L'Egypte réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    L'usine de câblage automobile d'Oujda générera 3.500 emplois pour la région    « Mon Maroc », un livre hommage au secteur touristique    Les médias espagnols évoquent les couacs de l'approvisionnement en gaz algérien    Averses orageuses localement fortes mardi et mercredi dans plusieurs provinces du Royaume    Inezgane : Trois individus, dont deux policiers, déférés devant le parquet pour escroquerie et complicité    CAN-2021: La CAF inflige des sanctions à des contrevenants    Liga : Un charter spécial pour les 4 Brésiliens du Real    Le partenariat de l'Université du Real Madrid    Les médias espagnols évoquent des perturbations d'approvisionnement en gaz algérien    Le Liban et le FMI entament des pourparlers sur un plan de sauvetage de l'économie du pays    France/Covid-19 : record de décès quotidiens à l'hôpital    Greenland Technology renforce sa présence au Maroc    (Billet 658) – Quand Israël reconnaîtra-t-il la souveraineté marocaine sur le Sahara ?    Le Musée Bab El Oqla de Tétouan rouvre ses portes    Hassan Benjelloun porte l'histoire de «Jalal Eddine Al Roumi» au cinéma    «Harm Reduction : The Manifesto», en sortie américaine le 26 janvier avec le Washington Times    CAN2021 : Ce mardi, Sénégal-Cap Vert (17h) et Maroc-Malawi (20h)    Maroc-Israël: les ambassadeurs des deux pays à Mexico saluent les progrès réalisés depuis la reprise des relations    CAN 2021/8es : Le Maroc ne reculera devant rien face au Malawi    Netflix déclenche une tempête en Egypte : Alcool, tromperies et homosexualité    Sites industriels pilotes : attribution de l'appel à partenariat relatif aux ZI de Had Soualem et Sahel Lakhyayta    Bourse. Mutandis augmente son capital    Ordre national des pharmaciens: quelles nouveautés dans le nouveau statut ?    Nasser Bourita : la révision de la carte consulaire du Royaume s'impose    CAN 2021: une bousculade au stade d'Olembé à Yaoundé fait plusieurs morts    Maroc-Malawi: Halilhodzic est confiant avant le choc    L'ouverture des frontières demeure liée à la garantie des conditions nécessaires pour préserver la santé des visiteurs et des Marocains    Toutes les résolutions du Conseil de sécurité confirment l'implication directe de l'Algérie (politologue espagnol)    Sport scolaire: Programmation de 42 championnats nationaux durant l'année scolaire en cours    9 millions de personnes risquent de perdre leur pass vaccinal le 15 février, rappelle Véran    La Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l'Education-Formation dresse son bilan 2021    Covid en milieu scolaire : 5.802 cas déclarés, 196 écoles et 495 classes fermées du 17 au 22 janvier    Journée mondiale de l'éducation : Désarroi de l'enseignement face à la pandémie    M. Mayara met en exergue la profondeur des relations distinguées entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis    La reprise du trafic à l'aéroport d'Istanbul retardée à cause de la neige    Burkina Faso. L'Union Africaine appelle au dialogue    L'ANCFCC tient son Conseil d'administration et affiche d'excellents résultats    CGEM : lancement de l'étude « Quelles transformations pour les ICC au Maroc ? »    Le ministère de l'Enseignement supérieur déterminé à promouvoir les valeurs d'intégrité dans les universités    Selon José Manuel Albares, une normalisation des relations entre le Maroc et l'Espagne est encore loin    Washington et Téhéran envisagent des négociations directes sur le nucléaire    « Espèce de connard »: Joe Biden insulte un journaliste    Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Baisse spectaculaire mais de courte durée de la pollution atmosphérique en 2020 (OMM)
Publié dans Les ECO le 04 - 09 - 2021

Les mesures de confinement et les restrictions de déplacement liées à la Covid-19 ont entraîné une baisse spectaculaire mais de courte durée des émissions des principaux polluants atmosphériques en 2020, notamment dans les zones urbaines, selon le premier Bulletin sur la qualité de l'air et le climat de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).
« La Covid-19 s'est avérée être une expérience non planifiée en matière de qualité de l'air et elle a entraîné des améliorations temporaires localisées. Mais une pandémie ne saurait se substituer à une action soutenue et systématique visant à lutter contre les principaux facteurs de pollution et de changement climatique et à préserver ainsi la santé des populations et de la planète », a déclaré le Secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas, cité par un communiqué.
En effet si « de nombreux citadins ont vu un ciel bleu au lieu du nuage de pollution », la réduction « n'a pas été uniformément répartie entre toutes les régions ou tous les types de polluants », a précise l'OMM, qui signale par ailleurs que de nombreuses régions du monde ne respectent toujours pas les recommandations en matière de qualité de l'air.
Le Bulletin, publié vendredi, met en évidence les principaux facteurs qui influent sur la qualité de l'air en 2020, par rapport aux autres années. Il montre comment la qualité de l'air a connu des épisodes d'amélioration et de détérioration dans différentes régions du monde, note la même source.
Il démontre qu'il existe un lien étroit entre la qualité de l'air et le changement climatique, souligne l'OMM.
Le Bulletin et l'animation qui l'accompagnent ont été publiés avant la Journée internationale de l'air pur pour un ciel bleu, le 7 septembre. Cette journée vise à sensibiliser et faciliter l'amélioration de la qualité de l'air, qui est essentielle pour la santé humaine et l'atténuation du changement climatique. Le thème de cette année est « Air pur, planète saine ».
L'OMM signale qu'alors que les émissions de polluants atmosphériques d'origine humaine ont diminué pendant le ralentissement économique de la Covid-19, les extrêmes météorologiques alimentés par le changement climatique et environnemental ont déclenché des tempêtes de sable et de poussière ainsi que des incendies de forêt, sans précédent, qui ont affecté la qualité de l'air.
D'après la même source, cette tendance se poursuit en 2021. Les incendies de forêt dévastateurs en Amérique du Nord, en Europe et en Sibérie ont affecté la qualité de l'air pour des millions de personnes et les tempêtes de sable et de poussière ont recouvert de nombreuses régions et traversé les continents, fait observer l'organisation.
Taalas a expliqué que les effets des polluants atmosphériques « se produisent près de la surface, sur des échelles de temps allant de quelques jours à quelques semaines, et sont généralement localisés », alors que le changement climatique en cours, « causé par l'accumulation de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, se produit sur une échelle de temps de plusieurs décennies à plusieurs siècles et entraîne des modifications de l'environnement dans le monde entier ».
« Malgré ces différences, nous avons besoin d'une politique cohérente et intégrée en matière de qualité de l'air et de climat, fondée sur les observations et la science », a affirmé le chef de l'OMM.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.