Maroc Telecom : Belle progression du chiffre d'affaires, au Maroc comme à l'étranger    Ouverture à Meknès des 10èmes assises de l'agriculture    98 MQx, la campagne céréalière 2018 sauvée de justesse    Lancement d'une nouvelle génération de carte nationale d'identité électronique    Le Club Afrique Développement et la SIB à l'heure des « Fintech »    Vidéo : Chaimaa interprète une chanson de Daoudia dans The Voice !    Semaine de la langue espagnole au Royaume du Maroc    Des programmes pour répertorier le patrimoine hassani    L'Istiqlal nomme un président du conseil national et rejoint l'opposition    Festival arabe du théâtre «El Feddane» à Tétouan    SM le Roi nomme de nouveaux ambassadeurs    CAN de Beach Volley U19 : le Maroc termine 4e de la compétition    Un adolescent britannique condamné pour avoir piraté le compte d'un ex-chef de la CIA    Un Marocain arrêté pour financement du terrorisme        Point de vue : Le pouvoir magique d'une photo    5 000 bénéficiaires au Raid International de Solidarité    Fusillade à Bruxelles en 2016: Abdeslam condamné à 20 ans de prison    Evénements de Jerada : Des peines avec sursis à l'encontre de sept mis en cause    Abdelhaq Al Arabi : «La hausse des salaires deviendra insignifiante en cas de sa généralisation»    SIAM : 1 400 exposants de 70 pays    Prix des médicaments : Les députés reviennent à la charge    La Task Force de la FIFA a évalué le dossier du Maroc    Remise des prix de la 45ème édition du Trophée Hassan II de golf    Prison locale Ain Borja: Taoufik Bouachrine jouit de tous ses droits légaux    Casablanca : Un officier de police placé en garde à vue    Macron aux Etats-Unis pour une visite pleine d'incertitudes    Au moins 48 morts et 112 blessés dans un attentat suicide à Kaboul    Abdellatif Hammouchi, le Marocain le plus influent en Afrique    15 milliards DH investis à Marrakech-Safi    Vidéo – Polémique: Gad El Maleh raciste ?    À 34 ans, l'artiste et animatrice télé, Wiam Dahmani, n'est plus    Les Américains, hors-jeu !    Edito : Autocritique    Administration publique : Le Maroc partage son expérience avec le Burundi    La FIFA de retour aujourd'hui au Maroc    Entrepreneuriat féminin : La BCP finance des PME ivoiriennes    Mohamed Salah élu joueur de l'année de Premier League    Triathlon :le Maroc conserve son titre grâce à Badr Siwane    Les fusillades dans les écoles américaines "en augmentation constante"    Turquie: Des élections avant l'heure...    USA: Une fillette de trois ans tire sur sa mère enceinte    «L'arsenal juridique et réglementaire de protection du patrimoine est caduc et désuet»    Le livre piraté, un tsunami qui inonde le marché!    Journées pédagogiques au profit des enseignants de français    Oujda : Un policier tente de se suicider en se tirant une balle    Santé: La grippe tue en masse en France    Destruction de plus de 6,4 t de Chira à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dixième
Publié dans Albayane le 14 - 12 - 2017

Le Parti du Progrès et du Socialisme s'apprête à réunir son dixième congrès national. Le coup d'envoi de cet événement statutaire sera donné lors de la réunion de la neuvième session ordinaire du Comité Central qui se tiendra à Rabat, le dimanche 17 décembre 2017.
Préparé en amont par l'élaboration et l'envoi de documents à ses membres, le Comité Central aura à se prononcer sur un projet de feuille de route concernant le processus organisationnel devant aboutir au congrès et le déroulement de ce dernier ainsi qu'un projet de résolution ayant pour objet l'initiation du débat et son animation.
Dans le contexte politique national, les congrès se succèdent mais ne se ressemblent pas. Comme chaque organisation politique qui vise, à travers la tenue de son congrès, un renouvellement de ses structures de décision et de consultation et à ajuster son programme en fonction des analyses et des concepts qui l'animent ; le dixième congrès national du PPS s'inscrit dans la droite ligne des neuf congrès qui l'ont précédé. Il s'en distingue toutefois par les caractéristiques du contexte politique général qui prévaut au sein de la société marocaine et ses aspirations légitimes à la consolidation du processus démocratique et l'établissement de la justice sociale.
Ainsi ; dans une société clair-obscur, le Parti du Progrès et du Socialisme est appelé à développer sa réflexion, à débattre des concepts régissant son action, à amplifier l'interactivité nécessaire pour maintenir la communication en interne et en externe, et ce afin d'améliorer sa capacité à préciser ses objectifs essentiels et à actualiser son programme et ses propositions.
Le Parti du Progrès et du Socialisme s'interroge collectivement sur les modalités qui déterminent son parcours et ses actions dans le cadre de la transformation de la société et des rapports qui la régissent. Il le fera dans la sérénité et la conviction de son action militante. Loin de toute perception « noire et découragée » de l'évolution du processus démocratique dans notre pays ;loin de toute démagogie et de toute surenchère ; dans une appréciation juste de l'étape historique et des tendances évolutives qu'elle dégage ;pour des perspectives exaltant la mobilisation et l'enthousiasme de notre peuple dans sa lutte d'émancipation contre les entraves du sous-développement, la préservation de son intégrité territoriale, la mise en œuvre des conditions de l'émergence économique et du bienêtre social.
Notre société évolue. Cette transformation s'accompagne d'une insatisfaction qui se renouvelle après la satisfaction d'un besoin créé lui-même par un sentiment de privation aggravé par la différenciation et la stratification sociales. Elle aspire à devenir «une société solidaire où tous jouissent de la sécurité, de la liberté, de l'égalité des chances, du respect de leur dignité et de la justice sociale, dans le cadre du principe de corrélation entre les droits et les devoirs de la citoyenneté». La concrétisation de cet espoir interpellele PPS dans son ensemble pour renforcer ses capacités organisationnelles et ses potentialités électorales afin d'assumer le rôle qui lui incombe au sein des institutions pour les consolider et les renforcer dans une modernité garantissant la participation, le pluralisme et la bonne gouvernance. De sa participation au gouvernement, de sa gestion des affaires publiques au niveau des collectivités territoriales, le PPS doit en tirer les lignes directrices de son action future dans le respect de la Constitution et de la loi, dans le respect des valeurs et des principes immuables de la nation marocaine et son attachement aux droits de la personne humaine, à la préservation de son environnement, à la paix et à la sécurité dans le monde.
Le dixième congrès national du PPS sera l'apothéose d'une action collective. Une commission préparatoire qui s'occupera à la mise en œuvre des résolutions adoptées par le Comité Centralsera mise en place. Que le débat commence pour apporter les réponses les plus adéquates aux questionnements qui se posent ; que l'action responsable et engagée soit menée pour un avenir meilleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.