Les contrôleurs aériens suspendent leur grève    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Devoxx Morocco. Au delà des lignes de code, les développeurs innovent    Nador: Mise en service d'un centre d'Hémodialyse et un centre d'Oncologie    Au Maroc, l'inflation accélère à 7,8 % sur un an, nouvelle baisse de la consommation    Mondial de football pour amputés : L'équipe nationale ne jouera pas les demi-finales    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Fustal : La liste des joueurs convoqués pour les matchs amicaux Maroc-Brésil    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    Standard&Poor's plus optimiste que la Banque Centrale    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret déterminant l'organisation du ministère de la justice    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    Mohamed Mehdi Bensaid à l'AG de la FAAPA: «Une nouvelle Afrique se dessine»    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le prince Hicham accuse le palais d'être derrière Addoha
Publié dans Lakome le 09 - 04 - 2013

Le cousin du roi affirme que le palais est lié au promoteur Addoha. De graves accusations qui font échos à celles lancées il y a quelques jours par Miloud Chaabi. Vont-ils apporter des preuves ?
L'article publié par le prince Hicham Benabdallah Al Alaoui dans le dernier numéro de la revue « Pouvoirs » contient une véritable bombe. Le cousin du Roi y affirme que le groupe Addoha est « lié au palais ». Si l'article a été rédigé sous forme de fiction politique, sa première partie concerne le départ du prince du Maroc et concerne donc des faits réels tels que le cousin du roi affirme les avoir vécus.
Dire que groupe Addoha est lié à la monarchie est une accusation grave. Si elle est avérée, cela voudrait dire que ce qu'il conviendrait donc d'appeler « l'opération Addoha » est un crime économique aux dimensions épiques commis par le roi ou/et son entourage.
Dans une interview publiée dans la dernière livraison de l'hebdomadaire Al Ousboue, l'homme d'affaire Miloud Chaabi avait comparé Anas Sefrioui au clan Trabelsi, symbole tunisien de la mafia économique et famille de l'épouse du dictateur déchu Benali. Les propos de Chaabi revenaient à accuser le palais d'être derrière la prospérité vertigineuse du groupe Addoha.
C'est maintenant au tour d'un membre de la famille royale, troisième dans l'ordre de succession, d'émettre la même accusation. L'affaire est trop grave pour en rester là. Le palais, et le groupe Addoha vont-ils réagir ? L'identité de leurs accusateurs les oblige à réagir. Quant à Miloud Chaabi et le prince Hicham, vont ils apporter les preuves de leurs accusations ? Ils en ont trop dit ou pas assez.
Il faut bien dire que les indices montrant le favoritisme dont a bénéficié Addoha de la part des services de l'Etat sont nombreux et pointent effectivement vers le palais. Deux institutions d'Etat dirigées par des proches du palais ont fait montre d'un zèle particulier dans leur « appui » à l'entreprise d'Anas Sefrioui : La Caisse de dépôts et de gestion (CDG) et le gendarme de la bourse, le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM).
La CDG, d'abord sous la direction de Mustapha Bakkoury, s'était associé à Addoha dans une joint venture Immolog, dans laquelle elle apportait des terrains à la valeur inestimable alors qu'elle aurait pu en doter sa propre société de promotion immobilière par ailleurs cotée en bourse, la CGI. La CDG avait favorisé un groupe privé au détriment de sa propre filiale. Il faut rappeler que Mustapha Bakkoury est l'actuel secrétaire général du Parti de l'Authenticité et de la Modernité créé par l'ami du roi et son conseiller actuel, Fouad Ali El Himma.
Sous la direction d'Anas El Alami, la CDG est ensuite venu à la rescousse d'Addoha après le fiasco du projet de Saidia. Enfin comme l'a montré l'enquête menée par Ali Anouzla pour Lakome, la CDG, a acheté en 2010 des terrains à 50 DH le mètre carré en invoquant l'intérêt général, avant de les revendre le même jour au même prix modique à Addoha qui s'est empressée d'en faire des projets immobiliers de haut standing à haute rentabilité. La CDG a servi de blanchisseuse foncière au groupe d'Anas Sefrioui. Anas El Alami est un proche de Hassan Bouhemou, bras droit de Mounir Majidi, secrétaire particulier du roi.
Le favoritisme dont a bénéficié Addoha auprès des autorités boursières, et du CDVM en particulier est tout aussi flagrant. D'abord le gendarme de la bourse s'est abstenu d'ouvrir une enquête dans ce qui pourrait bien être le plus gros délit d'initié de l'histoire financière du pays. Après son introduction en bourse en 2006, Addoha a vu son cours exploser sans raisons économiques valables. Après quelques semaines, dans une cérémonie amplement médiatisée au palais royal et en présence du roi lui même, les marocains étaient informés des projets pharaoniques du groupe qui bénéficiait en l'occurrence de l'accès à des propriétés foncières de l'Etat à des prix réduits et sans appel d'offre. La probabilité qu'un groupe d'individus ayant eu connaissance de ces projets avant qu'ils ne soient rendus publics et qu'ils en aient tiré profit en bourse étant élevée, le CDVM se devait d'ouvrir une enquête. Il ne l'a pas fait.
Ce n'est pas tout. Dans son rapport annuel 2010, la Cour des comptes épingle le CDVM pour n'avoir pas appliqué la loi en vigueur à l'encontre des dirigeants d'Addoha qui se seraient rendus coupables de délits d'initiés. Selon le même rapport, l'un de ses dirigeants a réalisé une plus-value de près de 200 millions de dirhams (20 milliards de centimes) grâce à l'opération. L'affaire a été simplement « enterrée » par la direction du CDVM.
Le directeur général du CDVM depuis février 2009 est Hassan Boulaknadel. Un proche de Hassan Bouhemou dont il avait été l'adjoint lorsque celui ci était directeur général de la société de gestion de fonds Marfin.
Mais jusqu'à présent, personne n'avait clairement affirmé l'existence de liens entre Addoha et le palais. Aujourd'hui, c'est un membre de la famille royale et un des hommes d'affaire prééminents du pays qui le font.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.