Honoraires : les notaires décidés à se faire entendre    L'Emir du Qatar remercie le Roi pour la contribution du Maroc à l'organisation de la Coupe du Monde 2022    Rebondissement dans l'affaire de l'arbitre Hicham Tiazi    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Ministère: Aucun cas de coronavirus n'a été enregistré jusqu'à présent au Maroc    U.S. Coronavirus Outbreak Would Pose Risk to Record Expansion    Boxe : quatre pugilistes qualifiés aux JO de Tokyo    Rebondissement majeur dans l'affaire de « Hamza mon bb » : Ayach accuse Simo Belbachir    France : cinq morts et sept blessés dans un incendie à Strasbourg    Spécial TPME : Le plan de bataille des banques…    Ministère de la Santé : les 19 cas possibles se sont avérés négatifs    La famille royale célèbre un bel événement vendredi    Des projets de loi seront examinés ce jeudi    Un don de Patrice de Mazières au profit des Archives du Maroc    Jeudis cinéma droits humains : Projection du film « Khartoum Offside»    «Trio Sophia Charaï» à l'Institut Cervantès de Casablanca    Wall Street, peinant à rebondir, termine en ordre dispersé    Les manifestations se raréfient, Hong Kong réduit ses effectifs anti-émeute    Capital Investissement : 1,18 MMDH de fonds levés en 2019, selon l'AMIC    Animation, le maillon faible du tourisme à Agadir    Jeux olympiques de Tokyo 2020 : Soufiane El Bakkali rejoint la Visa Team    OCS-AS FAR et MAT-RBM: nuls équitables    Entrepreneuriat féminin : la Cciscs signe un partenariat avec l'AFEM    Taza à l'heure du 2e forum provincial pour la culture et le travail associatif    Sahara : le Congrès des députés espagnol plaide pour une "solution, juste, durable et mutuellement acceptable"    Arabie saoudite: le prince Mohammed bin Salmane reçoit le conseiller royal Fouad Ali El Himma    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend l'entrée des étrangers sur son territoire    Coronavirus: l'Arabie saoudite suspend les Omras (VIDEO)    Le plan d'action de l'année 2020 de l'agence urbaine de Guelmim-Oued Noun adopté    Brèves Internationales    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Ligue des champions: Griezmann s'illustre à Naples et Gnabry brille à Londres    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Les syndicats en mal de syndiqués    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Cérémonie en l'honneur de l'EN féminine    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Bouillon de culture    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Télécommunication: les téléboutiques disparaîtront-elles bientôt au Maroc?
Publié dans Albayane le 21 - 02 - 2019

Les publiphones ont de plus en plus tendance à s'effacer de façon confirmée du Maroc. Leur nombre ne cesse de diminuer. Preuve en est la baisse du nombre de cabines téléphoniques qui atteint moins de 6.420 en 2018 sur tout le territoire national contre 38.024 cabines en 2015.
Les chiffres de l'agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) attestent d'une forte perte du parc des publiphones avec la suspension de 165.000 lignes. Ainsi, l'ANRT estime que le Royaume se passera de ce service et entamera le processus de suppression des publiphones. Une baisse qui s'explique principalement, selon l'agence, par l'augmentation du taux de pénétration du mobile et la chute des prix des communications, surtout au niveau du segment mobile.
Ainsi, l'Agence nationale de réglementation des télécommunications a précisé qu'à fin 2018, le prix moyen des communications est passé de 1.60 dirhams la minute en 2009 à moins de 0.12 centimes, tenant compte des campagnes promotionnelles des entreprises du secteur des télécoms qui, de nos jours, se basent plus sur le service Internet mobile pour augmenter leurs chiffres d'affaires. Une régression remarquable qui a fortement influencé le choix du consommateur marocain, optant plus pour le téléphone mobile que pour les téléboutiques, en raison de son coût moins élevé, sa disponibilité et son côté plus pratique. D'ailleurs, le prix moyen d'une minute de communication est aujourd'hui inférieur au prix moyen établi par l'ANRT, le régulateur du secteur des télécommunications au Maroc, qui est de 23 cents par minute, une baisse jamais enregistrée au niveau du secteur.
A noter que dans sa nouvelle analyse consacrée aux télécommunications, Fitch Solutions a affirmé que l'industrie marocaine des télécommunications est la plus attractive de la région Afrique du Nord. Le royaume a pu passer ainsi de la 9e à la 7e place dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord avec un score de 45,1 et un niveau de risques jugé faible. Le marché de la téléphonie mobile devrait poursuivre sa bonne dynamique «à moyen et long terme», les opérateurs étant concentrés sur le développement des services de la 4G et l'attraction d'abonnés postpayés, indique l'analyse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.