Inde. 43 morts suite à l'incendie d'une usine    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Le Polisario sur la sellette    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Damir appelle à l'interdiction de toute instrumentalisation politique de la religion    La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Le PPS au Parlement    SOS Littoral: La tête dans le sable    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journée Internationale de l'infirmière
Publié dans Albayane le 19 - 05 - 2019

La Journée internationale de l'infirmière est célébrée dans le monde entier le 12 mai, le thème retenu cette année par le Conseil International des Infirmières (CII) est: la profession infirmière, une voix faite pour diriger – la santé pour tous. Pour les infirmières et infirmiers cette journée est mise a profité pour faire entendre leur voix et exprimer leurs doléances. Pour les décideurs, les responsables, les gouvernements, la journée internationale de l'infirmier, est une occasion pour écouter et répondre aux attentes des professionnels de santé, de réaffirmer son attachement à vouloir améliorer les conditions de travail des professionnels de l'art infirmier, d'investir encore plus et mieux dans la profession infirmière afin d'ouvrir l'accès à des soins de qualité pour toute notre population.
Qui est Florence Nightingale?
Florence Nightingale est une infirmière Britannique (1820-1910) , pionnière des soins infirmiers modernes et de l'utilisation des statistiques dans le domaine de la santé , c'est elle qui a posé les bases de la profession infirmière contemporaine. Ses contributions sont nombreuses, elle a été la première personne à définir que chaque patient a des besoins individuels, que le rôle de l'infirmière vise à satisfaire ces besoins et elle a pris en compte les dimensions santé-maladie des soins infirmiers. Elle a fait des soins infirmiers une occupation respectée en établissant une formation, en soulignant l'importance d'une éducation continue, et en distinguant les soins infirmiers de la médecine. Elle croyait qu'une bonne pratique infirmière ne grandit pas seule, elle est le résultat d'études, d'enseignement, d'entraînement, de pratique, qui se finalise dans une base solide qui peut se transférer dans tous les milieux, auprès de tous les patients.
Des soins de qualité pour tous
La Journée internationale de l'infirmière est célébrée dans le monde entier le 12 mai, jour anniversaire de la naissance de Florence Nightingale.
A cette occasion le Conseil International des Infirmières (CII) , une fédération de plus de 130 associations nationales d'infirmières, représentant plus de 20 millions de personnels infirmiers au niveau mondial choisit un thème pour mettre en exergue le rôle des infirmiers, leurs préoccupations , leurs problèmes et surtout les moyens susceptibles de d'améliorer les soins que prodiguent les infirmiers aux patients, en toute sécurité.
Le thème de la journée mondiale de l'infirmier pour l'année 2019 est :
«la profession infirmière, une voix faite pour diriger – la santé pour tous»
Entre autres objectifs de cette journée, c'est de faire en sorte que les gouvernements investissent plus et mieux dans profession infirmière afin d'ouvrir l'accès à des soins de qualité pour tous.
Honneur aux infirmières et infirmiers
A l'occasion de la célébration de la Journée internationale de l'infirmière ( 12 Mai ), qui représente pour chacun de nous , une opportunité de célébrer une profession trop souvent négligée , on ne peut que rendre un très grand hommage a toutes ces femmes et a tous ces hommes en blouses blanche , qui sont des acteurs importants et incontournables de notre système de santé.
Que cette journée qui commémore ce grand événement mondial soit pour vous toutes et vous tous, infirmières et infirmiers, synonyme de joie et de bonheur. Vous êtes quotidiennement aux côtés de la douleur des autres. Parfois on oublie que vous-mêmes, personnels de l'hôpital, infirmières et infirmiers, vous portez également votre part de douleur, de souffrance et d'inquiétude.
Vous œuvrez sans relâche, inlassablement de jour, comme de nuit au chevet des malades que ce soit au niveau des hôpitaux publics, des cliniques privées, des cabinets…
Vous assurez un travail inestimable auprès des personnes diminuées physiquement et psychologiquement, de jour comme de nuit, 24H sur 24, les week-ends et les jours fériés pour les aider, les soutenir, les réconforter, les soigner, les soulager…
Un travail qui est souvent accompli dans des conditions difficiles, pénibles et harassantes, vous êtes souvent acculés à faire face à une charge de travail très lourde eu égard à la pénurie d'infirmiers et infirmières qui touche notre pays où le besoin est aujourd'hui estimé à plus de 9000 infirmiers.
Les infirmiers et infirmières, une véritable richesse
Le 12 Mai, c'est une occasion pour les professionnels de santé de réaffirmer leur attachement à vouloir améliorer les conditions de travail et de l'art infirmier. Autant l'infirmier éprouve une certaine fierté à accomplir les tâches qui sont les siennes aux côtés des malades dont il assure la prise en charge, souvent dans des conditions difficiles, autant la pénibilité de ce métier qui exige des conditions physiques certaines, des nerfs qui résistent à toutes épreuves, des conditions qui ne sont pas toujours évidentes. Ce qui finit par avoir raison des infirmiers et des infirmières notamment au niveau des services chauds des hôpitaux, au point que nombre d'infirmiers et d'infirmières finissent par baisser les bras au bout de quelques années.
Aujourd'hui, les responsables du département de la santé se doivent de se pencher sérieusement sur la situation des infirmiers et infirmières, des ressources humaines qui constituent la véritable richesse de ce département, car sans infirmiers, il n'y aura pas de santé et sans santé, il n'y aura pas de production.
N'est pas infirmier qui veut!
Cette journée est une occasion idoine pour rappeler si besoin les difficultés que traverse la pratique infirmière au Maroc, notamment la négligence des règles éthiques et déontologiques de la profession, les pratiques illégales de la profession comme par exemple l'usurpation du titre infirmier par des personnes non qualifiées qui sont employées dans des cliniques ou cabinets pour donner des soins sans aucune qualification et qui commettent beaucoup de forfaits au nom des infirmiers.
De plus, certains établissements continuent d'employer en violation de toutes les règles et lois des jeunes filles qui, malgré leur qualification et compétence douteuses, donnent des soins aux patients en dépit des dispositions légales et textes en vigueurs telle la loi n° 43-13 relative à l'exercice des professions infirmières qui fait obligation pour exercer la profession d'infirmier dans le public ou le privé d'être titulaire de l'un des titres ou diplômes ci-après :
Diplôme d'Etat du premier cycle des études paramédicales, section :
Infirmier polyvalent
Infirmier en psychiatrie
Infirmier en anesthésie réanimation »
Infirmier en soins d'urgence et soins intensifs , délivré par l'un des instituts de formation aux carrières de santé relevant du ministère de la santé, ou un titre ou diplôme reconnu équivalent audit diplôme conformément à la réglementation en vigueur.
Et donc n'est pas infirmier qui veut, ou celle qui porte une blouse blanche, comme il est formellement interdit d'exercer illégalement la profession médicale, il est tout a fait normale que des inspections soient entreprises pour mettre un terme définitif a ces usurpateurs et usurpatrice de cette noble profession.
En conclusion, je tiens à rendre, encore une fois, un très grand hommage à toutes ces femmes et à tous ces hommes qui sont mobilisés, prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes pour accompagner ces changements afin de permettre à l'ensemble de nos concitoyens de pouvoir bénéficier des meilleurs soins possibles, des soins de qualité dans des structures adaptées…
Tout cela mérite d'être souligné, d'être mis en avant, ces acquis et ceux qui suivront sont de nature à redonner plus d'espoir, à susciter l'envie de participer à cette noble et merveilleuse mission qui consiste à assurer l'accès aux soins pour tous.
Ouardirhi Abdelaziz


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.