Royaume du Maroc Un horizon vertical    CHAN : La RDC bénéficiaire de la 1ère journée du groupe « B »    Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Biden promet une série de décrets dès mercredi    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Marc Thépot, une nouvelle vie    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hassan Bahej, DG de Cisco
Publié dans La Gazette du Maroc le 24 - 07 - 2009

Cisco Maroc est des plus actifs. L'entreprise vient d'accueillir un grand rassemblement des décideurs issus des milieux d'affaires de la région et le gouvernement marocain lui a confié une tâche dans l'Education nationale et l'accès aux nouvelles technologies. Hassan Bahej, son récent directeur général, détaille l'actualité de Cisco au Maroc.
Parlez-nous de votre arrivée à la tête de Cisco Maroc. 
J'ai plus de quinze années d'expérience dans le domaine des télécoms en commençant ma carrière chez Alcatel business system en 1988 dans la R&D ; puis au service marketing et commercial où j'étais responsable Afrique et Moyen- Orient à Paris. Ensuite, je suis rentré au Maroc pour m'occuper du développement de la filiale marocaine du groupe espagnol Satec. C'est en décembre 2008 que j'ai rejoint Cisco.
Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés ?
Le Maroc possède tous les ingrédients adéquats pour créer une industrie des nouvelles technologies de l'information maintenue et réussie. C'est pourquoi le pays constitue un marché  de développement important pour Cisco qui compte l'accompagner dans ce sens.
Quels sont les grands enjeux de Cisco sur le sol marocain ?
L'approche architecturale de Cisco pour les réseaux de communication est de transformer la manière dont les gens se connectent, communiquent et collaborent. Les enjeux de Cisco sont clairs et se déclinent selon les points suivants. Nous voulons conforter notre position de leader, aider la mise à niveau de nos clients (services et biens) et accompagner les opérateurs dans leur développement.
La conjoncture actuelle modifie-t-elle vos ambitions ?
Nous nous efforçons de garder un équilibre entre services et solutions pour coller au mieux aux besoins des clients dans les bons moments… comme dans les moments difficiles.
Cisco s'engage avec le gouvernement marocain en tant que conseiller de technologie stratégique, pouvez-vous nous expliquer ? 
Cisco travaillera avec le Ministère de l'Education nationale au Maroc afin d'introduire le programme « Cisco Networking Academy » dans le curriculum des écoles primaires ainsi que les collèges, les universités et d'autres institutions éducationnelles. Cette académie fournit des compétences technologiques aux étudiants afin d'améliorer leurs connaissances et leur savoir faire. Le Ministère s'est engagé à inaugurer seize « Cisco Networking Academies » en vue de maintenir les instructions de la qualité de la technologie de l'information (IT). Le but est d'inclure les nouvelles technologies pour un système éducatif plus performant.
Vous avez déclaré, «Le Maroc possède tous les ingrédients nécessaires pour créer une industrie TIC », qu'en est-il de sa place sur le marché Africain ? 
D'une manière générale, les TIC au Maroc sont matures, assez développés et se placent très bien au niveau africain en dehors bien entendu de l'Afrique du Sud. Le Maroc reste un pays précurseur au niveau de la libéralisation des télécommunications. Le secteur public est d'ailleurs un excellent exemple avec son programme d'informatisation au service des citoyens. 
Quel rôle joue le gouvernement marocain dans ce sens ?
Grâce au leadership et à la vision du ministre du Commerce et des Nouvelles Technologies, Ahmed Reda Chami, le gouvernement marocain travaille sur des dossiers très ambitieux pour développer le niveau technologique du pays en réduisant la fracture numérique.
Quelle est votre vision du manager ?
Un bon manager est celui qui est à l'écoute permanente de ses collaborateurs, de ses partenaires et de ses clients. Il faut trouver le juste équilibre entre ces trois piliers.
Comment vous voyez-vous évoluer personnellement dans l'avenir ?
Cisco est une multinationale qui offre beaucoup d'opportunités.  Mon principal objectif pour le moment est de réussir ma mission qui est celle de faire de Cisco Maroc un exemple au niveau du marché Afrique du Nord et Levant.
Un conseil pour les jeunes diplômés qui souhaitent se lancer dans une carrière de manager ?
Il faut être passionné par son travail, discipliné et grand travailleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.