Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Des placements privés pour les filiales d'Akwa    El Otmani appelle à privilégier la dimension territoriale    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Ligue 1: Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Pourquoi est-il vraiment dangereux d'utiliser son portable au volant ?    Le Maroc de tous mes espoirs!    La Fondation MAScIR prévoit la fabrication de 10.000 kits de diagnostic de la Covid-19 avant fin juin    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Enseignement français au Maroc: les parents d'élèves obtiennent des avancées    GAM: « Comment les entreprises marocaines envisagent-elles leur stratégie de marques et communication ? »    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7.967 au total, jeudi 4 juin à 10h    Coronavirus : plus de 8 milliards de dollars de pertes pour les compagnies aériennes africaines    Abderrahmane El Youssoufi: Hommages et condoléances    Crime social    Fès: El Hammouchi veille sur le déroulement des opérations de contrôle    Justice: Le plan de transformation numérique pour bientôt    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Crédit Agricole du Maroc améliore son PNB au premier trimestre    André Azoulay : Essaouira prête pour le jour d'après    Les capacités de stockage de la SAMIR mises à la disposition des importateurs de produits raffinés    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Propagation en baisse et guérisons en hausse    Les personnes vivant dans la précarité se comptent par millions    Mohamed Benabdelkader : Le plan de transformation digitale de la justice sera dévoilé dans les prochains jours    Benzema a très envie de revenir à la compétition    Appel à la réalisation de la justice sociale et territoriale    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    La FNM lance un appel à concurrence pour l'acquisition d'œuvres d'artistes marocains    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





IRCAM rend hommage aux langues maternelles
Publié dans Albayane le 05 - 03 - 2018

Célébrée chaque année le 21 février, la Journée internationale de la langue maternelle est un moment à forte charge symbolique rendant un vibrant hommage aux langues du monde; porteuses ainsi de culture, de valeurs, d'histoire, de citoyenneté et d'identité des peuples et nations. Ainsi, et comme à l'accoutumée, l'Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) n'a pas laissé cet événement passé inaperçu.
Dans ses locaux à Rabat, cette institution dédiée à la promotion et la valorisation de la langue et la culture amazighes a fêté vendredi 2 mars la Journée internationale de la langue maternelle.
Cette manifestation culturelle est célébrée à l'IRCAM cette année sous le signe de « la protection et la promotion du multiculturalisme dans le monde, au service du développement durable ».
Lors de cette manifestation artistique et culturelle organisée en partenariat avec l'UNESCO-Rabat, la faculté des sciences de l'éducation relevant de l'université Mohammed V et l'Agence marocaine de coopération internationale, le public présent a eu le droit à un programme riche et diversifié qui a été servi d'une soirée festive.
En présence de différents ambassadeurs et personnalités culturelles et artistiques, un voyage dans les cinq continents du monde à travers la poésie, la danse et les chants été le maître des lieux.
La langue maternelle nous permet de nous réunir aujourd'hui non seulement pour faire des discours académiques, mais surtout pour écouter les sonorités du monde, et les sonorités des langues du monde, a expliqué le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukous dans mot à l'occasion.
D'après lui, il faut donner la parole à la jeunesse parce que si la langue maternelle n'est pas transmise aux jeunes générations, la langue maternelle finit par mourir.
«Il faut profiter de cette occasion annuelle pour écouter les uns et les autres dans la diversité de nos langues», conclut-il.
Pour le représentant de l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO), Salah Khaled, les langues sont l'un des outils les plus puissants pour sauvegarder le patrimoine sur toutes ses formes.
«Il est important de la promotion de la langue maternelle pour promouvoir les autres langues ainsi que l'intérêt que nous pouvons avoir pour ces langues», a-t-il ajouté.
Les langues locales en particulier et les langues des minorités sont importantes parce qu'elles transmettent la culture, les valeurs et le savoir relatif à ces minorités et le contexte géographique et social dans lequel elles vivent, explique le représentant de l'UNESCO auprès du Maroc, de l'Algérie et de la Mauritanie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.