Amnesty International appelle l'Algérie à libérer les prisonniers d'opinion    Déplafonnement de dette extérieure: Les mises en garde du PPS    Le Masi lâché parles secteurs Banques et Télécommunications    Masques, visières, valves: L'impression 3D à la rescousse des hôpitaux    DOC- Port du masque de protection: Voici ce que dit la circulaire du Parquet général    Tanger: Mobilisation pour la place d'Espagne    D'après Moulay Hafid Elalamy : Plus de 5,3 millions de masques ces dernières 48h    Remaniement partiel : El Firdaouss nommé ministre de la Culture, Amzazi porte-parole du gouvernement    Pour une application stricte de l'obligation du port du masque    L'engouement culturel à l'ère du confinement     Montée des défaillances et double choc d'offre et de demande    Mesures exceptionnelles pour le bon déroulement des travaux de la session parlementaire    L'hôpital militaire d'instruction Mohammed V de Rabat consolide ses structures dédiées à la lutte contre le Covid-19    L'hôpital Moulay Youssef de Casablanca renforce sa capacité litière    Session du printemps : Les parlementaires en mode crise    Direction du Trésor et des finances extérieures : Rachat de BDT pour un montant de 1 MMDH    Fonds de soutien : Le message de Crédit Agricole du Maroc aux ménages bénéficiaires    Casablanca : Une polyclinique CNSS mise à la disposition des autorités publiques    Les pharmaciens tiennent leur position avec conviction    Le port des masques de protection est obligatoire depuis hier    Coronavirus : l'UIR développe des solutions innovantes    Hicham Daoudi : «Pratiquement 60% de notre chiffre d'affaires est suspendu en ce moment»    Coronavirus : 21 nouveaux cas confirmés au Maroc, 7 nouvelles guérisons, mardi à 8h    Enquête auprès des entreprises :Le HCP recourt aux e-mail et fax    Changement de modèle ?    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Les médecins privés de Marrakech appelés à prêter main forte à ceux du public    Journée internationale du sport : TIBU Maroc annonce plusieurs actions    Driss Lachguar : La grâce Royale est hautement noble et humaine    Le Premier secrétaire à la Fondation Fkih Titouani    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Confiné en famille, Michel Drucker se rend utile    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Abdelkader Retnani : «Les éditeurs sont en confinement total, soit à l'arrêt à 80% du secteur»    Elisabeth II appelle à la résilience: «Nous vaincrons»    Quelle leçon nous apprend l'Histoire!    «La lecture, mon échappatoire!»    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rentrée scolaire 2003-2004
L'année de tous les chantiers
Publié dans L'Economiste le 16 - 09 - 2003

· Amazighe, informatique, citoyenneté… les nouvelles matières
· 1.500 classes de l'enseignement préscolaire seront ouvertes
· 8.550 enseignants tous niveaux confondus seront recrutés cette année
L'année scolaire 2003-2004 n'est assurément pas comme les autres.
Elections communales, attentats du 16 mai, lancement des programmes de développement de l'enseignement préscolaire et la formation continue pour les cadres administratifs, intégration de l'enseignement de l'amazighe dans le primaire… la quatrième année de la décennie de l'éducation et de la formation est porteuse de plusieurs nouveaux chantiers de réforme (www.leconomiste.com).
Parmi les principaux éléments du plan d'action conçu pour cette année, figure notamment la révision des programmes scolaires à la lumière des options pédagogiques générales fixées par la charte nationale pour l'éducation et la formation. Cette révision a permis l'intégration de l'amazighe dans l'enseignement à partir de la première année du primaire, le français à partir de la deuxième année et l'anglais à partir de la troisième année de l'enseignement secondaire préparatoire. De nouvelles matières ont été programmées comme l'éducation à la citoyenneté et l'informatique à partir du primaire. Le ministère a décidé la généralisation de la philosophie à toutes les branches de l'enseignement secondaire à partir de la première année au lieu de la deuxième.
Le clou de ce vaste chantier reste toutefois la création dès ce mois de septembre de la commission permanente pour le renouvellement et la mise en conformité des programmes et des manuels.
De nouvelles mesures ont été également prises cette année au niveau de la préparation des livres scolaires. La qualité pédagogique des livres a été relevée et la concurrence transparente a été encouragée entre les éditeurs, les auteurs et les créateurs par le biais de cahiers des charges.
Selon le ministère de l'Education nationale, la multiplicité des livres scolaires devrait permettre à l'enseignant la possibilité de choisir entre les différents livres agréés.
Les nouveaux livres scolaires contiennent toutes les matières programmées à tous les niveaux dont les programmes entreront en vigueur cette année. Le nombre de nouveaux livres agréés a atteint 57 pour l'élève et autant de guides pour l'enseignant. Les livres scolaires comportant des valeurs en contradiction avec les principes de tolérance et de coexistence seront retirés.
· Renaissance de la vie scolaire
Un nouveau concept de la vie scolaire est en train de prendre forme. Il vise notamment à dépasser les conflits individuels et la lutte contre toutes les formes d'exclusion, notamment l'échec scolaire, la déperdition et les déviations sous toutes ses formes.
Un guide a été distribué à cet effet dès la rentrée scolaire comportant des analyses exhaustives sur les droits et les obligations des élèves et les responsabilités des instances pédagogiques et administratives et des associations des parents et des acteurs économiques et sociaux.
Le guide porte également sur les mesures organisationnelles relatives à l'inscription, l'absence, les récompenses, les activités pédagogiques des clubs et des centres d'informatique et de documentation au sein des établissements scolaires.
Un conseil de gestion de l'établissement composé des représentants des classes préparatoires sera créé en plus d'un conseil pédagogique et des conseils de classe avec de nouvelles attributions. Un nouveau rôle sera donné aux coopératives, aux associations professionnelles des enseignants et aux associations des parents d'élèves.
Ces associations sont appelées à jouer un rôle plus important dans la contribution à l'activité culturelle et sociale et l'encouragement de l'initiative et de la création chez les enseignants.
· Les concours pour le 29 septembre
Les concours pour l'accès aux centres de formation des instituteurs et des institutrices et des centres pédagogiques régionaux (CPR) seront organisés le 29 septembre 2003 pour accueillir 4.000 étudiants enseignants pour le primaire et 2.880 enseignants pour le deuxième cycle collégial.
Ces concours visent à couvrir les besoins résultants de l'augmentation du nombre de classes et dans le cadre de l'élargissement de l'enseignement de l'anglais et de l'informatique dans l'enseignement secondaire collégial.
1.670 enseignants seront formés dans les écoles supérieures des professeurs pour répondre aux besoins du cycle secondaire préparatoire et les classes préparatoires.
La nouvelle formule de la branche d'agrégation de l'enseignement secondaire qualifiant a commencé cette année pour les spécialisations des sciences naturelles, de l'économie, de la gestion, du français et de l'arabe.
Cette formule englobe les enseignants du deuxième cycle et les assistants, les étudiants de la deuxième année des classes préparatoires des écoles supérieures ou les candidats disposant d'une formation similaire et les titulaires du certificat du premier cycle de l'enseignement supérieur.
------------------------------------------------------------------------
Déficit
L'enseignement souffre d'un déficit chronique d'enseignants dans tous les cycles. Il a atteint 1.289 enseignants pour le primaire et 260 pour le secondaire préparatoire, dont 127 enseignants de mathématiques et 113 de la langue française. Dans l'enseignement secondaire qualifiant, le déficit est estimé à 1.029 enseignants dans toutes les branches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.