Tunisie : Kais Saied et Nabil Karoui au second tour de la présidentielle anticipée    Heetch accompagne les auto-entrepreneurs    Sahara : La Grande Bretagne réitère son plein soutien au processus onusien et aux efforts du Maroc    Arbitrage, corruption à la CAF, rapport financier... Tout sur l'Assemblée générale de la FRMF    Le surfeur Ramzi Boukhiam qualifié pour Tokyo 2020    Global Teacher Conclave & Awards 2019 : Un Marocain primé    Affaire Griezmann: une sanction de 300 euros ou un huis clos pour le Barça    Sebta et Melilia. Les parlementaires de Vox veulent ériger un mur    Lancement officiel et adoption des recommandations de l'OMS    Agadir : Pour un meurtre, un chauffeur clandestin condamné à 20 ans de réclusion criminelle    Meknès : Il poignarde mortellement son voisin    «Le Roi : le Maroc de Mohammed VI », un livre pour comprendre le Royaume « au-delà des clichés »    Fête de l'Huma: Les chemins de l'Humanité!    Gestion migratoire : Le Commissaire de l'UA salue le rôle du Maroc    Logement social : La Cour des comptes identifie les failles    Ligue des Champions d'Afrique : RCA et WAC à un pas de la phase de poules    3e meeting du Barbe et Arabe-Barbe, championnats nationaux et Salon du cheval : La filière équine sur sa lancée    Mariage des mineures. Le verdict du CESE attendu demain    Marrakech à l'heure de l'Oriental Fashion Show    «Double face»: dans la peau d'un écrivain pas comme les autres!    Attribution du dépôt légal à plus de 4.300 ouvrages au cours des 8 premiers mois    Marrakech, Oasis des plus grands Djs du monde    Spoliation foncière : la lutte se poursuit    Administration publique : Le Maroc et Québec signent un accord    Nasser Bourita : La CEDEAO doit prendre le leadership dans la lutte contre le terrorisme    Iran : Le guide suprême exclut toute négociation avec les Etats-Unis    Brexit: La suspension controversée du Parlement britannique devant la Cour suprême    Sous pression, Angela Merkel dévoile sa stratégie climatique    Crise des migrants: Erdogan menace l'Union Européenne…    Audiovisuel : MBC5 veut rayonner sur le Maghreb    Soins auto-administrés : Le Maroc adopte les recommandations de l'OMS    Hajar Raissouni, la demande de liberté provisoire sera examinée jeudi    Sécurité pénitentiaire. Les raisons de la bérézina    Le Fonds de solidarité contre les évènements catastrophiques est en selle    Contrôle frontalier : Les fiches d'embarquement- débarquement supprimées    Journée mondiale de l'arthrose    Le glacier d'Aletsch pourrait disparaître d'ici à 2100    Ligue des champions : Liverpool rêve d'Istanbul et les clubs français d'exploit    Le choc entre les deux Olympiques débouche sur un nul    Réinsertion des détenus : Un slogan alléchant    Divers sportifs    Nasser Bourita : Le développement humain est la clé de la durabilité de l'action contre le terrorisme    Divers Economie    Déficit budgétaire de 33,5 MMDH à fin août    Rejet total de l'annexionnisme israélien par l'OCI    Ces stars qui se sont mariées en secret    "GTI", le prof de maths français qui rappe sur Pythagore    Brad Pitt en cosmonaute dans "Ad Astra"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une délégation du PPS reçue à l'ambassade de Palestine à Rabat
Publié dans Albayane le 23 - 11 - 2012


Soutien indéfectible à la cause palestinienne
L'ambassadeur de Palestine à Rabat a reçu une délégation de la direction du Parti du progrès et du socialisme, présidé par le Secrétaire général du Parti et ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah, à laquelle il a présenté les derniers développements sur la scène politique palestinienne et les efforts de la communauté internationale visant à mettre fin à l'agression contre Gaza.
Il a aussi affirmé à la délégation du PPS que le président palestinien Mahmoud Abbas (Abou Mazen) a reçu, mercredi dernier, une menace à peine voilée de la part de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, en vue de le dissuader de présenter la demande d'admission de la Palestine à l'ONU. Les pressions américaines en ce sens deviennent de plus en plus pesantes face à la mobilisation des pays arabes qui soutiennent cette reconnaissance internationale de l'Etat de la Palestine, déjà reconnu par 133 pays membres de l'Organisation des Nations Unies, et à l'approche de la date butoir de la présentation de cette demande, prévue le 29 novembre prochain, qui coïncide avec la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, et marque également l'anniversaire du partage de la Palestine.
A cette occasion, l'ambassadeur de l'Etat de Palestine, Ahmed Sobh, a appelé les pays arabes à revoir leurs relations avec les pays qui soutiennent Israël et lui donnent le feu vert pour tuer des Palestiniens, les affamer et occuper leurs terres. Comme si la sécurité d'Israël et son existence sont les seules donnes qui importent, et face auxquelles le sang palestinien qui coule quotidiennement à flots, la judaïsation d'Al Qods et la colonisation rampante des terres ne pèsent pas grand-chose.
L'ambassadeur palestinien accrédité au Maroc a aussi exigé des pays arabes qu'ils reconsidèrent leurs rapports avec les pays qui soutiennent le massacre et le déplacement des Palestiniens de leurs terres, leur privation de leurs droits les plus fondamentaux et légitimes à vivre dans la dignité à l'intérieur des territoires palestiniens. Dans la même déclaration, il a réaffirmé qu'Israël ne peut pas vivre en paix avec ses voisins tant qu'il occupe un territoire qui ne lui appartient pas, et procède à des massacres quotidiens contre un peuple désarmés dont le seul crime est d'exiger constamment ses droits historiques les plus légitimes.
Pour Ahmed Sobh, le problème réside la poursuite de l'occupation israélienne en Palestine, soulignant que la seule solution est de travailler à mettre fin à cette occupation, rappelant que les Arabes ne revendiquent pas la destruction d'Israël, mais la fin de l'occupation et la création d'un état palestinien avec Al Qods-Est comme capitale, vivant côte à côte avec l'Etat d'Israël.
L'ambassadeur palestinien a aussi exprimé ses regrets face aux attitudes hostiles à la cause palestinienne affichée par certains pays comme l'Allemagne, la Tchéquie et la Pologne, sans oublier la position du gouvernement canadien qui est parfaitement conforme à l'idéologie extrémiste défendue par le «Likoud» israélien.
Pour sa part, Mohamed Nabil Benabdellah a exprimé le soutien total du Parti du progrès et du socialisme à la cause palestinienne, et sa condamnation des tueries barbares assassinats d'Israël quotidiennement contre le peuple palestinien sans défense, soulignant que le parti a toujours été un ardent défenseur des Palestiniens dans leur juste cause, appelant en même temps à l'unité du peuple palestinien en ce moment critique. Il a aussi rassuré l'ambassadeur Palestine quant au soutien indéfectible du PPS dans la démarche palestinienne légitime visant la reconnaissance de leur Etat par l'ONU.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.