Maroc-Espagne: Vers une réconciliation    Réunion, ce jeudi, du Conseil de Gouvernement: Zoom sur la situation épidémiologique    Ce qu'il faut retenir du «grand oral» de Khalid Aït Taleb devant les députés    PLF-2022: Voici les principaux chiffres de l'intervention de Mme Fettah Alaoui devant le Parlement    Sahara: Le Koweït réaffirme son appui à l'intégrité territoriale du Maroc    Pass vaccinal : Bientôt des éléments de clarification de la part de la CNDP    Casablanca-Settat : les grands élus finalisent le projet de budget 2022    Maroc Telecom: le chiffre d'affaires à fin septembre 2021    Intelaka, IS, emplois…les grandes lignes du Projet de loi de Finances    Le nombre de Marocains qui utilisent Maroc Telecom    OCP Africa s'associe à l'USAID pour renforcer la sécurité alimentaire au Nigeria    Ryad Mezzour souligne la nouvelle feuille de route du secteur aéronautique marocain    Prime à la casse : 32.350 grands taxis et 22.000 petits taxis renouvelés à fin mai 2021    C'est le 12ème du Groupe LabelVie : Un magasin Atacadao ouvre à Kénitra    Retraite : La CIMR et l'AMSF signent une convention de partenariat    L'Egypte lève l'état d'urgence en usage depuis 2017    Soudan: Washington suspend 700 millions de dollars d'aide    En France, la perpétuité requise contre un dangereux terroriste algérien    Coup d'état au Soudan: La communauté internationale condamne    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    «Je préfère mourir en mer que de rester en Algérie» : le régime militaire pour sa jeunesse vers le néant    "Trek des Gazelles" : Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    Botola Pro D1 / 7ème journée : Trois matches au programme ce mardi    Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la pilule de Merck, traitement prometteur dont l'examen a débuté en Europe    Un nouveau narco-drone neutralisé à Sebta    Une campagne nationale de sensibilisation démarre ce lundi    Inde: Quatre morts et plusieurs blessés dans un incendie à Delhi    Prévisions météorologiques pour ce mardi    Six Soudanais et un Burkinabé interpellés : Mise en échec d'une tentative d'immigration clandestine entre Nador et Melillia    Adoption du pass vaccinal : Le satisfecit du gouvernement    Festival international du film sur l'art : Agadir abrite la 3ème édition du 20 au 22 novembre prochain    La 1ère édition de «Tanja Fraja», les 30 et 31 octobre    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Prime Covid-19: Khalid Ait Taleb annonce le versement de la deuxième tranche    Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU [Par Mehdi Hijaouy]    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Une Allemande de l'EI écope de dix ans de prison    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    Liga : le Real toujours roi du clasico à Barcelone    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc n'est pas une république de bananes !
Publié dans L'opinion le 25 - 09 - 2021

Il se passe quelque chose de particulièrement étrange pour ne pas dire scandaleux dans le gouvernement de Justin Trudeau ! Transport Canada vient d'annoncer sur son site le prolongement de la suspension des vols entre le Maroc et le Canada d'un autre mois, c'est à dire jusqu'au 29 octobre.

Depuis le 29 août, date du début de la première suspension, je n'ai pas entendu nulle part, aucun responsable politique, aucun expert canadien donner une justification raisonnable à la suspension des vols. Aucun député du parlement canadien, dont le Premier ministre Justin Trudeau lui-même, n'a réagi aux appels de détresse des 11000 ressortissants canadiens bloqués au Maroc.

Avec le prolongement de la suspension des vols, on a l'impression d'être sous la commande d'une machine qui n'obéit à aucun contrôle humain, aucun bon sens. Il n'existe aucun fondement scientifique derrière cette décision. Aucun !

Il suffisait pour l'ambassade canadienne à Rabat de désigner quelques laboratoires marocains de confiance pour s'assurer de la fiabilité des tests PCR. Cette option de bon sens n'a jamais été considérée, alors que la même ambassade l'applique depuis toujours avec des médecins marocains pour l'obtention des visas d'immigration.

