Couverture sociale : la Banque accorde un prêt de 400 milliards au Maroc    Le patronat veut réduire les litiges avec l'administration fiscale    Ce qu'a dit Moncef Slaoui sur le vaccin choisi par le Maroc    Le Syndicat national de la presse marocaine dénonce les insultes de Ziane contre les journalistes    Marché automobile: Les ventes en chute cette année    Covid-19 : L'Etat soutient les traiteurs touchés par la crise    2M: voici le nouveau directeur de l'information    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Casablanca: décès suspect dans une clinique privée, la famille dénonce    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    CNSS. Indemnité pour perte d'emploi : les coulisses d'une réforme    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    Guergarat. L'Algérie ne lâche pas le morceau    Fitch Ratings : Les banques marocaines vont affronter une puissante vague de crédits douteux à cause de la pandémie    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 4 décembre    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    Exclusif – Premières révélations sur l'opération anti-terroriste en cours à Tétouan (vidéo)    ONU : Le cannabis sort de la liste des drogues les plus dangereuses    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    Ait Taleb: la date de démarrage de la campagne de vaccination n'est pas encore fixée    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après Casablanca, cinq villes placées sous haute surveillance
Publié dans Les ECO le 26 - 10 - 2020

En plus de Casablanca, cinq villes ont été placées sous haute surveillance après le basculement des indicateurs de la propagation de la Covid-19 vers des seuils inquiétants. Le télétravail devra se généraliser dès cette semaine.
Le gouvernement décide d'agir de manière énergique en vue de stopper la propagation très inquiétante du Covid-19 au sein de la Région Casablanca-Settat. Les mesures prônées au sein des villes de Casablanca, Mohammédia, Nouasseur, Médiouna, Berrechid et Benslimane anticipent en fait une troisième vague des contaminations à l'approche de la saison hivernale, à l'instar de la situation vécue par la plupart des métropoles européennes. Il faut dire qu'à l'exception du rallongement de la durée de l'interdiction de circuler d'une heure, toutes les normes imposées aux citoyens ont été reconduites. Par contre pour le monde du travail, la principale exigence réside dans la pleine activation du principe du télétravail, qui demeure la seule échappatoire devant les risques sanitaires qui sont encourus par les salariés et les fonctionnaires au sein des villes concernées, essentiellement à Casablanca qui reste la ville la plus touchée du pays.
Les constats dressés par les comités de veille et de suivi au sein de la métropole ont été alarmants, et ont ramené l'Exécutif à durcir les mesures de restriction, tout en comptant sur la mobilisation des habitants des six villes concernées. Sur ce point, les marchés de proximité ainsi que les lieux du commerce restent les endroits les plus risqués. Les services compétents ont en effet du mal à imposer le port du masque ainsi que le respect des autres mesures préventives dans ces zones qui connaissent toujours une forte affluence. Les comités de veille ont constaté aussi que malgré la fermeture des cafés à 20h00, la diminution de la circulation n'a pas suivi, de même qu'à l'intérieur des quartiers populaires, les risques sanitaires demeurent minimisés durant les heures du couvre-feu nocturne. C'est pour cette raison probablement que le gouvernement et les autorités déconcentrées au sein de la métropole ont décidé de rallonger l'interdiction de circuler d'une heure supplémentaire, dans l'objectif de ramener les habitants de la ville à regagner leur foyer à une heure avancée de la fin de journée. La recrudescence des foyers pandémiques au sein des villes concernées par le durcissement menace d'un autre côté la poursuite normale de l'enseignement public et privé.
Pour l'heure, seul l'adoption du principe de l'alternance entre l'enseignement à distance et le présentiel semble être le rempart contre les menaces sanitaires qui pèsent sur les élèves et le corps enseignant, en attendant que l'impact des nouvelles mesures restrictives puisse conduire à la baisse les indicateurs de la propagation dans les 15 prochains jours.
Le télétravail pour tous ?
La coordination entre le représentant du pouvoir central et le patronat au sein de la région du Grand Casablanca s'est imposée de manière insistante après la nouvelle décision de l'Exécutif. Les deux parties ont émis un appel conjoint dans lequel la priorité devra être accordée à la santé des salariés. Une obligation a été imposée aux entreprises en vue «d'inciter leurs salariés à travailler à distance et de les équiper à cet effet», selon la wilaya du Grand Casablanca. En ligne de mire se trouvent l'instauration du télétravail dans la capitale économique pour une durée indéterminée, ainsi que l'adoption des mesures incitatives à destination des entreprises en vue de basculer rapidement vers le télétravail. L'appel du wali de la région, Saïd Ahmidouch, précise aussi que «les entreprises et les opérateurs du secteur privé de la région sont appelés au respect des mesures préventives dans les lieux de travail et de continuer à prendre toutes les mesures disponibles». La nouvelle décision d'adopter le télétravail sera accompagnée par un renforcement du contrôle du seuil de respect des mesures nouvellement décidées, ainsi que par un suivi quotidien de la part des comités de veille de la métropole.
Younes Bennajah / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.