La Colombie et le Maroc partagent la même vision d'une politique migratoire humanitaire, selon la diplomatie des deux pays    Casablanca / Fonds de solidarité des avocats : Le bâtonnier dévoile les prélèvements    Compteur coronavirus : 303 nouveaux cas en 24h, 1.32 millions troisièmes doses administrées    La Russie resserre ses relations économiques et politiques avec la Libye et l'Algérie    La Commission Islamique de Melilia : l'Espagne appelée à régulariser la situation des Marocains bloqués    Dette publique: Recul de 9,7% des souscriptions sur le MAVT à fin septembre    Equatorial Coca-Cola Bottling Company installe son siège à Casablanca    Sahara : l'Eswatini pointe la "prééminence" de l'initiative d'autonomie comme "seule solution"    Prolongation de l'état d'urgence au Maroc    La prison locale de Nador 2 dément le harcèlement d'un détenu pour son refus de se faire vacciner    Scolarisation des enfants en situation de handicap : Le taux de 55% dépassé, des efforts à soutenir    Maroc-Etats-Unis: La guerre de l'intégrité territoriale se poursuit toujours    Gazoduc GME : l'Algérie veut expédier vers l'Espagne plus de gaz par voie maritime, les observateurs dépaysés    Déficit de médecins urgentistes au Maroc: Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    Lutte contre le cancer du sein au Maroc: Un combat qui est loin d'être gagné    Sondage du CESE sur légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques et industrielles    «Le Maroc jouit d'un important soutien international pour sa souveraineté sur le Sahara», estime un média espagnol    Une amazighité encore à accomplir    ayad lemhouer: "Dans le débat sur les langues d'enseignement, l'Etat devrait ignorer les courants idéologiques et se soucier de ce qui est dans l'intérêt des Marocains"    Fonction publique: En 10 ans, le salaire mensuel moyen grimpe de plus de 15%    Pékin «s'oppose fermement» aux contacts militaires entre Taïwan et les Etats-Unis    Botola Pro D1 / Fin de la 7ème journée : Ce jeudi, le classico FAR-WAC à partir de 18h15    Barça : Limogé, Koeman recevrait un chèque de 20 millions d'euros !    Tourisme au Maroc: les opérateurs au fond du gouffre    Thé au Maroc : 400 marques se partagent le marché local    BMCE Capital présente ses nouvelles prévisions 2021-2022    Jusqu'au 19 mars 2022 : La Galerie Banque Populaire expose les photographies de Marcelin Flandrain    France. Zemmour n'est qu'un symptôme [Par Jamal Berraoui ]    Gouvernance économique : Le financement du PLF assuré sans emprunt national    Conseil de la ville de Casablanca : les préparatifs de la session extraordinaire bouclés    L'Assemblée Générale du Raja : Anis Mahfoud, le secrétaire général démissionnaire, nouveau président    L'ONU alerte sur une crise humanitaire qui « s'aggrave » en Syrie    De plus en plus de prisonniers politiques dans la Russie de Poutine    L'investissement au cœur d'une réunion interministérielle    Palestine : Les USA critiquent « fermement » la colonisation en Cisjordanie occupée    Soudan : La pression internationale « libère » Hamdok    Botola Pro D1: le Raja tenu en échec à domicile par le FUS    L'horizon s'assombrit pour l'OCK, le RCOZ méritait mieux    African Lion 2022 : Le coup d'envoi de la 18e édition sera donné cette semaine    Essaouira / Grotte de Bizmoune : Découverte d'éléments de parure datant de 150.000 ans    Grand succès pour les talents marocains à l'AFRIMA Awards    Publication : «La tribu des Bni Touzin : Etude monographique»    Ouverture du 14ème Festival du Théâtre universitaire de Tanger    Belgique : 24 migrants secourus    Maroc-Rwanda: Une proximité qui ne se dément plus    «Théâtre et philosophie» : Mohammed El Kabbaj explore l'interaction entre l'idée et la scène    Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Peinture à usage domestique: le plomb menace la santé des Marocains
Publié dans Les ECO le 10 - 01 - 2020

En janvier 2018, la Société marocaine de toxicologie clinique et analytique (SMTCA) montre que 40% des peintures à base de solvant utilisées au Maroc contenaient un taux de plomb supérieur au seuil toléré à l'international, chiffre plutôt inquiétant pour la santé des Marocains.
L'étude, réalisée entre 2016 et 2017, et dont les détails ont été révélés par nos confrères de Medias24, enquête sur la teneur en plomb dans les peintures à solvant pour usage domestique au Maroc. La SMTCA a réalisé l'étude avec l'appui de l'International polluants elimination network (IPEN), et a étudié la composition de 33 pots de peinture à base de solvant, destinés à un usage domestique, achetés dans divers magasins de Rabat, Salé, Kénitra et Oujda. Les peintures représentaient 16 marques différentes produites par 11 fabricants.
