Conférence internationale sur la justice: Le texte intégral de la lettre royale    Les fantaisies d'un président!    Le gouvernement table sur une enveloppe de 198 milliards de DH en 2020    Dette du Trésor : Un encours d'environ 739 milliards de dirhams au 1er semestre 2019    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Journées musicales de Carthage. Un festival courageux !    Azrou promeut la culture coréenne    Diva Châbiaa à la voix sur le cœur    Nabil Benabdallah: «Il faut redonner un sens à l'action politique»    Label'Vie. "Une valeur de croissance au profil résilient"    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Dernier tour qualificatif pour le CHAN-2020 : Le Maroc se qualifie haut la main    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Akhannouch appelle à favoriser l'emploi des jeunes    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Jouahri primé à Washington pour la troisième année consécutive    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Agadir célèbre la tolérance en musique    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Chambre des représentants. Comment réformer la séance des questions orales ?    Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Top Performer RSE 2019. Attijariwafa bank distingué    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Le Onze national décroche haut la main sa qualification au CHAN 2020    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Météo : De fortes pluies prévues dans certaines régions    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Manifestations au Liban: L'ambassade du Maroc met une ligne téléphonique à disposition des Marocains    «N'assassinez pas le rêve» des étudiants de Boulemane    Les Botolistes proches de la qualification    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Couverture alimentaire : Le Maroc a atteint « un bon niveau », selon Sadiki    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    Les glaciers suisses ont diminué de 10% en 5 ans    Insolite : Conférence record    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Développement durable. Les pays nordiques étalent leurs savoir-faire
Publié dans Les ECO le 19 - 06 - 2019

La Suède, la Finlande, la Norvège et le Danemark ont tenu leur toute première rencontre multilatérale autour du développement durable avec le Maroc, avec des BtoB prometteuses.
Sur invitation de Aziz Rabbah, ministre de l'Energie, des mines et du développement durable, et de Mustapha Bakkoury, président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie durable (Masen), les pays nordiques, en l'occurrence la Suède, la Finlande, la Norvège et le Danemark, ont tenu leur toute première rencontre multilatérale autour du développement durable avec le Maroc. Cela s'est notamment passé hier au siège de la région Casablanca-Settat au quartier Habbous, en présence de Mounia Boucetta, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, de l'hôte de la conférence Bakkoury qui a, à cette occasion, volontairement porté ses deux casquettes de président de la région Casablanca- Settat et de président de Masen, de Said Ahmidouch, wali de la région Casablanca-Settat, des ambassadeurs des pays nordiques respectifs accompagnés d'hommes d'affaires, d'élus de la ville de Casablanca et d'opérateurs économiques conduits par Said Elhadi, président de la Commission nouvelle économie climat de la CGEM.
Plusieurs besoins exprimés
Dans son mot d'ouverture, Mustapha Bakkoury a présenté la cartographie du Maroc en matière de transition énergétique, notamment les enjeux, les besoins, les avancées enregistrées au niveau du modèle marocain qui, tout en s'ouvrant à l'extérieur pour y prendre le meilleur, tient également à préserver sa particularité. «Au Maroc, nous vivons dans une oasis», a indiqué Bakkoury. En clair, la préservation des ressources doit être au centre des politiques qui y sont conduites.
Le patron de Masen a exposé plusieurs besoins, dont celui portant sur la question de l'eau. «Les pays nordiques, qui ont une grande expérience en matière de développement durable, peuvent apporter un appui précieux au Maroc dans ces différents domaines», a-t-il conclu.
Mounia Boucetta a abondé dans le même sens, déclarant que «le potentiel de coopération dans le développement durable avec les pays nordiques n'est pas encore exploré encore moins exploité. Il y a donc d'importantes opportunités de créer des «green synergies» avec eux». Ce qu'a également confirmé Said Elhadi, de la CGEM, qui a listé les besoins sur lesquels le patronat est en train de travailler, à savoir la préservation des ressources en eau, l'efficacité hydrique, la mobilité durable et la fiscalité verte. Des domaines où les pays nordiques ont beaucoup à apporter, leur avance étant énorme. Prenons le cas de l'économie circulaire par exemple: Niklas Kebbon, ambassadeur du royaume de Suède au Maroc, a déclaré que le taux de recyclage des déchets est de 99% dans son pays. Que moins de 1% des déchets arrive aux décharges et que son pays se fait même payer par ses voisins pour s'occuper de leurs déchets.
Dans cette même économie circulaire, 80% des déchets sont recyclés en Finlande et en Norvège. Le Danemark, dernier de la classe, enregistre quand même un taux de 44% de déchets recyclés. Ces pays ont en commun d'appliquer le système de la consigne qui permet à certains emballages d'être utilisés plusieurs fois et de faire payer des taxes carbone élevées pour dissuader les pollueurs. Prenons un autre domaine, celui de la transition énergétique: en Norvège, 96% de l'électricité provient de source hydroélectrique, tandis qu'au Danemark, 50% de l'électricité vient de l'énergie éolienne. De la Finlande, le pays le plus engagé actuellement dans la coopération green avec le Maroc, grâce au travail acharné de son ambassadrice Anne Vasara, plusieurs entreprises se sont déplacées pour présenter leurs solutions innovantes et faire des affaires avec le Maroc. Il s'agit notamment de Kone, un leader mondial dans la mobilité verticale, venue montrer comment combiner un business à succès, le profit et une gestion de qualité de l'environnement (sound business, profit and sound environmental management). De Nokia, une des sociétés télécoms les plus connues au monde, qui offrira des possibilités pour gagner en efficacité à travers la digitalisation. D'Outotec, une entreprise finlandaise aux multiples activités à l'international, venue proposer ses solutions durables entre autres pour la production d'énergies renouvelables et le traitement des eaux industrielles. Et last but not least, de Business Finland, qui est également là pour présenter toute la panoplie de solutions que les entreprises finlandaises offrent pour contribuer à un monde durable, mais aussi pour parler du rôle des consommateurs dans la lutte contre le changement climatique ou de ce à quoi on peut aboutir par le biais d'une coopération public- privé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.