L'Iran dit avoir abattu un drone américain et parle de « ligne rouge »    TE Connectivity inaugure sa deuxième usine de production au Maroc    Organisé par AOB Group et l'AMEE : La performance énergétique dans l'hôtellerie en débat    Une nouvelle stratégie de financement de la santé s'impose    Accueil en fanfare pour le président chinois en Corée du Nord    Objectif Downing Street : Place aux deux finalistes    CAN 2019 : La CAF prévoit 2 pauses fraîcheur par match    Jeux Africains de Plage : le Maroc bat l'Algérie au beach-soccer    Arts martiaux : Marrakech abritera le Championnat du monde professionnel de muay thai    Saut d'obstacles : Concours officiel de la Garde royale du 28 au 30 juin à Rabat    Kenzi Tower Hôtel: Restaurant Sens, une carte joliment revisitée    L'OPM célèbre la fête de la musique aux rythmes de compositions dansantes    Jazzablanca : 80% des festivaliers ont un accès gratuit    L'exposition «Mains de lumière» éblouit des étudiants et chercheurs    Le coût social aggrave le déficit budgétaire en 2019    Rabat. EBM lance ses programmes préparatoires pour les tests d'admissions    Sahara marocain à l'ONU: L'initiative marocaine fortement soutenue    Le temps est ainsi fait    Sécurité et développement en Afrique. Comment le continent peut se prendre en main    Marquage fiscal .L'ADII lance un appel d'offres    Inscriptions au doctorat. L'UM5R annonce une baisse des frais pour les fonctionnaires    Journée mondiale des réfugiés    Les Lions de l'Atlas en Egypte pour un deuxième exploit    Déconcentration administrative : La Commission interministérielle fait le point    Le Centre international Hassan II de formation à l'environnement voit le jour à Salé    Le peuple marocain célèbre ce jeudi le 49ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid    Les stocks de sardinelles et de chinchards surexploités    Benslimane : 4 personnes périssent dans un accident de la route    Médecine : Drôles de carabins !    L'escalade des tensions dans le Golfe inquiète    Musiques sacrées du monde: Concert «engagé» de Marcel Khalifa    Tourisme: Le Marrakech du Rire fait grimper le baromètre    Habib El Malki en visite à Dublin    Le marché mondial du luxe poursuit sa progression, tiré par la Chine    L'agriculture peut aussi rafraîchir la planète    Dormir devant la télévision fait grossir    Divers    L'équipe ghanéenne espère renouer avec le sacre africain    Bulletin de la CAN    Hausse attendue de la production dans l'industrie au deuxième trimestre    Bouillon de culture    Le bureau de la Chambre des représentants tient sa réunion hebdomadaire    Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun    Saïdia accueille le 11ème Salon régional du livre    Canticum Novum transporte le public fassi aux confins des musiques anciennes    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée Internationale de l'infirmière
Publié dans Albayane le 19 - 05 - 2019

La Journée internationale de l'infirmière est célébrée dans le monde entier le 12 mai, le thème retenu cette année par le Conseil International des Infirmières (CII) est: la profession infirmière, une voix faite pour diriger – la santé pour tous. Pour les infirmières et infirmiers cette journée est mise a profité pour faire entendre leur voix et exprimer leurs doléances. Pour les décideurs, les responsables, les gouvernements, la journée internationale de l'infirmier, est une occasion pour écouter et répondre aux attentes des professionnels de santé, de réaffirmer son attachement à vouloir améliorer les conditions de travail des professionnels de l'art infirmier, d'investir encore plus et mieux dans la profession infirmière afin d'ouvrir l'accès à des soins de qualité pour toute notre population.
Qui est Florence Nightingale?
Florence Nightingale est une infirmière Britannique (1820-1910) , pionnière des soins infirmiers modernes et de l'utilisation des statistiques dans le domaine de la santé , c'est elle qui a posé les bases de la profession infirmière contemporaine. Ses contributions sont nombreuses, elle a été la première personne à définir que chaque patient a des besoins individuels, que le rôle de l'infirmière vise à satisfaire ces besoins et elle a pris en compte les dimensions santé-maladie des soins infirmiers. Elle a fait des soins infirmiers une occupation respectée en établissant une formation, en soulignant l'importance d'une éducation continue, et en distinguant les soins infirmiers de la médecine. Elle croyait qu'une bonne pratique infirmière ne grandit pas seule, elle est le résultat d'études, d'enseignement, d'entraînement, de pratique, qui se finalise dans une base solide qui peut se transférer dans tous les milieux, auprès de tous les patients.
Des soins de qualité pour tous
La Journée internationale de l'infirmière est célébrée dans le monde entier le 12 mai, jour anniversaire de la naissance de Florence Nightingale.
A cette occasion le Conseil International des Infirmières (CII) , une fédération de plus de 130 associations nationales d'infirmières, représentant plus de 20 millions de personnels infirmiers au niveau mondial choisit un thème pour mettre en exergue le rôle des infirmiers, leurs préoccupations , leurs problèmes et surtout les moyens susceptibles de d'améliorer les soins que prodiguent les infirmiers aux patients, en toute sécurité.
