International: Maroc Telecom résiste à la conjoncture    Hervé Renard passe au confessionnal    Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf : C'est parti !    Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger : Trois films marocains en lice    Tennis : Le Maroc au Championnat africain U14 en Afrique du Sud    Said Amzazi suspend le dialogue avec les enseignants    Repenser la chose migratoire!    Lever de rideau sur le 2e Festival national du rire «Comique Benslimane»    ONCF: Al Boraq transportera bientôt son millionième voyageur    Intelligence en entreprise : SAP affiche ses ambitions pour l'Afrique francophone depuis Casablanca    Kim Jong Un espère un sommet « couronné de succès et utile » avec Poutine    Afrique du Sud: 51 morts dans des inondations, le président Ramaphosa sur place    Ukraine: Le comédien Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle    BCIJ: Démantèlement d'une cellule terroriste de six «Daechiens»    Abdennabaoui s'attaque à la traite des êtres humains    850.000 MRE y sont attendus…    Commissions parlementaires : Les nouveaux présidents élus    Algérie: Le PDG de Sonatrach limogé, celui d'un groupe privé en détention provisoire    DGSN : Lancement d'une large enquête judiciaire sur des centres d'appels fictifs    Cinq Marocains légèrement blessés dans un accident de la route à Cuba    Casablanca : Le BCIJ met la main sur 7 tonnes de chira    Edito : Ramed, mort clinique?    Aziz Akhannouch dresse un premier bilan    23e édition Caftan: Des créations audacieuses inspirées du monde antique    Mawazine2019: Du Hip Hop à l'OLM Souissi    Vidéo-Trophée Hassan II de golf : Brillante entrée en jeu de l'équipe du Prince Moulay Rachid    Chelsea manque l'occasion de monter sur le podium    Hakim Ziyech dans le viseur du Real Madrid    Le PDG du plus grand groupe privé algérien incarcéré    La Chambre des représentants exprime sa solidarité avec les détenus palestiniens    L'enfer tel que raconté par des Marocains de Syrie    Le Maroc, une destination des plus dynamiques du moment    Ces mystérieux objets au-delà de Neptune    Les chœurs de Notre-Dame, ces "orphelins" de la cathédrale    La grotte d'Ifri N'Abbou, un joyau naturel au potentiel touristique réel    La FDT boycotte le 1er Mai    Détenus d'Al Hoceima : Driss Lachguar reçoit une délégation d'ONG des droits de l'Homme    Poursuite de la généralisation du guichet numérique des autorisations    Après le titre, objectif Coupe de France avec Neymar pour le PSG    Colloque international sur la "Digitalisation-numérisation au service de la gouvernance"    Fouad Laroui et Abdellah Dibaji présents aux journées culturelles d'Azemmour    Le long métrage marocain "Le Miracle du Saint Inconnu" en compétition à la 58ème semaine de la critique de Cannes    Combien gagne les acteurs de Game of Thrones ?    Le BCIJ annonce le démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Salé    Sept tonnes de haschich saisies à Casablanca    Les avocats plaident pour une réforme de fond    L'EI revendique les attentats au Sri Lanka    126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAN 2019: Les Lions de l'Atlas terminent en tête
Publié dans Albayane le 25 - 03 - 2019

L'équipe nationale marocaine de football s'est contentée d'un nul blanc (0-0) dans le fief de son homologue du Malawi, vendredi dernier, au terme d'un match de la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2019), disputé au Kamuzu Stadium à Blantyre.
Les Lions de l'Atlas, qui ont évolué avec une formation presque totalement remaniée, n'avaient eu à forcer leur talent. Ils ont fait le strict minimum en allant chercher le partage des points sur la pelouse du Malawi. La formation alignée.
Pas moins de 5 joueurs de la Botola ont eu le mérite d'être sollicités dans ce match. Il s'agit du trio du Raja Casablanca Raja Casablanca, Badr Banoun (défenseur central), Abdelilah El Hafifdi (milieu offensif) et Zakaria Hadraf (attaquant).
Ces deux derniers ont été remplacés en seconde mi-temps par Rachid Alioui, 65è minute et Ismail El Haddad (57è) du Wydad Casablanca. Même chose pour le sociétaire du Hassania Agadir, Abdelkrim Baadi, qui a laissé sa place à Fouad Chafik (74è). Les autres joueurs sont des professionnels de l'étranger auteur du gardien de but, Mounir El Kajoui, Yunis Abdelhamid, El Hajjam Oualid, Youssef Aït Bennasser, Mehdi Bourabia, Ayoub El Kaâbi et Oussama Idrissi.
Ce sont là les Lions choisis par le sélectionneur national, Hervé Renard, à l'occasion de ce match ayant pour objectif de préparer dès aujourd'hui à la prochaine CAN. Car, qualifiés dès la 5è journée après leur victoire à domicile face au Cameroun (2-0), les Lions de l'Atlas ont évolué avec une seule idée dans la tête, achever les éliminatoires en tête de leur groupe B en totalisant 11 points (3 victoires, 2 nuls et 1 défaite).
Dans l'autre match du Groupe, la sélection camerounaise s'est imposée par 3 buts à 0 face à son homologue comorienne, disputé samedi au Stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé, accompagnant ainsi le Maroc en phase finale. Le sociétaire du PSG Eric Maxim Choupo-Moting a ouvert le score pour les Lions Indomptables, tenants du titre, à la 37è minute du jeu, avant que Clarence Bitang (53è) ne double la mise. Cerise sur le gâteau, Karl Toko Ekambi a inscrit le troisième but à une minute de la fin du temps réglementaire de la rencontre.
Les Lions Indomptables ont ainsi terminé ces éliminatoires en tête avec le même nombre de points que les Lions de l'Atlas, mais avec l'avantage de confrontations directes à la faveur du Maroc (défaite à Yaoundé 0-1 et victoire à Casablanca 2-0).
C'est donc une bonne chose pour les deux Lions considérés parmi les grands favoris à la 32è édition de la CAN, la première à avoir lieu en été, et qui se déroulera en Egypte du 21 juin au 19 juillet prochains avec la participation de 24 sélections nationales, pour la première fois également.
Les Lions de l'Atlas sont toujours à la recherche de leur second sacre qui leur fait défaut depuis 43 ans. Les Lions Indomptables vont jouer pour conserver leur titre remporté en CAN 2017 après avoir battu en finale (2-1) la sélection d'Egypte qui souhaite chercher la revanche mais aussi un nouveau sacre qui serait le 8e dans l'histoire des Pharaons après les titres remportés en 1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010.
Avis donc aux Lions Indomptables qui comptent dans leur palmarès 5 titres (1984, 1988, 2000, 2002, 2017) et les Lions de l‘Atlas, vainqueurs en 1976 et finalistes en 2004.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.