Les résultats de l'étude
Les résultats de l'étude montrent que 13 des 33 peintures à base de solvant analysées (39% des peintures) étaient des peintures au plomb, c'est-à-dire qu'elles contenaient des concentrations de plomb supérieures à 90 parties par million (ppm), poids sec, seuil toléré au niveau international. Six peintures (18%) contenaient des concentrations de plomb dangereusement élevées à 10.000 ppm ou plus.
Huit des 16 marques analysées (50%) ont vendu au moins une peinture au plomb. Cinq des 16 marques analysées (31%) ont vendu au moins une peinture au plomb avec des concentrations de plomb dangereusement élevées à 10.000 ppm ou plus. 12 des 25 peintures de couleur vive (48%) étaient des peintures au plomb. Les peintures jaunes étaient les plus dangereuses avec 63% contre 50% pour les peintures vertes qui contenaient des concentrations de plomb au-dessus de 10.000 ppm.
La concentration de plomb la plus élevée détectée était de 140.000 ppm dans une peinture jaune vendue pour un usage domestique. Seules deux peintures sur 33 ont fourni des informations sur le plomb sur leurs étiquettes. Une peinture jaune contenait 57.000 ppm de plomb, malgré la marque «peinture sans plomb» sur son étiquette.
La plupart des peintures contenaient peu d'informations sur les ingrédients et étaient simplement étiquetées comme «solvants, pigments et résine», sans plus de détails sur le type de solvants et de pigments (organiques ou inorganiques) fournis. La plupart des symboles d'avertissement sur les pots de peinture indiquent l'inflammabilité des peintures, mais aucun avertissement de précaution sur les effets de la poussière de plomb, sur les enfants et les femmes enceintes, n'a été fourni.
Menaces pour la santé du consommateur
Ces résultats sont inquiétants, l'exposition au plomb est un problème de santé publique. Le plomb cause un retard mental chez les enfants, la réglementation concernant le plomb obéit à la loi 25-09, relative à la sécurité des produits et des services et ses textes d'application. Et il existe trois normes, une sur la teneur en plomb des jouets, une autre sur la teneur dans les crayons feutres et une troisième sur la teneur dans les textiles.
Concernant les peintures, aucune réglementation ne traite de la teneur en plomb, contrairement aux pays hautement industrialisés, qui ont adopté des lois ou des réglementations pour contrôler la teneur en plomb des peintures décoratives à partir des années 1970 et 1980.
L'utilisation de plomb dans la production de peinture décorative est interdite dans l'Union européenne, par le biais de réglementations liées à la sécurité des produits de consommation et d'interdictions spécifiques pour la plupart des matières premières au plomb. Aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et dans d'autres pays ayant des réglementations limitant l'utilisation d'ingrédients au plomb dans la peinture décorative, des normes spécifiant une limite maximale de plomb sont en place.
Que faire donc?
La SMTCA recommande, dans son étude, d'adopter une réglementation interdisant la fabrication, l'importation, l'exportation, la distribution, la vente et l'utilisation de peintures contenant des concentrations totales de plomb dépassant 90 ppm, la norme la plus restrictive dans le monde. Ainsi qu'une réglementation exigeant des fabricants de peinture d'afficher suffisamment d'informations concernant les contenus nuisibles sur les étiquettes de peintures.
Contacté à ce sujet, Bouazza Kherrati, président de la Fédération marocaine des droits du consommateur, a déclaré à LesEco.ma que la menace du plomb dans la peinture demeure une menace réelle pour la santé du consommateur, en particulier les enfants. Il déplore le fait que les sociétés produisant ces peintures n'étiquettent nullement la présence de grandes quantités de plomb dans leurs produits, d'autant plus que le secteur du bâtiment occupe près du quart de la consommation, selon les données de l'association, mettant ainsi une grande partie de la population en danger.
L'étude a été menée en 2017 et livrée. Les résultats ont été présentés à plusieurs représentants du gouvernement marocain (Santé, Développement durable, Industrie…) en janvier 2018. L'association avait appelé le ministère de l'Industrie à agir contre cette menace, mais aucune mesure concrète n'a été prise jusqu'à présent. Selon El Kherrati, le consommateur ne peut rien face à cette situation, tout ce qu'il fait, étant juste, subir. Seul le gouvernement peut protéger le consommateur en prenant les mesures nécessaires et en imposant des lois et régulations dans le domaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.