Cette solution, aussi simple qu'efficace, aurait permis non seulement à des élèves de ne pas rater leur entrée scolaire, à des travailleurs autonomes de ne pas perdre de contrats, à des patients dont des femmes enceintes de se rendre à leurs rendez-vous médicaux, à ceux qui ont choisi de passer par d'autres pays (comme le recommande le gouvernement canadien) de ne pas payer des montants allants jusqu'à 3000$ le billet, mais aussi cela aurait rendu possible, à chacune et chacun de ces citoyens d'accomplir leur devoir en allant voter le 20 septembre dernier.

Comment un gouvernement canadien, avec ses experts et ses conseillers a-t-il pu errer à ce point ?

Apparemment, les pétitions, les petites manifs devant l'ambassade du Canada à Rabat ne suffisent plus pour attirer l'attention des autorités canadiennes et Justin Trudeau en particulier. Devant un tel scandale, seule une mobilisation nationale, engageant des citoyens canadiens de toutes les origines, toutes les tendances pourrait stopper cette dérive. Ecrivez à vos députés, aux médias, aux ministres, à Transport Canada. Exprimez votre solidarité sur vos pages Facebook. Faîtes des vidéos, des audios, exprimez votre indignation, votre solidarité ! #StopAuSuspensiondesVolsMarocCanada.

Désormais, ce scandale ne concerne plus uniquement des canadiens d'origine marocaine. Cet aveuglement gouvernemental du Canada frappe en particulier les membres d'une communauté en les privant d'un droit fondamental à la sécurité ! Demain, cela pourrait frapper n'importe quelle autre communauté en reléguant ses membres à un statut de citoyens de seconde zone !

N'est-ce pas ironique, pour ne pas dire absurde, que ce prolongement de la suspension des vols, entre le Maroc et le Canada, tombe au moment où le Maroc enregistre une baisse substantielle des cas de covid comparé à il y a un mois. Nous sommes passé de plus de 10.000 cas par jour à moins de 2.000 et d'après les autorités sanitaires marocaines, la tendance de cas de covid au Maroc est clairement à la baisse.

Par contre Transport Canada annonce la suspension des vols en provenance de l'Inde à partir du 26 septembre alors que ce pays continue d'enregistrer le plus grand nombre d'infections quotidiennes. De 47.000 cas de covid il y a deux mois à 29.000 aujourd'hui.

Pendant ce temps, certaines directions d'école au Québec, ne s'expliquant pas de l'absence prolongée de certains élèves, ils ont alerté la DPJ ! Ces enfants et ces jeunes canadiens bloqués au Maroc sont témoins du désarroi de leurs parents dont plusieurs perdent des contrats ou risquent de perdre leur travail.

Parmi ces jeunes, plusieurs se demandent à quel point sont-ils vraiment considérés comme des citoyens canadiens à part entière ? J'en connais quelques-uns qui n'ont même plus envie de retourner au Canada, tellement ils se sentent insultés et abandonnés. J'ai beau leur dire de ne pas confondre la dérive d'un gouvernement et son chef avec tout un pays, « Un Trudeau passe, un pays reste », cela ne change pas grand-chose à leur colère.

La majorité des ressortissants canadiens bloqués au Maroc proviennent du Québec. Si la responsabilité de cette situation revient en premier au Premier Ministre Justin Trudeau, ni François Legault, Premier ministre du Québec, ni Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, n'ont pas encore réagi à cette décision qui frappe beaucoup de citoyens québécois, faut-il le rappeler.

Par ailleurs, je note que le silence des autorités canadiennes face au sort réservé à 11000 ressortissants est aggravé par l'indifférence totale des autorités marocaines. Cette décision est pourtant une insulte contre le Maroc, ses compétences, ses laboratoires et ses institutions. Nous avons un Ministère délégué chargé des marocains résidents à l'étranger qui n'a jamais réagi officiellement à la suspension des vols entre le Maroc et le Canada. C'est pourtant sa mission de veiller au bien être des MRE. Le nouveau gouvernement de coalition dirigé par Aziz Akhannouch devrait saisir l'occasion et envoyer un message clair aux autorités canadiennes: Nous sommes capables de produire des tests PCR fiables grâce à nos laboratoires.
Notre ministre de la Santé a déjà pris les mesures nécessaires pour contrer les fraudes. Le Maroc n'est pas une république de bananes !

Si le silence perdure, j'appelle à l'intervention de Sa Majesté !
Mohamed Lotfi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.