Laâyoune : une nouvelle station de dessalement de l'eau de mer sera mise en service au second semestre 2021    Nasser Bourita : « nous devrons avancer vers une diplomatie orientée vers une solution à la question du Sahara »    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au processus électoral adopté par la commission de l'Intérieur    Procès à distance : 8.331 affaires mises au rôle du 15 au 19 février    Provinces du Sud : L'ONEE mobilise 2 milliards de dirhams pour le renforcement de l'alimentation électrique    HCP : l'essentiel du rapport sur l'analyse genre de l'impact de la Covid-19 sur la situation des ménages    CBA-Afrique : le Maroc en tête de la "catégorie générale"    Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée    CAN U17 : Tirage des groupes : le Maroc dans le groupe « A »    CAN U20 : Resté confiné à Laâyoune, Targhaline devait rejoindre la Mauritanie hier mercredi    Jeux Olympiques de Tokyo : Le relais olympique lancé le 25 mars sous des conditions drastiques    Omar Hilale saisit le SG de l'ONU et le CS sur les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf    Chichaoua : ouverture d'une enquête à la suite des déclarations d'une personne qui affirme avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid    Covid-19 : la situation se dégrade en France, le gouvernement annonce des mesures    Coronavirus : le variant britannique présent dans plus de 100 pays [OMS]    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    Infantino reçu à Rabat par Bourita    Perturbations sur les réseaux : Les précisions de Maroc Telecom    Industrie agroalimentaire La 2ème édition de «The FoodEshow» du 9 au 12 mars    Le Maroc fait l'évènement à Genève    Une Université des jeunes à Al-Hoceima pour soutenir les initiatives de participation citoyenne    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Le WAC entame la Ligue des champions par une victoire à Luanda    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Amnesty International dénonce les méthodes répressives qui ciblent les militants du Hirak depuis deux ans    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    Yassine Regragui: Les Marocains font de plus en plus confiance aux nouveaux modes de paiement    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    Le dirham s'apprécie face au dollar    Il y a fort à faire pour une justice électorale et pour le renforcement du pluralisme politique    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    La classe politique évoque « un non-événement »    Algérie : Le Hirak exprime l'exaspération d'une population qui étouffe, selon le Monde    M. Bourita s'entretient avec son homologue espagnole    Le football féminin et africain au menu de la visite de Gianni Infantino au Maroc    Un pari réussi en temps de pandémie !    L'Institut français de Tanger-Tétouan reprend ses activités    Retrait de la liste grise de l'UE : quelles conséquences pour le Maroc ?    Vaccination anti-Covid : Pourquoi il faut donner la priorité aux personnes en situation de handicap    Multilinguisme entre défis et opportunités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée mondiale de lutte contre le diabète : Une préoccupation de tous et de tous les instants
Publié dans L'opinion le 12 - 11 - 2016

Pré-requis essentiels : Motivation du personnel de santé, moyens appropriés, sensibilisation et un environnement de travail sain
A l'occasion de la journée mondiale du diabète célébrée annuellement le 14 novembre par l'ensemble des pays de la communauté mondiale, la ville de Dakhla abrite, du 11 au 13 novembre, d'intenses activités célébrant cet événement placé cette année sous le signe «Gardons l'œil sur le diabète».
Organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi, par la Ligue marocaine de lutte contre le diabète (LMLCD), cette célébration revêt un caractère scientifique de haut niveau, avec des activités sociales solidaires au profit de la population locale, ainsi que des activités d'éducation, de sensibilisation et de dépistage du diabète et de l'hypertension artérielle. De même, une campagne de vaccination contre la grippe au profit des diabétiques et de la population en général de la Province et de sa Région auront lieu à l'hôpital Hassan II de Dakhla, indiquent les organisateurs.
Divers acteurs et intervenants sont mobilisés dans le cadre d'un travail de fond afin de mieux véhiculer les messages auprès des populations cibles pour les aider à se prémunir contre ce fléau du siècle qui frappe aujourd'hui, selon des données officielles, près de 2 millions de Marocains d'âge de plus de 20 ans et dont la moitié ignore être atteinte de cette maladie.
Un constat qui pose plusieurs défis concernant, notamment, l'augmentation continue du risque, l'augmentation du taux de diagnostic et de dépistage, l'inconscience des patients du danger de la maladie de ses conséquences et de l'importance de sa gestion autonome.
Sur ce dernier chapitre, faut-il noter que la prise en charge du diabète implique obligatoirement quatre piliers fondamentaux, à savoir : une activité physique, une alimentation saine et équilibrée, un suivi rigoureux du traitement ainsi qu'une éducation diabétique avec une auto-surveillance.
La Ligue marocaine de lutte contre le diabète en coordination avec la Fédération Internationale du Diabète région Moyen Orient et Afrique du Nord, la Société Africaine Francophone de Diabétologie, la Société Africaine d'Endocrinologie, Métabolisme et Nutrition ainsi que les services du Ministère de la Santé, la Direction Régionale et la Délégation Provinciale de la Santé de Dakhla, l'Académie Régionale de l'Education et de la Formation de la Région de Dakhla-Oued Eddahab, sont, donc, à pied d'œuvre pour célébrer la Journée Mondiale du Diabète et conférer à cet événement, premier du genre dans la région, tout le succès escompté.
Des efforts en droite ligne du Plan d'action national de prévention et de prise en charge du diabète 2012-2016, s'inscrivant dans le cadre du Plan d'action mondial de lutte contre le diabète 2011-2025 et le Plan d'action mondial de lutte contre les maladies non transmissibles 2013-2025 de l'Organisation Mondiale de la Santé, visant à réduire les complications et les décès résultant de cette maladie.
Dans ce cadre, d'ailleurs, les statistiques de la Fédération Internationale de Diabète (FID) et de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sont alarmantes car le nombre des diabétiques dans le monde devrait atteindre, à l'horizon 2025, 330 millions de malades. Et pour les médecins et les spécialistes, les conséquences du diabète peuvent être lourdes pour la santé. Ils parlent, notamment, de maladies cardiovasculaires, infarctus, insuffisance cardiaque, artérite, accident vasculaire cérébral, de neuropathie, ou encore des troubles pouvant conduire à la cécité et à l'insuffisance rénale chronique (néphropathie).
Par conséquent, seul un dépistage précoce et une prise en charge globale associés à de bonnes habitudes alimentaires au quotidien peuvent limiter les risques de complications.
La journée mondiale du diabète, lancée en 1991 par la Fédération Internationale du Diabète et l'Organisation Mondiale de la Santé et officialisée en 2007 par les Nations Unies, s'avère une vraie opportunité à saisir afin de lutter contre cette épidémie et prévenir ses complications, souvent plus difficiles à gérer que la maladie elle-même.
A cet effet, vivement une stratégie de combat orientée motivation du capital humain constitué du corps médical, orientée formation continue et relèvement du niveau du professionnalisme, orientée infrastructures sanitaires appropriées, disponibilités de moyens, accès au traitement et un environnement de travail sain.
Vivement des actions de sensibilisation soutenues et généralisées à l'ensemble du territoire national sur le diabète et ses complications, pour renforcer les compétences des patients dans le domaine de la prise en charge de cette maladie, ainsi que la mise en place d'un plan multisectoriel pour promouvoir la vie saine.
Là est le défi, là est le challenge !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.