Depuis El Guerguarat, la jeunesse istiqlalienne salue la décision déterminante du Souverain    Covid-19 et tabac : La nicotine protège-t-elle contre le virus ?    L'hémiplégie : peut-on en guérir ?    Sahara marocain : le nombre des consultas s'agrandit [Vidéo]    2.260 lits hospitaliers supplémentaires en 2021    Sahara marocain : le nombre des consultas s'agrandit [Vidéo]    Evolution du coronavirus au Maroc : 4412 nouveaux cas, 349.688 au total, samedi 28 novembre à 18 heures    Le TAS à l'heure africaine    Redouane Hanniche nouveau président du club    Coupe de la CAF: le TAS arrache une précieuse victoire en Gambie    Guerguarate: « Large soutien international » à l'intervention marocaine (magazine espagnol)    Bourita : la réunion de la Chambre des représentants libyenne consultative a été une «réussite»    Mohamed Khalid Alami, président de la FEA    Fake news : le Maroc n'a aucun lien avec l'échec d'une manifestation pro-polisario en France    Santé: budget 2021, chantiers... ce qu'a dit Ait Taleb devant les Conseillers    Covid-19 : l'Agence américaine CDC déconseille aux voyageurs du monde de se rendre au Maroc !    Black Friday : Orange lance des offres exceptionnelles sur sa boutique en ligne    Black Friday: Alerte aux fausses bonnes affaires ! BUSINESS    Digitalisation : La Douane lance [email protected] & Bayyan [email protected]    La décision du Bahreïn d'ouvrir un consulat à Laâyoune continue de faire réagir    Covid-19 : l'impact de la crise sanitaire sur l'effectivité des droits de l'enfant    START-TOP / B-Sensei : La startup amie des économes    Accord de pêche Maroc-UE : un premier bilan positif    Le Groupe Renault Maroc optimiste sur un marché marqué par la volatilité    L'affaire du Casino Essadi enfin close: la Cour d'appel a tranché    AutoBest 2021 : sept finalistes et de premiers lauréats    OMS : la vigilance s'impose, malgré la baisse des contaminations    Président de la Liga : « Messi n'est pas indispensable »    Sahara marocain : Le Président congolais exprime sa solidarité avec le Maroc    Niamey : Les ministres des AE de l'OCI saluent les efforts du Souverain pour la protection d'Al Qods    Message du roi Mohammed VI au président mauritanien    Tour Préliminaire Coupe de la CAF: Le TAS (Ittihad Bidaoui) fait ses premiers pas en Gambie !    FC Barcelone: accord pour une baisse de salaire de 122 M EUR    Guergarate : La Croatie salue l'engagement du Maroc en faveur du cessez-le-feu    Classement mondial FIFA : Le Maroc 35ème mondial et 4ème africain    Une finale Ligue des Champions de haut niveau : El Ahly vainqueur d'un beau match !    Candidats aux concours de la DGSN, ceci vous concerne    Rencontre    Les leaders des partis politiques en visite à El Guerguarat    L'Australie limoge 13 soldats après un rapport sur des crimes de guerre en Afghanistan    La seule école et troupe de cirque du Gabon lutte pour sa survie    Taylor Swift rafle la mise aux American Music Awards    George Clooney atteint d' une maladie rare    Mais que fait l'actrice marocaine Sarah Perles avec la star de «La Casa De Papel» ? (PHOTO)    Etude d'impact patrimonial à Rabat : L'orientation de SAR Lalla Hasna comme soubassement    Ils usurpent l'identité de Mehdi Qotbi pour acquérir des objets d'art antique    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lixus fait peau neuve pour abriter ses visiteurs…
Publié dans Albayane le 22 - 04 - 2019

DNES à Larache Mohamed Nait Youssef
Il n'y avait pas mieux que le mois du patrimoine pour fêter l'ouverture officielle du site archéologique de Lixus, une des cités les plus anciennes d'Afrique du Nord, et du Centre d'interprétation. Samedi 20 avril, l'inauguration de cet espace emblématique s'est déroulée en présence des journalistes, hommes et femmes du patrimoine, des chercheurs en archéologie, des étudiants et de différentes personnalités.
Pas loin de la ville actuelle de Larache au Maroc et sur la rive droite du fleuve Loukkos, est étalé le site archéologique de Lixus sur une superficie de 62 hectares. Vu son emplacement, ses vestiges et sa collection très connue et qui a été évoquée dans de nombreux textes, notamment grecs et latins, Lixus occupe une place assez importante, non seulement dans le paysage archéologique et patrimonial marocain, mais aussi et surtout méditerranéen et mondial. Cette ville a été bâtie au VIIIe siècle avant J.C par des commerçants phéniciens, l'une des anciennes civilisations au Maroc, mais aussi dans le Nord de la Méditerranée.
A quelques pas de l'entrée du site, les visiteurs ont d'abord un avant goût sur Lixus et son histoire millénaire, notamment dans le centre d'interprétation qui vient d'être construit, et ce, à travers une exposition organisée par le Ministère visant à faire connaitre les trésors et richesses archéologiques et l'importance historique du site de Lixus. L'ouverture de ce site, avec une nouvelle approche de restauration et de rénovation intégrée jette les jalons d'une «nouvelle ère de la direction et de la gestion des sites archéologiques», explique le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj. Le site archéologique de Lixus ne sera plus jamais pour le visiteur synonyme de quelques vieilles pierres et des ruines, mais un témoin capital de notre histoire, source de connaissance et de fierté, explique-t-il. Selon lui toujours, «le patrimoine archéologique et culturel constitue une source renouvelable qu'il faut préserver et gérer avec finesse».
Pour revenir sur l'histoire du site, une exposition dont le vernissage a eu lieu lors de l'ouverture officielle, donne à travers des photos et quelques pièces et objets archéologiques découverts dans le lieu historique, un aperçu historique de l'époque phénicienne, mauritanienne, romaine, l'époque tardive et islamique. Dans cette exposition, les amoureux de l'archéologie et des sites historiques découvriront également des ensembles architecturaux, surtout d'importants vestiges archéologiques qui ont été découverts à travers des fouilles. Le parcours du site commence par le quartier industriel qui était réservé à l'époque à la salaison de poisson.
Pas loin du fleuve, dans la partie basse du site, ce complexe industriel est composé de 10 usines et de 150 bassins. Ensuite, il faudrait monter la colline pour découvrir le quartier résidentiel où sont regroupées de nombreuses demeures. Au sommet toujours de la colline, est hissé le complexe architectural à caractère palatial. Ce secteur, appelé «Quartier des temples», a fait l'objet d'un réaménagement important au cours de l'époque romaine.
Le périple archéologique des découvertes continue avec la découverte du quartier du théâtre-amphithéâtre. Un petit bijou où des spectacles de musique et des représentations théâtrales ont été présentés au grand public. Les vues panoramiques sur le fleuve et les paysages féeriques coupent le souffle et font plaisir aux yeux et aux âmes. Une visite s'impose!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.