Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Egypte 2021 : Le Championnat du monde de handball sous la pandémie    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    Biden promet une série de décrets dès mercredi    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Kerouac, Ginsberg, Burroughs... Le rêve tangérois des voyageurs américains dans l'âme    Marc Thépot, une nouvelle vie    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rien n'est fini...
Publié dans Albayane le 22 - 06 - 2020


Nouveaux Clusters de coronavirus dans le Gharb
Ouardirhi Abdelaziz
Depuis quelques jours, et plus précisément depuis le vendredi 19 juin, tout le monde ne parle que des clusters de Lalla Mimouna. Il s'agit de foyers de contamination par la covid-19, qui ont suscité la colère des autorités, et l'indignation des populations de cette région jusque-là relativement épargnée. Cette situation témoigne de l' l'insouciance qui est observée un peu partout sur le territoire national, où certains ont oublié la notion même de gestes barrières, de distanciation sociale, de port de masque, de lavage des mains. Ce qui se traduit par l'apparition de nouveaux foyers.
Des cas regroupés
Alors que le Maroc s'apprête à sortir du confinement le mercredi 24 juin, un cluster est apparu le 19 juin dans la région de Kenitra, et plus précisément au sein d'une usine de conditionnement et de cueillette de fraises de Lalla Mimouna, située non loin de Moulay Bousselham (30 kilomètres de Larache).
Ce nouveau foyer qui compte plus de 600 nouveaux cas du virus, témoigne du relâchement des mesures de précaution que les autorités compétentes ne cessent de répéter à l' endroit des citoyens et des employeurs des unités de production.
Le département de la santé a procédé à une très large campagne de dépistage au niveau de la région concernée par ce nouveau cluster Moulay Bouselham, Lalla Mimouna, Larache , sachant que plus de 1.500 ouvriers et ouvrières travaillent dans le site incriminé. Ce qui a parmis la détection de plusieurs cas positifs au sein de l'entourage des ouvrières de l'usine de conditionnement des fraises.
Selon les spécialistes en épidémiologie, la situation reste gérable malgré le nombre important de cas covid positifs enregistrés a Lalla Mimouna. Cela s'explique par le fait que toutes les personnes testées positives, se trouvent dans un même site, dans un même lieu. Elles sont regroupées et les diffusions sont plus faciles à circonscrire.
On n'est pas dans le schéma d'une phase de diffusion large, qui nécessite l'intervention de plusieurs équipes. La mobilisation de gros moyens et de différents départements, ce qui laisse présager un dénouement satisfaisant de cette catastrophe.
Que veut dire cluster?
Cluster est un terme anglais qui signifie en français grappe ou groupe. Dans le cas de la pandémie Covid-19, les autorités sanitaires emploient ce terme lors de la survenue d'au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes, qu'ils se connaissent ou non.
Multiplication des foyers
Le virus Sars-CoV-2 étant très contagieux, plusieurs clusters ont été identifiés au Maroc lors de cette épidémie. Les premiers sont ceux enregistrés le jeudi 16 avril 2020, ou on a relevé 259 cas de contamination en 24h, dont 113 observés dans des unités commerciales et industrielles à Casablanca, Marrakech, Tanger et Fès.
Un second cas de clusters est apparu le vendredi 17 avril. 172 cas sur 281 cas confirmés proviennent également de clusters de ce genre: 4 à Tanger, 19 à Fès et… 142 à Marrakech.
La découverte le 17 mai 2020, de 3 foyers de contamination à Casablanca où l'on a enregistré 99 cas.
Le 25 mai 2020, à Casablanca et à Berrechid. Plus de 160 contaminations à la covid-19 ont été confirmées à l'intérieur de cinq unités industrielles spécialisées dans le textile-habillement, le câblage et le montage de voitures.
Le vendredi 19 juin, 539 nouveaux cas de contamination enregistrés en 24 heures dans la commune de Lalla Mimouna relevant de la province de Kenitra.
