Observations sur le dernier rapport annuel du Conseil national des droits de l'Homme    Nicolas Bay interroge Bruxelles sur les détournements de l'aide humanitaire européenne    Accusations d'espionnage: Le gouvernement hausse le ton face à Amnesty    Automobile: Acheter maintenant et payer en 2021!    Poursuite des opérations de rapatriement des Marocains bloqués à l'étranger    1.107 cas de triche au bac détectés    Covid19: 114 nouveaux cas ce lundi à 10h00    Malgré la flambée des infections le ministère rassure    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    Plaidoyer pour une culture intégrée dans l'offre touristique au Maroc    La série "H" débarque sur Netflix    En vidéo: Le Conseil des ministres présidé ce lundi par le roi    La CAF, la FIFA, l'OMS et la SGSA réunies pour discuter de lasécurité et dela sûreté en Afrique    Le cyclisme national reprend de plus belle après trois mois de suspension    UFC: le père de Khabib succombe au coronavirus    Reprise de plus belle après trois mois de suspension    Le PLF rectificative prévoit un recul de 5% du PIB et un déficit budgétaire de 7,5%    Contraction de l'économie nationale de 13,8% au deuxième trimestre sous l'effet de la Covid-19    La SFI, l'IFU et Proparco investissent dans la santé en Egypte et au Maroc    Echanges édifiants entre Driss Lachguar et les membres du Conseil national USFP-Europe    Feu ravageur : Les oasis à la merci des flammes    Fête de l'indépendance de l'Algérie : le Hirak veut une seconde révolution    France: Dupond-Moretti, nouveau ministre de la Justice    Le PPS, l'Istiqlal et le PJD ont rehaussé le niveau de la solidarité    Une belle contribution à la préservation du patrimoine immatériel riche et varié    Lions de l'Atlas: L'agent d'Achraf Hakimi accuse Zidane    Le Festival National des Arts Populaires revient pour sa 51ème édition    France: L'acquittator Eric Dupond-Moretti ministre de la Justice dans le nouveau gouvernement    Baisse de 32% des recettes non fiscales à fin mai    Wafasalaf lance une nouvelle solution digitale    Affaire Khashoggi: le Tribunal d'Istanbul ouvre le dossier    «Libraire, c'est un ouvreur de passerelles...»    La Belgique n'ouvrira pas ses frontières au Maroc    Comment se déroulent les examens du bac au Maroc (VIDEO)    Le Maroc reconfiné après Aid al-Adha ? Une source répond    Rapatriement de 278 Marocains bloqués à Oman, au Qatar et en Jordanie    Saraha marocain: la presse algérienne diffuse une fake news    Le HCP prévoit un repli de l'activité économique de 4,6%    Affaire Ramid-Amekraz CNSS : Des lecteurs de lobservateur.info s'indignent    Le drame du journaliste marocain. « Tu te crois à New York? »    Foot féminin: Les sélections nationales U17 et U20 débutent les entraînements    Quand le confinement fait son œuvre sur l'art de Yassine Guedira    France : le nouveau gouvernement dévoilé ce lundi    Abdelmajid Tebboun. Tout le monde doit s'excuser à l'Algérie    Kanye West. Un rappeur à l'assaut de la Maison Blanche    Registre social unifié : Nouveau calendrier    Vers un retour d'Ounajem au Wydad ?    Idiotorial : L'ovalie a son virus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès
Publié dans Albayane le 28 - 05 - 2020

Approche par un benchmark de la situation de la pandémie Covid-19 au Maroc
Le Maroc, après tous les efforts intenses mis en œuvre pour contenir la propagation de covid-19, se retrouve très proche de «la zone de succès» composée des pays qui ont atteint le contrôle de l'épidémie, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).
Selon une étude intitulée «Approche par un benchmark de la situation de la pandémie Covid-19 au Maroc, un espoir réel d'une levée maitrisée du confinement», le Royaume serait dans le Groupe 3, soit le quadrant des pays relativement peu touchés à ce stade et qui sont en quête de la maitrise de la propagation, du fait que le nombre de reproduction (R0) serait en dessous de 1 et sa progression récente sur les 10 derniers jours de 1,4% et en baisse continue.
Il est le pays le mieux positionné parmi les grands pays africains dans ce groupe et le plus proche pour basculer vers le groupe composé des pays relativement peu atteints et qui sont en cours d'éradication de la maladie.
La confirmation de la tendance à la baisse de R0, permettra ainsi de s'assurer que le déconfinement prochain d'une partie de sa population, dicté par des raisons économiques et sociales évidentes, ne fera pas dévier le Maroc de la trajectoire qui devrait le conduire vers la configuration du groupe de succès composé des pays relativement peu atteints et qui sont en cours d'éradication de la maladie, indique le HCP.
Le renforcement de la vigilance et l'intensification des tests actuellement en cours laisse penser que le Maroc s'achemine vers une logique de déconfinement sous contrôle, d'après l'étude du HCP.
Cependant, le document fait ressortir que la courbe des cas quotidiens (au 22 mai) fait néanmoins apparaitre des soubresauts préoccupants et la courbe des cas cumulés est toujours à la hausse avec quelques indices de début d'aplatissement mais surtout n'est plus dans une tendance exponentielle.
De surcroit, si l'on considère les cas actifs (c'est-à-dire nets des guérisons et décès), la tendance de la courbe est à la baisse, note le HCP.
A un moment où plusieurs pays ont amorcé la levée du confinement de leur population ou en phase de le faire, le HCP a jugé utile de disposer d'un aperçu de la situation du Maroc comparativement à d'autres pays et en dégager quelques grandes tendances.
Le benchmark, effectué sur un ensemble assez large, a permis de donner une approche pour classifier les pays par compartiment et appréhender plus aisément leur situation pandémique, explique le HCP.
La classification a fait apparaitre quatre groupes, à savoir un 1er groupe constitué des pays très atteints par la pandémie mais qui n'ont pas pu, à ce stade selon des degrés divers, maitriser son évolution, un 2ème groupe qui se réfère aux pays fortement touchés mais qui ont réussi à atteindre une assez bonne maitrise de la propagation de la maladie (Espagne, Italie, France, Allemagne), un 3eme groupe qui fait état des pays relativement peu touchés mais n'ayant pas encore atteint un contrôle total de la propagation et un dernier groupe composé des pays qui ont atteint le contrôle de l'épidémie et où son impact relatif est limité.
L'étude a fait ressortir que l'Afrique est relativement épargnée par la maladie puisqu'elle enregistre à ce stade environ 100.000 cas cumulés (75 cas/million d'habitants) et 3.100 décès (2,3 décès/million habitants), précisant que le taux de propagation est supérieur à 1%.
La plupart des pays Africains se retrouvent ainsi dans ce Groupe3 indiquant ainsi un impact limité du virus à ce jour. Même les grands pays africains (Nigeria, Egypte, Afrique du Sud) sont pour la plupart relativement peu touchés mais enregistrent généralement une progression moyenne assez élevée (au-delà de 4%) ce qui indique, à des degrés divers, une faible maitrise de l'évolution de la maladie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.