Ciment : Légère hausse des ventes à fin mai    Doctorat : L'UIC s'associe à ESC Clermont    Finance participative : Bank Al Yousr décortique les enjeux    Mauritanie : Le candidat du pouvoir remporte la présidentielle    Bac : Le taux de réussite en hausse de 20% à Casa-Settat    Washington s'apprête à sanctionner davantage l'Iran    Délais de paiement. Entreprises et établissements publics désormais contraints à la transparence    Festival Gnaoua et musiques du monde. Grande fête de la culture !    Le plan américain de paix par l'économie sera discuté à Bahreïn, sans les Palestiniens    "Comment est-ce possible ?", le coup de gueule d'Hervé Renard    L'école belge de Rabat met en place des programmes préparatoires aux tests d'admission    Nuit de liesse à Istanbul après la victoire de l'opposition    Groupe Al Omrane. Une nouvelle stratégie marketing pour les MRE    Marrakech. Une bande spécialisée dans le trafic de drogue démantelée    MAROC/PALESTINE : LAKJAA RAPPELLE LE SOUTIEN ENGAGE DE SM LE ROI MOHAMMED VI POUR LES PALESTINIENS, DIRECTION ET PEUPLE    Mauritanie: Cheikh El-Ghazouani revendique la victoire    De David Guetta à Kery James: retour sur le weekend de Mawazine    Clôture en apothéose de la fête de la musique "by Wecasablanca Festival"    Les Muwachahat andalouses et alépines résonnent dans le ciel de Fès    Une mosquée de Ceuta visée par des tirs    Violence à l'égard des femmes. L'enquête nationale décortiquée par les députés    25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde : Du gospel et flamenco pour marquer la fin    RAM : APRES NEW-YORK, MIAMI, WASHINGTON...AU TOUR DE BOSTON POUR DES VOLS DIRECTS    L'université Ibn Zohr en apothéose!    CAN 2019 : 120 millions de DH privent les Marocains des matchs des Lions de l'Atlas    Abdelhadi El Mouaziz remporte le 11è Trail international des cèdres    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade    Gouvernance spatiale et développement    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    BMW de nouveau transporteur officiel du Festival Mawazine    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    El Jadida : OCP Jorf Lasfar organise une caravane médicale    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    Edito : Excédent au Bac    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Divers    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire
Publié dans Albayane le 21 - 05 - 2019

La Renaissance de Berkane a réalisé une victoire dans la douleur (1-0) dans son fief face au Zamalek d'Egypte, en finale-aller de la Coupe de la Confédération africaine de football. La RSB a attendu la 4e minute du temps mort de la rencontre pour se libérer grâce à un but de son buteur-maison, Laba Kodjo, suite à une contre-attaque rapide.
En attendant la manche retour entre les deux équipes qui aura lieu le 26 mai prochain en Egypte et qui sera décisive pour le sacre finale, l'équipe de Berkane a fait l'essentiel. La RSB a peiné avant de réaliser cette première victoire, courte soit-elle, mais combien précieuse dans cette finale «aller» de la Coupe de la CAF. La RSB, qui a pris le match en main d'entrée de jeu, allait créer plusieurs occasions de buts mais sans arriver à déverrouiller les lignes zamalkaouies soudées ni le gardien qui était obligé de sortir le grand jeu pour sauver sa cage à maintes reprises. De l'autre côté, le Zamalek a fait preuve de grand club, le plus titré et le plus expérimenté à l'échelon africain. Il a géré le match d'une manière plus intelligente en étant même à un doigt d'inscrire au moins un but sans les précipitations si on ne veut pas dire la malchance de ses attaquants qui ont paniqué face au gardien berkani, qui était lui aussi, excellent.
A signaler aussi que la RSB n'avait pas également de chance surtout dans les 20 dernières minutes de la rencontre avec ce penalty jugé valable (main dans la surface de réparation égyptienne) mais pas accordé par la VAR (Assistance Vidéo à l'Arbitrage) dont le recours à cette technologie a été faite pour la première fois dans l'histoire de cette compétition.
Par la suite, le jeu est resté ouvert jusqu'au but de salut qui est venu suite à une contre-attaque rapide et construite à partir de la défense berkanie en subtilisant la balle aux Zamalkaouis qui voulaient surprendre les Orangers. C'est donc le contraire qui s'est réalisé pour la RSB, auteur d'une victoire difficile mais méritée.
Dans l'ensemble, une victoire vaut mieux que rien. La RSB doit s'estimer heureuse d'avoir un but encaissé à domicile. Ce qui était d'ailleurs à la portée d'une formation zamalkaouie capable de marquer à n'importe quel moment, notamment dans son fief.
En plus, il ne faut pas oublier que le Zamalek avait éliminé deux clubs marocains, l'IR Tanger dans le match barrage des rescapés de la Ligue des Champions et puis, le Hassania Agadir au quart de finale avant de prendre le meilleur en demi-finale sur un autre club maghrébin, l'Etoile Sahel de Tunisie.
Si les clubs marocains n'avaient pu s'imposer à domicile, la RSB a frôlé le même sort sans ce but «tombé du ciel» de Laba Kodjo.
Alors, souhaitons que l'équation de «jamais deux sans trois» ne soit pas justifié par le Zamalek face à la RSB qui cherche le premier titre de son histoire…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.