350 bénéficiaires de tablettes numériques : La Fondation Banque Populaire soutient les élèves des quartiers défavorisés    Commerce et industrie : Renault Maroc consolide son leadership    ONDA : Le trafic aérien en baisse de plus de 71% en 2020    Interdiction de fumer : Le niet gouvernemental !    BMCE Capital Research analyse les pistes de reprise : La relance économique tributaire de l'éradication de la Covid-19    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Liga : Mardi face à Alaves, En-Nesyri et Bounou étaient décisifs    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Lutte contre la corruption dans le secteur financier : 2021, une année de renforcement des capacités    Campagne de vaccination : Plus de 25.000 cadres de santé mobilisés    Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,88    Vaccination : le gouvernement envisage aussi d'autres mesures pour éviter les rechutes    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l'Espagne    Edito: Le maire doit partir    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    David Fisher: Nous soutenons fortement le plan d'autonomie    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Badr Hari refait surface sur Instagram    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Couvre-feu et semi-confinement : prolongation jusqu'au 3 février    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    Les USA n'ont fait que dire tout haut ce que pensent les autres Etats et le Conseil de sécurité    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    Euromed : Quel avenir ?    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le secteur aéronautique en pleine croissance
Publié dans Albayane le 31 - 10 - 2019

L'AMDIE (Moroccan Investment And Export Development Agency) a organisé, en collaboration avec le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), la 5e édition des Aerospace Meetings Casablanca, les 29 et 30 octobre 2019, sous le thème «Le Maroc et le défi de l'Industrie 2.0».
Ce sont plus de 650 participants et 250 opérateurs économiques de 20 pays qui ont pris part à ce rendez-vous. Au cours de la séance inaugurale, Karim Cheick, président du GIMAS, a souligné qu'«aujourd'hui, la démocratisation de l'avion entraine une croissance considérable dans le domaine aéronautique et spatial. En 2018, le nombre de passagers a atteint 4,3 milliards. Il y a un besoin spécifique d'avions. Ce qui favorise donc l'accroissement de la production d'avions».
Dans le même ordre d'idées, il a indiqué qu'il «faut produire 10600 avions pour répondre aux besoins du trafic. A l'échelle mondiale, 540 000 pilotes et 630 000 techniciens ingénieurs sont chargés de répondre aux différents besoins du secteur». Par rapport à nos ambitions, «nous avons amélioré notre écosystème en travaillant sur la partie ingénierie et composite. Nous avons développé les pôles manufacture et assemblage, électronique, ingénierie. Pour les matières composites, nous sommes le premier fournisseur mondial», a-t-il souligné.
Même son de cloche chez Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'économie numérique. «Dans le secteur de l'aéronautique au Maroc, je ne me lasse jamais de vous répéter les différentes évolutions. Nous sommes aujourd'hui à 17000 emplois de qualité dans ce domaine : 70% de plus qu'en 2014. Nous avons accéléré ensemble la cadence de ce secteur… Nous sommes déjà à 140 entreprises actives». «Nous avons dépassé un milliard sept de dollars à l'export à fin 2018. La croissance de ce secteur était à peu près de 20% par an, durant les dernières années. C'est un bon chiffre», a-t-il confié.
Et d'ajouter que « quand le ministère a élaboré le Plan d'accélération industrielle (PAI), nous avions un taux invraisemblable. Nous nous étions fixés de fabriquer au Maroc 32% d'un avion au complet… jusqu'à l'horizon 2020, fin du PAI. Aujourd'hui, le secteur vient de dépasser les 32%. Nous sommes à 38%. Les opérateurs nous ont tirés vers des chiffres qu'ils étaient capables de réaliser. Je fais un clin d'œil aux opérateurs que je tiens d'ailleurs à féliciter. Nous passons à 42% de taux d'intégration pour l'horizon 2020».
Le ministre a également ajouté que «la dynamique d'investissement enclenchée et la base de production qui s'élargit d'année en année, font de ce secteur, le fer de lance de l'industrie marocaine». «Nous avons la chance d'avoir les trois constructeurs les plus en vogue : Airbus, Boeing et Bombardier. Nous avons une véritable plateforme au Maroc, qui permet à des investisseurs nationaux et internationaux de s'implanter. Dans cette filière, nous n'avons vu d'abord arriver, que les internationaux, parce que les opérateurs marocains n'étaient pas engagés dans ce secteur. Ils considéraient que la marche à franchir était trop élevée», a-t-il expliqué. Désormais, le Maroc compte aller plus loin dans le domaine aéronautique. «Nous souhaitons être l'une des plateformes de complémentarité, pour les plateformes française, espagnole, canadienne…», a confié le ministre.
En marge des allocutions, le GIMAS a signé des conventions avec plusieurs partenaires, notamment la Fondation de Recherche, de Développement d'Innovation en Science et Ingénierie (FRDISI), l'Académie Internationale Mohammed VI de l'Aviation Civile(AIAC) et l'Aerospace Cluster Auvergne Rhônes Alpes. Dans le cadre de leur convention, les membres de l'Aerospace Cluster Auvergne-Rhône-Alpes et les partenaires Marocains développeront une collaboration à long terme pour renforcer les stratégies ciblées de part et d'autre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.