Le thème de la journée mondiale de l'infirmier pour l'année 2019 est :
«la profession infirmière, une voix faite pour diriger – la santé pour tous»
Entre autres objectifs de cette journée, c'est de faire en sorte que les gouvernements investissent plus et mieux dans profession infirmière afin d'ouvrir l'accès à des soins de qualité pour tous.
Honneur aux infirmières et infirmiers
A l'occasion de la célébration de la Journée internationale de l'infirmière ( 12 Mai ), qui représente pour chacun de nous , une opportunité de célébrer une profession trop souvent négligée , on ne peut que rendre un très grand hommage a toutes ces femmes et a tous ces hommes en blouses blanche , qui sont des acteurs importants et incontournables de notre système de santé.
Que cette journée qui commémore ce grand événement mondial soit pour vous toutes et vous tous, infirmières et infirmiers, synonyme de joie et de bonheur. Vous êtes quotidiennement aux côtés de la douleur des autres. Parfois on oublie que vous-mêmes, personnels de l'hôpital, infirmières et infirmiers, vous portez également votre part de douleur, de souffrance et d'inquiétude.
Vous œuvrez sans relâche, inlassablement de jour, comme de nuit au chevet des malades que ce soit au niveau des hôpitaux publics, des cliniques privées, des cabinets…
Vous assurez un travail inestimable auprès des personnes diminuées physiquement et psychologiquement, de jour comme de nuit, 24H sur 24, les week-ends et les jours fériés pour les aider, les soutenir, les réconforter, les soigner, les soulager…
Un travail qui est souvent accompli dans des conditions difficiles, pénibles et harassantes, vous êtes souvent acculés à faire face à une charge de travail très lourde eu égard à la pénurie d'infirmiers et infirmières qui touche notre pays où le besoin est aujourd'hui estimé à plus de 9000 infirmiers.
Les infirmiers et infirmières, une véritable richesse
Le 12 Mai, c'est une occasion pour les professionnels de santé de réaffirmer leur attachement à vouloir améliorer les conditions de travail et de l'art infirmier. Autant l'infirmier éprouve une certaine fierté à accomplir les tâches qui sont les siennes aux côtés des malades dont il assure la prise en charge, souvent dans des conditions difficiles, autant la pénibilité de ce métier qui exige des conditions physiques certaines, des nerfs qui résistent à toutes épreuves, des conditions qui ne sont pas toujours évidentes. Ce qui finit par avoir raison des infirmiers et des infirmières notamment au niveau des services chauds des hôpitaux, au point que nombre d'infirmiers et d'infirmières finissent par baisser les bras au bout de quelques années.
Aujourd'hui, les responsables du département de la santé se doivent de se pencher sérieusement sur la situation des infirmiers et infirmières, des ressources humaines qui constituent la véritable richesse de ce département, car sans infirmiers, il n'y aura pas de santé et sans santé, il n'y aura pas de production.
N'est pas infirmier qui veut!
Cette journée est une occasion idoine pour rappeler si besoin les difficultés que traverse la pratique infirmière au Maroc, notamment la négligence des règles éthiques et déontologiques de la profession, les pratiques illégales de la profession comme par exemple l'usurpation du titre infirmier par des personnes non qualifiées qui sont employées dans des cliniques ou cabinets pour donner des soins sans aucune qualification et qui commettent beaucoup de forfaits au nom des infirmiers.
De plus, certains établissements continuent d'employer en violation de toutes les règles et lois des jeunes filles qui, malgré leur qualification et compétence douteuses, donnent des soins aux patients en dépit des dispositions légales et textes en vigueurs telle la loi n° 43-13 relative à l'exercice des professions infirmières qui fait obligation pour exercer la profession d'infirmier dans le public ou le privé d'être titulaire de l'un des titres ou diplômes ci-après :
Diplôme d'Etat du premier cycle des études paramédicales, section :
Infirmier polyvalent
Infirmier en psychiatrie
Infirmier en anesthésie réanimation »
Infirmier en soins d'urgence et soins intensifs , délivré par l'un des instituts de formation aux carrières de santé relevant du ministère de la santé, ou un titre ou diplôme reconnu équivalent audit diplôme conformément à la réglementation en vigueur.
Et donc n'est pas infirmier qui veut, ou celle qui porte une blouse blanche, comme il est formellement interdit d'exercer illégalement la profession médicale, il est tout a fait normale que des inspections soient entreprises pour mettre un terme définitif a ces usurpateurs et usurpatrice de cette noble profession.
En conclusion, je tiens à rendre, encore une fois, un très grand hommage à toutes ces femmes et à tous ces hommes qui sont mobilisés, prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes pour accompagner ces changements afin de permettre à l'ensemble de nos concitoyens de pouvoir bénéficier des meilleurs soins possibles, des soins de qualité dans des structures adaptées…
Tout cela mérite d'être souligné, d'être mis en avant, ces acquis et ceux qui suivront sont de nature à redonner plus d'espoir, à susciter l'envie de participer à cette noble et merveilleuse mission qui consiste à assurer l'accès aux soins pour tous.
Ouardirhi Abdelaziz


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.