World Policy Conference : L'urgence d'une nouvelle gouvernance mondiale    Outsourcia fait l'acquisition de la société française Simplify    Dialogue social : El Otmani rencontre syndicats et employeurs    TGR : Le déficit budgétaire s'est creusé à 32,3 MMDH en septembre    Il fait l'actu : Kaiss Saïed, nouveau président de la Tunisie    Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale    Le 3e Salon maghrébin du livre fait la part belle aux enfants    Samira Said à Muscat    FRMF: Tout savoir sur les billets du match Maroc-Algérie locaux    TIBU Maroc présente la 1ère promotion de «Intilaqa»    Yemoh & The Minority Globe lance «Welcome to Africa» le 25 octobre    Ligue des champions de la CAF : Le WAC gagnera par forfait contre l'USMA    Les violations des droits humains à Tindouf mises à nu    Brexit: Un accord « possible » dans la dernière ligne droite, selon Dublin    Programme Bades: Le démenti de la CGI/CDG    Suite à une réunion avec la tutelle : Les transporteurs routiers de marchandises annulent leur grève    Moga Festival. L'électro métissé d'Essaouira !    À Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvement    Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise    Le Maroc tenu en échec par la Libye en attendant le Gabon ce mardi    Ouverture de la première session de la 4e année législative    Edito : Banques    Paul Kagame : « Le développement de l'Afrique relève de la responsabilité des Africains »    Le Maroc remporte à Abu Dhabi le Championnat arabe du muay-thaï    Fès : Trois individus arrêtés en flagrant délit de possession de plus de 2 t de chira    Vidéo. Marrakech : L'accident enregistré par une caméra de surveillance    WPC de Marrakech : La ‘‘Route de la Soie'', entre alarmistes et réalistes    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Bleus : Plan D comme Deschamps, monsieur bricolage    La quête d'un équilibre défensif    Le nouvel échéancier de paiement de l'IATA inquiète les voyagistes marocains    Ferme soutien au Plan d'autonomie au Sahara    La sensibilisation à la santé mentale au menu d'une rencontre à Rabat    Grave menace sur le passage frontalier d'El Guerguarat    Une délégation parlementaire marocaine participe à la 141ème Assemblée de l'UIP    Le village solaire d'Id Mjahdi se dote d'un Centre éducatif    La Banque africaine de développement soutient l'entrepreneuriat des jeunes et l'innovation au Maroc    Euro-2020 : L'Italie qualifiée, l'Espagne devra attendre    BMCE Bank of Africa organise une master class sur le "personal branding"    "Achoura" de Talal Selhami remporte un nouveau prix en Espagne    Le musée Farid Belkahia ouvre ses portes aux œuvres de Hassan Hajjaj    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le RCA accroché, le HUSA s'incline, la RSB prend le leadership sous un arbitrage contesté
Publié dans Albayane le 15 - 02 - 2019

Les trois clubs marocains engagés en Coupe d'Afrique de la CAF ne sont plus à égalité parfaite réalisée en ouverture de la phase de poules. La Renaissance Berkane, qui a pris le meilleur sur le Hassania Agadir (2-1) au terme d'un match de la seconde journée, s'est accaparée le leadership, profitant ainsi du nul du Raja Casablanca face à l'AS Otôho d'Oyo du Congo Brazzaville (0-0), dans l'autre match du Groupe.
La deuxième journée disputée de la phase de poules de la Coupe de la CAF, mercredi, a été marquée par le match nul du tenant du titre, le Raja Casablanca, face à l'AS Otôho d'Oyo du Congo Brazzaville (0-0). Dans ce match disputé au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, le Raja a dominé mais n'a pas gagné. Ce qui coûterait trop cher au Raja, tenant du titre, qui vient de réaliser son 2e match nul après celui arraché dans le fief des Soussis sur le score de (1-1). Le second nul du club des Verts, qui n'arrive toujours pas à vaincre et convaincre, a été bénéfique pour la RS Berkane qui a pris seule les commandes du Groupe A au terme de sa victoire sur le Hassania Agadir (2-1), victoire contestée par le club soussi pour cause d'un arbitrage jugé partial. Dans ce match ouvert, les deux équipes ont attendu le temps additionnel de la première mi-temps pour visiter les filets. Le HUSA a été le premier à ouvrir le score grâce à Ayoub El Mellouki, avant que la RSB ne réplique grâce à Alain Traoré qui a inscrit le but de l'égalisation. En seconde période, Issoufou Dayo a donné la victoire aux Berkanis au bout des 20 dernières minutes.
Grâce à cette victoire, la RSB s'est adjugée la première place du groupe A avec 4 points, profitant ainsi du nul blanc concédé par le Raja face aux Congolais de l'AS Otôho d'Oyo, tandis que la dernière place revient aux Gadiris avec un seul point. Ce qui est injuste pour la formation soussie qui ne mérite pas un tel sort. Et c'est le coach argentin de l'équipe, Miguel Angel Gamondi, qui l'a exprimé en allant même jusqu'à tacler l'arbitrage dans les deux matches ratés par le Hassania.
Face au Raja, le Hassania a été privé d'un penalty valable et devant la RSB, l'équipe a souffert le martyr d'un arbitrage scandaleux, selon le coach Gamondi.
On a d'ailleurs constaté dans ce match de Berkane que l'arbitre congolais a souvent donné l'avantage à la RSB tout en fermant les jeux sur les interventions musclées et agressives exercées sur les joueurs du HUSA en les bloquant en plus par des avertissements en série…
Et il suffit de signaler le but victorieux des Berkanis qui n'est pas du tout valable puisqu'il est intervenu suite à deux fautes successives non signalées par l'arbitre en faveur du Hassania. A l'exception de l'arbitre, tout le monde a avoué l'hors-jeu sur la première action avant la faute sur le gardien qui a été fauché dans la surface des 5m 50 pour que la balle s'installe dans les filets des Soussis. Trop c'est trop. La RSB n'a pas besoin du coup de pouce ni quiconque pour gagner.
En somme, si les choses continuent comme ça pour les 3 clubs marocains qui se battent dans un même groupe, suite à un tirage au sort « orienté », on peut dès aujourd'hui parlé, non seulement de la qualification de la formation des Oranges aux quarts de finale pour la première fois de son l'histoire mais aussi et surtout de l'éventuel sacre définitif…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.