Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    Foot U18: fin de l'aventure pour le Maroc (VIDEO)    Botola Pro: l'AS FAR bat l'OCK et termine la saison à la 3e place (VIDEO)    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Burkina Faso : après l'attaque terroriste, les interrogations
Publié dans Albayane le 20 - 01 - 2016

La sécurité dans les villes africaines, particulièrement celles des pays de la bande sahélo-sahélienne où sévissent encore certains groupes terroristes liés à Al Qaïda, pose problème. Hôtels et restaurants sont devenus des cibles dont la vulnérabilité est déconcertante, surtout dans certains pays, comme le Burkina justement, qui pensent que les terroristes n'ont aucune raison de s'en prendre à eux.
L'attaque qui vient de coûter la vie à une trentaine de personnes à Ouagadougou, dont la franco-marocaine Leila Alaoui,relève quasiment du même modus operandi que celui qui a marqué l'attaque d'un hôtel à Bamako en novembre dernier.
Les deux attaques se sont déroulés un vendredi soir à deux mois d'intervalle. Le 20 novembre en effet, 20 personnes dont quatorze étrangers, ont trouvé la mort dans le carnage qui a eu lieu au Radisson Blu de Bamako.Le vendredi 15 janvier, l'hôtel Spendid de Ouagadougou et un restaurant voisin subiront une attaque du même genre, faisant 30 morts, dont plus de la moitié sont des étrangers.
Dans les deux cas, les membres des commandos djihadistes ont continué à tuer jusqu'à leur élimination. Il s'agissait donc d'opérations suicidaires visant à faire le maximum de victimes, de préférence étrangères.
«Alors pourquoi le Burkina ?», serait-on tenté de se demander. Tout simplement parce que le terrorisme n'a pas de frontières et que l'attaque de vendredi dernier, première du genre au Burkina Faso, a eu lieu dans un pays frontalier du Mali, marqué par la présence (discrète) des forces spéciales françaises appelées à intervenir dans les foyers de tension proche.
L'opération militaire française au Mali lancée en janvier 2013 a permis d'empêcher les nombreux groupes terroristes qui sévissaient à la frontière algéro-malienne de prendre le pouvoir à Bamako. Face à un ennemi visible, bien localisé et plus ou moins identifié, la puissance de feu d'une armée régulière peut faire la différence. Mais quand il s'agit de cellules dormantes, disséminées dans un espace infini, et qui plus est, sont formées d'éléments suicidaires, la sécurité devient tout simplement difficile à assurer.
Pour un officier français présent au Mali et membre des forces de l'«opération Barkhane»,"il n'a jamais été question d'aller faire la chasse au moindre terroriste qui va aller faire une prise d'otage ou un carnage. C'est totalement mission impossible. On n'est déjà pas capable de défendre en France tout ce qui mériterait de l'être avec tous les effectifs de police et de gendarmerie, alors imaginez dans cette immense région... ayant la taille de l'UE. Allez-vous défendre l'UE avec 3.500 hommes?».
C'est pour cela, comme l'a dit le président béninois qui s'est rendu à Ouagadougou après l'attaque terroriste, que l'Afrique doit «mutualiser ses forces» pour vaincre le terrorisme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.