Evolution du coronavirus au Maroc : 394 nouveaux cas, 485.147 au total, jeudi 4 mars 2021 à 18 heures    Covid-19: les Français vivant au Maroc ont bénéficié gratuitement des vaccins    Ziyech dans le viseur d'un club espagnol    Coup dur pour le FC Barcelone !    Fortes averses orageuses et chutes de neige au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Kamal Lahlou reconduit à la tête de la Fédération marocaine des médias    Djibouti : une vingtaine de migrants meurent noyés, sacrifiés par des passeurs    Driss Lachguar reçoit le président de la FRMHB, une délégation des présidents des communes d'El Kelaâ des Sraghna et le Pr. Allal Basraoui    Marché du travail : Egalité femmes-hommes, une équation qui reste encore à résoudre    ASFAR, Raja et HUSA toujours en course    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    50 candidats au poste d'entraîneur du RCOZ    Participation de l'USS Dwight D.Eisenhower à un exercice maritime USA-Maroc    Quelles pourraient être les causes d' une guerre entre les Etats-Unis et la Chine ?    La Grèce évalue les dégâts après un séisme de magnitude 6,3    Coronavirus : le Maroc parmi les 10 premiers pays qui ont réussi le défi de la vaccination, selon l'OMS    Youssef Fadel et Abdelmajid Sebbata en lice pour le Prix international du roman arabe    ElGrande Toto monte le son !    Légalisation de la production et de l'usage thérapeutique du cannabis : le gouvernement tergiverse encore    La Suède étend le vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans    Le Wydad retrouve le Horoya Conakry    Sofiane Diop, le nouveau dossier chaud de Vahid !    2ème édition du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle    Priorité au Plan de transformation numérique de la justice dans le Royaume    La Jordanie ouvre un consulat général à Laâyoune    Une coopération «exemplaire» entre la France et le Maroc    Blanchiment : des progrès à renforcer    Le Maroc réitère au Caire sa ferme solidarité avec le peuple palestinien    Grande exposition-hommage à Bert Flint    Le pape plaide «la réconciliation»    Cambodge : Sam Rainsy condamné à 25 ans de prison    Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au 10 avril    Startup : l'incubateur IsraMaroc opérationnel dans les prochains jours    Brusque coup de froid sur les relations entre Rabat et Berlin : le funambulisme allemand qui déplaît au Maroc    Les cabinets de pression Américains s'activent contre la Marocanité du Sahara    Sahel : le Maroc considère les djihadistes comme un aimant pour les cellules locales    Salima Louafa, la romancière qui recèle la magie des mots sous l'étreinte de ses doigts    La BVC démarre en baisse    Le président du Conseil mondial de l'eau se félicite des réalisations accomplies par le Maroc    Assilah : avortement d'une opération de trafic international de drogue    Adoption en commission d'un projet de loi organique relatif à la chambre des représentants    Crise : 40 % des entreprises algériennes risquent de disparaître    Le Club des dirigeants Maroc prospecte les opportunités d'investissement dans la région de Dakhla-Oued Eddahab    Barça: les buts de la remontada face à Séville (VIDEO)    Trois films du Maroc et de Syrie remportent les Prix du Festival du cinéma de Oued-Noun    "Vision de la jeunesse pour le Maroc post-Covid-19 " , un ouvrage du gouvernement parallèle des jeunes    Promotion des droits reproductifs Le ministère de la santé et UNFPA s'unissent    L'œuvre de Churchill représentant la mosquée Koutoubia vendue à 7 millions de livres sterling à Londres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





GMT + 1 ou la permanence de l'heure d'été
Publié dans Albayane le 29 - 10 - 2018

Le gouvernement a décidé «le maintien permanent de l'heure d'été en vigueur actuellement», qui ne subira plus, jusqu'à nouvel ordre, aucun changement, sachant que l'heure légale était de 60 minutes en retard par rapport à celle en cours.
A cet effet, l'Exécutif évoque sa volonté «d'éviter les changements opérés à maintes reprises durant l'année et leurs répercussions à plusieurs niveaux».
Le gouvernement a également décidé de prendre une série de mesures visant à accompagner la mise en œuvre de cette décision, notamment au niveau des établissements scolaires de manière à permettre aux élèves d'effecteur ces déplacements dans des conditions convenables. D'autre mesures suivront notamment en ce qui concerne l'horaire administratif en concertations avec les partenaires sociaux et économiques autour des mesures d'accompagnement de ce projet de décret.
Il faudra aussi rappeler que, depuis 2013, les Marocains ont pris l'habitude de changer d'heure quatre fois par an, en faisant avancer leurs montres à la fin de chaque mois de mars et les reculer au dernier dimanche du mois d'octobre. En plus de deux changements imposés par le mois de Ramadan (surtout quand il a lieu entre juin et septembre).
La décision marocaine était toujours motivée par la réduction de la consommation d'énergie et, par conséquent, augmenter les potentialités compétitives de l'économie marocaine.
Elle intervient aussi pour s'aligner sur l'Europe qui a abandonné le changement d'heure d'été, suite à un sondage qui a, touché plusieurs millions de citoyens, et fait dégager plus de 80% de favorables à sa suppression.
Pour sa part, le Maroc a commandé une étude d'«évaluation de GMT+1» à un cabinet d‘experts. Apparemment, c'est sur la base des résultats-non encore communiqués au public- que la décision a été prise, in extremis.
Mais il n'y a pas que l'économie d'énergie et les raisons économiques, en plus du dernier critère retenu et consistant en la permanence d'une heure inchangeable.
Car, à chaque changement d'horaire, la contestation populaire augmente et les controverses s'installent. Des arguments «scientifiques», psychologiques et sociaux fusent de toutes parts.
Mais, à vrai dire, ce sont, dans la pratique de tous les jours, les écoliers et leurs parents, les femmes, les travailleurs et leurs familles qui contestent l'heure d'été, surtout qu'il n'y a pas de mesures d'accompagnement en matière d'adaptation et de flexibilité des horaires de scolarité et de travail et surtout de sécurité nocturne et matinale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.