Casablanca. Saisie de smartphones Oppo à Derb Ghallef : une action diligentée depuis la France    Athlétisme : Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour un succès    Aïd Al-Mawlid : la région Fès-Meknès renforce ses mesures préventives    Les E.A.U. ouvrent un consulat à Laâyoune, un nouveau paradigme se profile    Messages d'Al-Sissi et Kaïs Saïed au roi Mohammed VI    Principales sociétés cotées : Baisse de la masse bénéficiaire ajustée    Reconfinement en France: l'essentiel des mesures annoncées (VIDEO)    LDC: vers un nouveau report de Zamalek-Raja?    Aïd Al Mawlid: le roi Mohammed VI célèbre une veillée religieuse    L'artiste-peintre Mohamed Melehi tire sa révérence    Algérie : Tebboune en Allemagne pour des «examens médicaux»    Evolution du coronavirus au Maroc : 3985 nouveaux cas, 207.718 au total, mercredi 28 octobre à 18 heures    Coronavirus : la France se reconfine    Mortelle incertitude    Les Verts visent l' exploit au pays du Nil    Installation des membres de la commission régionale des droits de l'Homme de Casablanca-Settat    CRI de Casablanca-Settat : un plan 2020-2022 qui promet plus de 22.000 emplois directs    Jack Ma, le retraité milliardaire d'Alibaba    Devant le silence du gouvernement, les blouses blanches montent au créneau    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Andalousies Atlantiques d'Essaouira. Une édition 2020 virtuelle    Agadir : Inauguration du 5ème Sela Park    Ahmed Belhassan, PDG des Huileries du Souss, n'est plus    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Le Prix de la littérature arabe : Deux auteurs marocains entrent en lice    Nos vœux    Communiqué du bureau politique du PPS    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Reda El Hajhouj signe au FUS pour trois ans    FC Barcelone: Bartomeu démissionne!    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Régionalisation: Laftit a fait une annonce    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Air Arabia lance une nouvelle liaison au départ de Casablanca    Fitch Ratings: le Maroc perd son «Investment grade»    Nadine Morano: « le Maroc est un pays ami, mais… »    Gérald Darmanin. De quoi je me mêle!    Vaccin anti-Covid: Sanofi et GSK font des promesses    Aïd Al Mawlid: le nord du Maroc renforce les contrôles    Vidéo : Pour lever la résistance au masque de protection contre le coronavirus    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    Atteinte aux sacralités de l'Islam : Le RNI exprime son indignation    France-Turquie. Les « fils de chiennes » ont encore frappé.    L'Intérieur veillera à son instauration dans plusieurs villes L'analyse des eaux usées, un nouveau protocole anti-Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans les méandres d'Arab Idol
Publié dans Les ECO le 29 - 02 - 2012

Vendredi soir à Rabiah, dans la région de Beyrouth. Le studio MBC, qui se situe dans cette région plutôt calme, est en pleine ébullition. Des centaines de jeunes squattent l'entrée principale de ce studio, en espérant assister au tournage de l'émission Arab Idol. Lancée il y a, à peine quelques mois par le groupe MBC, l'émission diffusée en direct sur MBC1, a battu tous les records en matière d'audience. C'est ce qui explique d'ailleurs l'engouement des jeunes libanais pour accéder au studio, et surtout pour rencontrer les différents candidats devenus au fil des épisodes, des idoles. En effet, bien que la télé-réalité ait pris du recul ces dernières années de manière générale, celles misant sur la chanson continuent d'avoir un succès non démenti. C'est le cas de ce programme, adopté dès les premiers épisodes par les téléspectateurs arabes. Vendredi donc, le studio MBC bouillonne sous l'effet des préparatifs et de va-et-vient incessants, pour gérer les moyens investis dans le programme, car ce sont des compositeurs professionnels et une équipe technique bien étoffée qui oeuvrent à la réussite de l'émission. Pour cet épisode décisif, tout un parterre de journalistes arabes a été invité. Dès 20h00 (heure locale), le studio archicomble se prépare au direct. Quelques minutes après, des millions de téléspectateurs, à travers le monde, allaient suivre le programme. À 20h30, les deux animateurs de l'émission, la Libanaise Annabelle et le Koweitien Mohamed rappellent aux téléspectateurs les différentes péripéties que les six candidats ont surmonté, grâce à leur talent. Puis, c'est au tour des six candidats de se présenter sur scène. Carmen (de l'Egypte), Dounia (du Maroc), Hassan (de la Tunisie), Mohamed (de l'Arabie Saoudite), Youssef (de la Jordanie) et Nadia (de la Syrie) n'ont qu'un seul rêve, celui de remporter le titre d'Arab Idol. Ce qui explique leur effervescence, leur regard envoûté, leurs corps possédés par le rythme. Durant deux heures, le téléspectateur arabe a pu (re)découvrir les concurrents interprétant différentes chansons plébiscitées par le public arabe. Les remarques des membres du jury, en l'occurrence le musicien égyptien Hassan Chafai, la chanteuse koweitienne Ahlam et la star libanaise Ragheb Allama, aident les différents candidats à rectifier leurs erreurs, et surtout à envisager les prochains épisodes avec beaucoup de sérénité. «Je suis persuadée que les candidats qui sont arrivés à ce stade de la compétition sont tous des chanteurs professionnels», ne cesse d'affirmer Allama.
Un arab idol marocain ?
Il faut dire que des dizaines de milliers de jeunes à travers le monde arabe (même ceux résidant à Londres) se sont présentés au casting de l'émission. Seuls quelques dizaines ont pu arracher leur ticket pour Beyrouth et seuls quelques-uns ont réussi à avoir la bénédiction du jury du public. C'est le cas de la jeune Dounia Batma, qui est en train de dessiner les contours d'un joli scénario. À 21 ans, Dounia, héritière des Batma, a réussi, au fil des semaines, à s'imposer comme l'une des candidates les plus talentueuses de l'émission. Dounia a fait montre d'une grande capacité à interpréter tous les registres musicaux. D'ailleurs, lors de l'épisode de cette semaine, elle a chanté l'un des tubes d'Ahlam, suscitant une ambiance euphorique parmi l'assistance. «Depuis le début de l'émission, tu nous a subjugués par ta voix si particulière. Aujourd'hui, tu nous as encore transportés dans ton monde si particulier. Franchement, tu m'as honorée en interprétant l'une de mes chansons ce soir», a déclaré toute émue Ahlam. Dounia qui compte sur le vote public pour pouvoir se qualifier aux prochaines étapes du programme, continue donc d'éblouir le jury et le public, malgré la concurrence acharnée de l'Egyptienne Carmen et de la Syrienne Nadia. En effet, après le départ du Tunisien Hassan Kharbach, la compétition s'est resserrée. Les cinq candidats toujours en compétition sont donc appelés à donner le meilleur d'eux-mêmes, s'ils veulent continuer l'aventure. Toutefois, l'épisode prochain prévu ce vendredi sera marqué par l'utilisation de la fameuse «carte de sauvetage» par le jury. Il s'agit d'ailleurs de la dernière semaine où l'on pourra l'utiliser. Le public commence dès maintenant à se poser des questions sur l'identité du candidat qui sera sauvé cette semaine. Bref, le suspense est maintenu, et jusqu'aux dernières semaines de l'émission, qui prendra fin en avril. Cette date coïncidera ainsi avec la naissance d'une nouvelle star de la chanson arabe, qui sera indubitablement soutenue par MBC pour se faire sa place.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.