Un policier contraint de dégainer son arme pour arrêter deux individus à Fès    650 kg de chira saisies à Agadir    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    Secteur industriel : L'indice des prix à la production en hausse    El Othmani loue l'action de l'AMMC    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Forum Maroc-France : La déclaration finale proclame un partenariat pour l'Afrique    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    Rabat: Huit accords de partenariat pour l'accompagnement des personnes en situation de handicap    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Météo: Le temps qu'il fera ce samedi    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Oriental: Le CRI en mode proximité    Arganier: Le bio pour monter en gamme    Cafés hors la loi: La démolition commence!    Rabat: L'Intérieur se charge du budget 2020    Un nouveau souffle pour la Fondation «Esprit de Fès»    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    Avec la victoire de Boris Johnson, tout reste à jouer pour l'économie britannique    Un ex-Premier ministre turc égratigne Erdogan en lançant son parti    L'intelligence artificielle, entre opportunité et menace pour la santé    Ligue des champions : Ciel dégagé pour le PSG avant l'heure de vérité    Ligue Europa: Arsenal et la Roma au rendez-vous des seizièmes    La musique gnaoua, entre rituel africain et culte des saints vénérés au Maroc    André Azoulay: Il s'agit d'une consécration de l'engagement pionnier d'Essaouira    Les Algériens ne veulent pas Tebboune    Le vivarium du jardin zoologique de Rabat désormais ouvert au public    Football: Qui sont les joueurs africains les mieux payés?    Présidentielles algériennes : Abdelmadjid Tebboune vainqueur selon les résultats préliminaires    La BAD approuve près de 245 millions d'euros pour développer les réseaux de transport d'électricité et d'électrification rurale    Présidence de la CGEM: Le binôme Alj-Tazi confiant    Karim El Aynaoui : « Atlantic Dialogues », une invitation à formuler des réponses urgentes aux grands défis communs »    Gestion des catastrophes naturelles : La Banque mondiale accorde un prêt de 275 millions de dollars au Maroc    Nouvelle défaite cruelle de l'OCK    Eliminatoires Mondial-2022 : La date du tirage au sort fixée    Les prémices d'un nouvel espoir    Habib Sidinou, un président sobre et altruiste    Espagne: Les 3 footballeurs accusés de viol écopent de 38 ans de prison chacuns    L'opposition et la Constitution «adoptent» le PLF    Neutralité carbone en 2050: l'UE s'engage, mais sans la Pologne    Ce que la Turquie pense du Polisario    La Gambie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat général à Dakhla    Officiel ! RAM intègre le 31 mars 2020 Oneworld    Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie    G-B : La Livre sterling s'envole après la victoire des Tories    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





GMT + 1 ou la permanence de l'heure d'été
Publié dans Albayane le 29 - 10 - 2018

Le gouvernement a décidé «le maintien permanent de l'heure d'été en vigueur actuellement», qui ne subira plus, jusqu'à nouvel ordre, aucun changement, sachant que l'heure légale était de 60 minutes en retard par rapport à celle en cours.
A cet effet, l'Exécutif évoque sa volonté «d'éviter les changements opérés à maintes reprises durant l'année et leurs répercussions à plusieurs niveaux».
Le gouvernement a également décidé de prendre une série de mesures visant à accompagner la mise en œuvre de cette décision, notamment au niveau des établissements scolaires de manière à permettre aux élèves d'effecteur ces déplacements dans des conditions convenables. D'autre mesures suivront notamment en ce qui concerne l'horaire administratif en concertations avec les partenaires sociaux et économiques autour des mesures d'accompagnement de ce projet de décret.
Il faudra aussi rappeler que, depuis 2013, les Marocains ont pris l'habitude de changer d'heure quatre fois par an, en faisant avancer leurs montres à la fin de chaque mois de mars et les reculer au dernier dimanche du mois d'octobre. En plus de deux changements imposés par le mois de Ramadan (surtout quand il a lieu entre juin et septembre).
La décision marocaine était toujours motivée par la réduction de la consommation d'énergie et, par conséquent, augmenter les potentialités compétitives de l'économie marocaine.
Elle intervient aussi pour s'aligner sur l'Europe qui a abandonné le changement d'heure d'été, suite à un sondage qui a, touché plusieurs millions de citoyens, et fait dégager plus de 80% de favorables à sa suppression.
Pour sa part, le Maroc a commandé une étude d'«évaluation de GMT+1» à un cabinet d‘experts. Apparemment, c'est sur la base des résultats-non encore communiqués au public- que la décision a été prise, in extremis.
Mais il n'y a pas que l'économie d'énergie et les raisons économiques, en plus du dernier critère retenu et consistant en la permanence d'une heure inchangeable.
Car, à chaque changement d'horaire, la contestation populaire augmente et les controverses s'installent. Des arguments «scientifiques», psychologiques et sociaux fusent de toutes parts.
Mais, à vrai dire, ce sont, dans la pratique de tous les jours, les écoliers et leurs parents, les femmes, les travailleurs et leurs familles qui contestent l'heure d'été, surtout qu'il n'y a pas de mesures d'accompagnement en matière d'adaptation et de flexibilité des horaires de scolarité et de travail et surtout de sécurité nocturne et matinale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.