Relâchement des mesures de précaution
L'augmentation des cas positifs, n'est jamais due au hasard. Il y a toujours une cause qui est derrière chaque poussée observée ici ou là.
Dans le cas qui attire notre attention, à savoir le cluster de Lalla Mimouna: celui – ci est inhérent à un net relâchement dans le respect des mesures de protection et de distanciation sociale de tous ces ouvriers et ouvrières.
On ne blâme personne, on analyse et on essaie de mieux comprendre ce qui se passe. La longue période du confinement près de 3 mois, nous a tous mis les nerfs a fleur de peau.
Sans doute que la durée de l'effort que nous avons enduré jusque-là influe aussi sur nos comportements. Nous avons vu des agissements et réactions d'une extrême violence, qui ont nécessité l'intervention des forces de l'ordre. Et ce qui devait arriver, arriva. Plus le confinement dure dans le temps, plus les gens ont commencé à le contourner, et plus les moyens de prévention, de distanciation sociale, de port des masques ont été vite oubliés.
Ce relâchement explique en grande partie les nouveaux cas qui sont enregistrés, et nous fait craindre le retour au point 0, alors que le déconfinement est annoncé pour le 25 Juin 2020. Faut-il craindre une résurgence de la pandémie?
Personnellement, je redoute d'un tel scénario.
Quid de la sécurité et de la santé au travail?
La santé et la sécurité des salariés au travail, constituent aujourd'hui plus qu'en tout autre temps , une condition primordiale d'efficacité et de performance pour l'employé et pour l'employeur et ce au moment où il y a l'émergence de maladies dangereuses , contagieuses , comme le grippe H1 N1 , ou la covid-19.
L'apparition de clusters au sein d'entreprises et de commerces interroge la responsabilité des employeurs, appelés à redoubler leur vigilance pour préserver la sécurité sanitaire des salariés.
Au regard des résultats enregistrés à Lalla Mimouna, de moulay Bouselham, de Larache, on ne peut incriminer seulement les ouvrières, et tout leur mettre sur le dos.
Les employeurs ont leur part de responsabilité, ils ont le devoir et l'obligation de contribuer à la protection de leurs employés contre le risque de la pandémie, en mettant en œuvre des mesures de prévention des infections et les bonnes pratiques d'hygiène dans leur milieu de travail , et en facilitant l'application des mesures préconisées par les autorités sanitaires afin de limiter la propagation du virus SARS-CoV-2.
On peut se poser la question de savoir réellement si les employeurs sont eux – mêmes conscients des risques et dangers qui peuvent découler du non respect des règles de précaution.
Dans les unités de production qui emploient des centaines d'ouvrières et ouvriers, comme c'est le cas dans ces clusters , la logique , la règle et le droit exigent que tous les ouvriers et employés soient dotés d'équipements de protection individuelle (EPI) (masques, visières, gants, blouses...), comme il faut aussi des produits de désinfection pour nettoyer et désinfecter son propre poste de travail au sein de l'usine de conditionnement.
En outre, il faut que soit mesurée la température de tous les ouvriers et personnels à l'entrée de l'entreprise.
Ne pas négliger le nettoyage des outils et autres surfaces que les ouvriers touchent souvent, et assurer ainsi une bonne ventilation dans l'entreprise.
Peut – on affirmer que tous ces moyens existent dans ces unités de production?
Dans tous les cas de figure, les employeurs doivent assumer pleinement leurs responsabilités. Tous sont appelés à redoubler de vigilance, a investir dans les moyens de prévention pour préserver la sécurité sanitaire des salariés.
Afin d'assurer une prise en charge adéquate de tous les cas covid positifs dans des clusters industriels dans la province de Kénitra (de Lalla Mimouna et environs), les autorités ont dressé à Sidi Yahya Gharb un hôpital de campagne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.