Maroc : Les travaux de réalisation de l'usine de fabrication de vaccins anti Covid-19 lancés par le roi    Réouverture des frontières: une décision sera prise « dans les deux prochains jours » (Baitas)    Le PDG de Recipharm commente le lancement des travaux de l'usine de vaccins à Benslimane    Benslimane: Le Roi préside le lancement des travaux de réalisation d'une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19    CAN 2021 : Reprise pour Fayçal Fajr et Nayef Aguerd, d'autres joueurs absents    CAN: Yassine Bounou s'exprime avant Maroc-Egypte (VIDEO)    Italie : Abdelhamid Sabiri aurait trouvé un accord avec un club de Seria A    Paxlovid: la pilule anti-Covid de Pfizer approuvée par l'EU    Casablanca : La galerie d'art ''L'atelier 21'' accueille Saïd Afifi    Justin Trudeau, cas contact testé négatif, à l'isolement pour 5 jours    Le CESE lance sa plateforme participative « Ouchariko »    Lois sur la concurrence : une mesurette en attendant la grande réforme    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 Janvier 2022 à 16H00    Wall Street ouvre en hausse, portée par de bons indicateurs et des résultats d'entreprises    L'artiste Abdellatif Hilal n'est plus    CAN: Derraji félicite les Marocains (PHOTO)    Burkina-Faso: Les militaires arrêtent le président    L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour    Mise en exergue de l'importance du projet de loi relatif aux droits d'auteur et droits voisins    BERD : le financement vert domine les investissements réalisés au Maroc en 2021    Alerte au phishing, une campagne use de documents powerpoint malveillants    Approbation d'une série de projets de développement social et humain pour un million de dollars    Alerte météo : fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    L'ONU salue le leadership du Maroc    La Guinée équatoriale et l'Egypte complètent le tableau des quarts de finale    USFP : Abdelkrim Benatiq retire sa candidature au poste de Premier secrétaire    Investigation : "Pegasus, les dessous d'une affaire" (Replay)    Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    Marrakech: le wali règlemente l'usage de l'eau courante et de la nappe phréatique    L'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi va dépenser 23 milliards d'euros pour promouvoir les véhicules électriques    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    « Pas positif »: froideur russe après la réaction américaine à ses exigences    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    Pegasus: Le tribunal de Paris va-t-il ouvrir le dossier ?    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Colombie: Ivan Duque fait face à la colère de la rue…
Publié dans Albayane le 25 - 11 - 2019

Dénonçant les mesures économiques, sociales et sécuritaires prises par le gouvernement de droite du président Ivan Duque impopulaire après plus de quinze mois passés à la tête de l'Etat, des centaines de milliers de colombiens – travailleurs, étudiants, indigènes ou faisant partie des partis d'opposition et des organisations de défense de l'environnement – ont manifesté ce jeudi, à travers tout le pays à l'appel des syndicats des travailleurs et ce, en tapant dans des casseroles improvisant, pour la première fois en Colombie, ces «cacerolazis» (concerts de casseroles) très courants dans d'autres pays d'Amérique latine afin de dénoncer les velléités du gouvernement de «flexibiliser le marché du travail, d'affaiblir le fonds public des retraites en faveur d'entités privées et de reculer l'âge de la retraite».
Parmi les manifestants, se trouvent également des étudiants qui demandent que l'enseignement public soit doté de moyens conséquents et des indigènes qui réclament de réelles mesures de protection après l'assassinat de 134 d'entre eux depuis la venue au pouvoir, en Août 2018, d'Ivan Duque qui a focalisé sa politique de sécurité sur la lutte anti-drogue.
Répondant aux troubles ayant touché les quartiers populaires de la capitale Bogota, métropole de 7 millions d'habitants, le maire Enrique Penalosa a décrété le couvre-feu jusqu'à samedi à 6 h du matin alors que le pays n'a pas connu une telle situation depuis 1977.
Plus tôt dans la soirée, le chef de l'Etat a déclaré, sur les ondes de la télévision nationale «Aujourd'hui, les Colombiens ont parlé. Nous les entendons. Le dialogue social a été la bannière principale de ce gouvernement. Nous devons l'approfondir avec tous les secteurs de cette société (…) Nous allons lancer, à partir de la semaine prochaine (…) une conversation nationale qui renforcera l'actuel agenda de politique sociale (…) avec une vision à moyen et long terme qui permettra de combler les écarts sociaux».
Mais s'il est certes vrai qu'il a entendu les manifestants puisqu'il est indéniable qu'ils ont fait beaucoup de bruit avec leurs casseroles, il n'en demeure pas moins vrai qu'il n'a pas réellement répondu à leur requête de dialogue direct. Restant même persuadé du fait que la carotte qu'il a offerte au peuple colombien ne fera pas fléchir ce dernier, Ivan Duque a dû, comme à son accoutumée, brandir le bâton dont il ne s'est jamais départi et sans lequel il n'est jamais parvenu à exercer le pouvoir en annonçant que, pour «renforcer la présence de la force publique», il a ordonné «le déploiement de patrouilles mixtes de la police et de l'armée dans les lieux les plus critiques».
Or, si les autorités avaient d'abord fait état vendredi d'un retour au calme sur l'ensemble du pays, il est à signaler, toutefois, que près d'une cinquantaine de colombiens ont protesté, à l'aide de casseroles, devant le domicile du chef de l'Etat avant de quitter les lieux, dans le calme, après le début du couvre-feu. Quelques trois cents autres manifestants massés sur la principale autoroute traversant la capitale pour un nouveau «concert de casseroles» ont été dispersés par la police anti-émeute à coup de grenades assourdissantes et de bombes lacrymogènes et des incidents ont même opposé des manifestants aux forces de l'ordre aux abords des stations de transport urbain fermées suite aux actes de vandalisme dont elles furent l'objet la veille; ce qui a contraint des entreprises, des commerces et des établissements d'enseignement à fermer leurs portes très tôt dans la journée.
Selon un bilan officiel, trois personnes sont mortes durant ces manifestations, 98 ont été arrêtées (230 selon d'autres sources) alors que les blessés se chiffrent à 122 du coté des protestataires et à 151 du côté des membres des forces de l'ordre.
Enfin, à en croire le politologue Yann Basset de l'Université du Rosario à Bogota, s'il veut calmer l'ardeur de la rue et «amplifier la base de son gouvernement», Ivan Duque «va devoir ouvrir plusieurs fronts de dialogue avec les organisations sociales et les partis politiques». Le fera-t-il ? Rien ne l'indique pour l'heure alors attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.