Maroc-Namibie: jour, horaire, chaîne    Bourita parle fermeture des frontières à Alger    Brèves    Inégalités au Maroc : Ce que disent les chiffres    Forces auxiliaires : Le projet de mise à niveau validé    Un Monde Fou    Plusieurs ambassadeurs étrangers présentent au Souverain leurs lettres de créance    Le Maroc lance sa candidature pour le mondial 2026.    La MAP lance un SOS fake news, bon courage !    Espagne : plus de 233.000 Marocains couverts par la sécurité sociale    Trump, un mauvais « Génie »    Aït Melloul : Doutant de la fidélité de son épouse, il l'étrangle à mort    Marrakech : Un comptable et une Guinéenne se donnent la mort    DGI: Annulation totale ou partielle des pénalités afférentes aux impôts 2016    Passation des pouvoirs entre Laaraj et Amzazi    Akhannouch à Bruxelles pour faire le point sur la coopération Maroc-UE    Mondial-2026: Le dossier du Maroc sera de « haute facture » dixit Elalamy    CCG : Un nouveau portail dédié au financement de l'innovation    CEDEAO : Soutien total du Liberia au Maroc    Plus de 90 MDH pour la réalisation de 47 foyers pour étudiants    L'université Al Akhawayn fête sa 23e bougie    «Notre place-A la croisée des idées, sources et civilisations» à Casablanca    La haute couture orientale brille à Paris    Anapec : Lancement de 4 unités mobiles pour améliorer l'employabilité dans le rural    CAN de handball-Gabon 2018 : Le Maroc signe sa première victoire et ravive ses chances    Qualifié pour les quarts de finale : Le Maroc poursuit l'aventure à Casablanca    Comment arriver à une école de l'équité    l'automobile et le textile pour développer la région    Les détails du nouveau dispositif fiscal    Les aéroports marocains ont accueilli 20.357.866 passagers en 2017    Un séisme de magnitude 8,2 au large de l'Alaska déclenche des alertes au tsunami    «Fake News» : Le gouvernement s'apprête à sévir    Paradis fiscaux: l'UE retire 8 pays dont le Panama de sa liste noire    Madrid décidé à empêcher le retour de Puigdemont    Colère des parents d'élèves à Elbilia    La coopération touristique démarre    Loft Art Gallery au Salon international d'art contemporain africain à Marrakech    Etats-Unis : Après le shutdown, shut up jusqu'au 8 février…    Après les nominations royales, le gouvernement de nouveau au complet    Décès d'un prévenu à l'hôpital de Midelt    La fédération lance un ultimatum à Said Hasbane    Mondial 2026 :Maroc compte défendre sa candidature    Tevekov, un peintre russe tout en puissance    Les Kids United viennent chanter l'espoir    Le président américain réitère son soutien «à une solution à deux Etats»    Les mystères de l'île Sidi Abderrahman dévoilés    D'PENDANSE : Les stars danseront à Casablanca    «Le pays où les pierres parlent» présenté à d'Art Louane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dixième
Publié dans Albayane le 14 - 12 - 2017

Le Parti du Progrès et du Socialisme s'apprête à réunir son dixième congrès national. Le coup d'envoi de cet événement statutaire sera donné lors de la réunion de la neuvième session ordinaire du Comité Central qui se tiendra à Rabat, le dimanche 17 décembre 2017.
Préparé en amont par l'élaboration et l'envoi de documents à ses membres, le Comité Central aura à se prononcer sur un projet de feuille de route concernant le processus organisationnel devant aboutir au congrès et le déroulement de ce dernier ainsi qu'un projet de résolution ayant pour objet l'initiation du débat et son animation.
Dans le contexte politique national, les congrès se succèdent mais ne se ressemblent pas. Comme chaque organisation politique qui vise, à travers la tenue de son congrès, un renouvellement de ses structures de décision et de consultation et à ajuster son programme en fonction des analyses et des concepts qui l'animent ; le dixième congrès national du PPS s'inscrit dans la droite ligne des neuf congrès qui l'ont précédé. Il s'en distingue toutefois par les caractéristiques du contexte politique général qui prévaut au sein de la société marocaine et ses aspirations légitimes à la consolidation du processus démocratique et l'établissement de la justice sociale.
Ainsi ; dans une société clair-obscur, le Parti du Progrès et du Socialisme est appelé à développer sa réflexion, à débattre des concepts régissant son action, à amplifier l'interactivité nécessaire pour maintenir la communication en interne et en externe, et ce afin d'améliorer sa capacité à préciser ses objectifs essentiels et à actualiser son programme et ses propositions.
Le Parti du Progrès et du Socialisme s'interroge collectivement sur les modalités qui déterminent son parcours et ses actions dans le cadre de la transformation de la société et des rapports qui la régissent. Il le fera dans la sérénité et la conviction de son action militante. Loin de toute perception « noire et découragée » de l'évolution du processus démocratique dans notre pays ;loin de toute démagogie et de toute surenchère ; dans une appréciation juste de l'étape historique et des tendances évolutives qu'elle dégage ;pour des perspectives exaltant la mobilisation et l'enthousiasme de notre peuple dans sa lutte d'émancipation contre les entraves du sous-développement, la préservation de son intégrité territoriale, la mise en œuvre des conditions de l'émergence économique et du bienêtre social.
Notre société évolue. Cette transformation s'accompagne d'une insatisfaction qui se renouvelle après la satisfaction d'un besoin créé lui-même par un sentiment de privation aggravé par la différenciation et la stratification sociales. Elle aspire à devenir «une société solidaire où tous jouissent de la sécurité, de la liberté, de l'égalité des chances, du respect de leur dignité et de la justice sociale, dans le cadre du principe de corrélation entre les droits et les devoirs de la citoyenneté». La concrétisation de cet espoir interpellele PPS dans son ensemble pour renforcer ses capacités organisationnelles et ses potentialités électorales afin d'assumer le rôle qui lui incombe au sein des institutions pour les consolider et les renforcer dans une modernité garantissant la participation, le pluralisme et la bonne gouvernance. De sa participation au gouvernement, de sa gestion des affaires publiques au niveau des collectivités territoriales, le PPS doit en tirer les lignes directrices de son action future dans le respect de la Constitution et de la loi, dans le respect des valeurs et des principes immuables de la nation marocaine et son attachement aux droits de la personne humaine, à la préservation de son environnement, à la paix et à la sécurité dans le monde.
Le dixième congrès national du PPS sera l'apothéose d'une action collective. Une commission préparatoire qui s'occupera à la mise en œuvre des résolutions adoptées par le Comité Centralsera mise en place. Que le débat commence pour apporter les réponses les plus adéquates aux questionnements qui se posent ; que l'action responsable et engagée soit menée pour un avenir meilleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.