nouvelle souche de virus. Dans un entretien avec notre collègue Amal Knin du desk arabophone Hespress.com, Tayeb Hamdi, médecin et spécialiste et chercheur en politiques et systèmes de santé, explique les caractéristiques les plus importantes de cette souche, ainsi que les défis que poseraient son éventuel propagation au Maroc.
A la question de savoir quels étaient les défis pour le Maroc qui a enregistré un premier cas de coronavirus sous une nouvelle souche, le Dr Tayeb Hamdi a déclaré que, « le cas de la nouvelle souche de coronavirus découverte dans le pays n'est pas le seul cas au Maroc, il est pratiquement certain qu'ils en existent d'autres. Si les mesures nécessaires, ne sont pas prises cette souche de virus se généralisera sûrement ». Et de souligner, « Il est difficile de contrôler ou surveiller cette forme mutante de souche du virus par l'ancienne méthode de travail. Les cas vont augmenter, se multiplier et faire plus de pression sur la réanimation, et donc on enregistrera plus de décès. Aussi poursuit Hamdi, « toutes les mesures nécessaires doivent être prises pour que nous puissions arrêter cette souche, ou au moins la contrôler, jusqu'à la vaccination des citoyens qui nous permettra de créer une immunité de groupe ».
Quelles sont alors les mesures à prendre ?
Les mesures à prendre dira le Dr Tayeb Hamdi, « partent d'abord des frontières, à l'instar des autres pays concernés. Dès lors que l'on déclare qu'un pays a propagé la nouvelle souche, les contacts directs doivent être interrompus jusqu'à ce que l'épidémie soit maîtrisée, avec il y va de soi une intensification des procédures de surveillance, de contrôle et d'examen aux frontières ».
Ce dernier selon l'interlocuteur, doit se faire non seulement par PCR, mais aussi en adoptant la nouvelle technique, pour identifier tout type de virus, qu'il provienne de la nouvelle ou de l'ancienne souche. Au Maroc, seuls trois laboratoires réalisent cet examen et une campagne a été lancée auprès des étudiants pour connaître les types de souches disséminées dans le pays.
« La propagation du virus doit être limitée en déterminant sa carte de propagation, et tous les Marocains doivent en être conscients. Aussi, respecter les mesures de précaution nécessaires, notamment en portant une bavette, se laver les mains, respecter la distanciation sociale, éviter les rassemblements et ventiler les espaces clos, sont autant de mesures qui nous aideront à retarder la propagation de cette nouvelle variante du virus », ajoute le chercheur.
Comment cette mutation s'est-elle produite ?
Et le Dr Hamdi d'expliquer « Les virus dans leur évolution naturelle, ont généralement des mutations. Un virus est un organisme qui peut vivre et se reproduire dans une cellule, qu'elle soit humaine ou animale. Coronavirus peut vivre en pénétrant le corps humain, où il peut se reproduire. Des changements peuvent survenir constamment. Parfois ces changements n'ont aucun effet, tandis que d'autres fois le contraire peut se produire et ces mutations conduisent à une souche avec de nouvelles caractéristiques, de sorte que le virus devient plus dangereux, plus répandu et plus fatal. L'humanité a vécu cela dans la première moitié du siècle dernier avec les virus de la grippe espagnole, qui dans la seconde vague est devenue un virus plus mortel et ciblait les jeunes ».
Quelles sont les caractéristiques de la nouvelle souche ?
« La souche britannique avait un changement dans sa carcasse, ou « protéine de pointe » (spike), qui donne au virus sa forme coronaire, et à travers elle, elle adhère à la surface de la cellule humaine, de sorte qu'elle puisse y pénétrer. Malheureusement, des changements se sont produits dans cette protéine et le virus a donc de nouvelles caractéristiques, notamment celles de se propager plus rapidement, avec une intensité comprise entre 50 et 74%. ; Par exemple, si une centaine de personnes étaient infectées par l'ancienne souche, la nouvelle souche infecterait plus ou moins jusqu'à 156 personnes ».
Le médecin spécialiste ne s'en tient pas là et continue « La nouvelle souche n'est pas plus agressive que sa précédente et n'engendre donc pas un nombre de cas plus critiques ni de décès mais elle se répand plus vite et est également transmise chez les jeunes et les enfants avec la même virulence que l'ancienne souche. Heureusement, cette nouvelle souche n'affecte pas les vaccins ».
Avant de conclure « Les symptômes sont similaires entre l'ancienne et la nouvelle souche, cette dernière provoquant également toux, maux de tête, fièvre, fatigue, douleurs musculaires et diarrhée. Alors qu'un grand nombre de personnes resteront asymptomatiques à l'image du premier cas victime de la variante britannique qui a été découverte au Maroc, au port de Tanger-Med ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.