Wydad-Raja: pas de vainqueur dans un derby très moyen (VIDEO)    Marché financier international: le Maroc lève 1 milliard d'euros    Réorganisation de « Casablanca Finance city »: le gouvernement donne son feu vert    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    Source militaire: plusieurs opérations menées ces derniers jours en Méditerranée    Bilan quotidien: 13 nouveaux décès à Casa-Settat    World News Day: D'esclave à activiste    Article 1067609    Confinement: La majorité des réfugiés au Maroc bénéficient des services de santé    Blanchiment de capitaux/financement du terrorisme: 390 affaires en 2019 et 2020    Une tonne de drogue saisie à Errachida    Opération «mains propres»: Au-delà du trafic d'alcool...    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La Barbade déclenche son «Queenxit»    US Round Up du jeudi 24 septembre – Ségrégation scolaire, Ecoles contaminées, Chômage, Trump/Markle,    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Zidane au Wydad, Roberto Carlos confirme!    Ayoub El Kaabi de retour au Wydad!    Zlatan Ibrahimovic testé positif au covid-19    Ce soir, finale Supercoupe UEFA : Une présence marocaine et une menace covidienne !    Derby Casablancais : Le DTN et ses collaborateurs présents en mission officielle    La nécessité de la Politique !    Le camarade Abdelhak Khyari tire sa révérence    Wafa Assurance, quels impacts du covid-19 ?    30.000 tests anti-Covid rapides effectués dans la région de Fès-Meknès    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    CGEM : une Commission Afrique avec Abdou Souleye Diop et Ali Zerouali    La CGEM accueille trois nouvelles Fédérations    La jeunesse du PJD veut la tête de Mohamed Amekraz    Vers une alternance consensuelle ?    Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l'enseignement à distance    Covid-19. Les Chinois nous piquent bien    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    Le ministère de l'éducation nationale et le CESE signent une convention-cadre pour le partage d'expériences et de données    Fès : un brigadier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un individu dangereux    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fierté et optimisme à Niamey
Publié dans Albayane le 09 - 07 - 2019

C'est un message de fierté, d'optimisme et d'aspiration que les leaders africains ont lancé, dimanche à Niamey, à l'ouverture du 12ème Sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA), exclusivement consacré au lancement officiel de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).
Tour à tour, les chefs d'Etat et de gouvernement africains se sont félicités de la genèse, de la portée et des retombées de cette Zone qui fera de l'Afrique un méga-marché de plus d'un milliard de personnes avec un produit intérieur brut (PIB) cumulé d'environ 3.5 milliards USD.
Donnant le ton, le président de la commission de l'UA Moussa Faki Mahamat a salué un accord "historique" qui inspire fierté et qui devrait métamorphoser l'économie continentale en dopant de manière exponentielle les flux commerciaux interafricains.
"Une fierté pour tous", c'est en ces mots que Faki Mahamat a qualifié le lancement de la ZLECA, dont l'une des caractéristiques phares est, selon lui, sa capacité de renfermer une diversité de situations économiques, géographiques et démographiques.
L'opérationnalisation de la ZLECA est de nature à favoriser l'entreprenariat, l'emploi de la jeunesse et l'émancipation des femmes, a soutenu Faki Mahamat, mettant l'accent par ailleurs sur le rôle central de la consolidation de la paix et de la sécurité dans le succès de ce projet.
D'après le président de la commission de l'UA, la ZLECA sera soutenue, dès son lancement, par des règles d'origines bien définies, des listes de concessions tarifaires dans le commerce de bien, un mécanisme en ligne de surveillance et d'élimination des barrières non tarifaires continentaux, une plate-forme panafricaine de paiement et de règlements numérique, une application Web et mobile pour les entreprises, ainsi qu'un portail de l'Observatoire africain de commerce, a-t-il fait savoir.
Lui emboîtant le pas, le chef de l'Etat égyptien Abdel Fattah Al-Sissi, président en exercice de l'UA, a affirmé que l'opérationnalisation de la ZLECA marque un tournant décisif pour l'Afrique en ce qu'il incarne le prolongement et la continuité de l'action africaine commune, menée depuis la création de l'Organisation de l'unité africaine. De quoi susciter la fierté de tout un continent, a-t-il lancé.
L'entrée en vigueur de la ZLECA, l'une de plus grandes zones économiques du monde, est un acquis très important mais, a nuancé le président égyptien, tout un chemin est encore à parcourir pour doper les flux commerciaux interafricains, d'à peine à 15 pc, favoriser un climat propice à l'investissement et pulvériser les barrières face au commerce continental.
Il a appelé, dans ce sens, à renforcer et perpétuer les contacts avec le secteur privé et la société civile africains pour s'informer de leurs aspirations en vue de les associer à ce chantier d'envergure et réunir les garanties nécessaires à l'essor économique et à la promotion de l'industrialisation du continent.
Le président égyptien a plaidé avec force pour une mise à niveau de la chaine d'infrastructures en Afrique, condition sine qua non pour l'aboutissement de la ZLECA et partant, le développement économique pérenne.
Les yeux du monde entier sont rivés sur l'Afrique qui matérialise aujourd'hui sa volonté de se frayer un nouveau positionnement sur la cartographie économique internationale, a-t-il conclu.
Abondant dans le même sens, le Président du Niger, Isoufou Mahamadou, a relevé le caractère "immense" des opportunités commerciales découlant de l'entrée en vigueur effective de la ZLECA qui offrira un marché de 1,2 de consommateurs aujourd'hui et 2,5 milliards en 2050.
La réalisation de tous les projets inhérents à cet accord permettra d'élever le niveau des exportations intra-africaines estimées à moins de 15%, alors que celles intra-européennes, intra-asiatiques et intra-latino-américaines représentent respectivement 70%, 50% et 21%, a-t-il enchainé.
Même son de cloche chez la Secrétaire générale adjointe des Nations unies, Amina Mohamed. Pour la haute responsable onusienne, la ZLECA, au-delà de ses retombées économiques incontestées, renvoie une belle image de la volonté commune des pays africains de réaliser la vision portée par l'Agenda 2063 de l'UA et l'Agenda 2030 du développement durable.
C'est aussi, pour elle, un mécanisme à même de donner un coup d'accélérateur à l'innovation au niveau du continent, de stimuler la croissance et de transformer les économies africaines.
Comme fièrement souligné par les chefs d'Etat et de gouvernement africains, la ZLECA, de par sa dimension intégrationniste et ses retombées salutaires, se propose d'offrir un cadre pérenne qui permettra à l'Afrique d'acter son émancipation économique et commerciale et d'entrevoir son avenir en toute sérénité et confiance.
ES de la MAP: Otmane Elmibrak et Mohamed Bouzakri


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.