350 bénéficiaires de tablettes numériques : La Fondation Banque Populaire soutient les élèves des quartiers défavorisés    Commerce et industrie : Renault Maroc consolide son leadership    ONDA : Le trafic aérien en baisse de plus de 71% en 2020    Interdiction de fumer : Le niet gouvernemental !    BMCE Capital Research analyse les pistes de reprise : La relance économique tributaire de l'éradication de la Covid-19    Economie du web : l'effet Covid se fait ressentir    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Liga : Mardi face à Alaves, En-Nesyri et Bounou étaient décisifs    CHAN : La Zambie et la Guinée vainqueurs de la Tanzanie et de la Namibie    Lutte contre la corruption dans le secteur financier : 2021, une année de renforcement des capacités    Campagne de vaccination : Plus de 25.000 cadres de santé mobilisés    Covid-19 : Le taux de reproduction du virus se stabilise à 0,88    Vaccination : le gouvernement envisage aussi d'autres mesures pour éviter les rechutes    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l'Espagne    Edito: Le maire doit partir    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    David Fisher: Nous soutenons fortement le plan d'autonomie    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Badr Hari refait surface sur Instagram    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Couvre-feu et semi-confinement : prolongation jusqu'au 3 février    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    Les USA n'ont fait que dire tout haut ce que pensent les autres Etats et le Conseil de sécurité    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    La BAD compte sur le Maroc pour développer son indice    Euromed : Quel avenir ?    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PI, le PAM et le PPS présentent un Mémorandum «sur les réformes politiques et électorales»
Publié dans Albayane le 22 - 07 - 2020

Réussir les prochaines élections, réconcilier les Marocains avec la politique et éviter une montée de l'abstention
Au-delà des réformes politiques et électorales contenues dans leur mémorandum commun, les partis d'opposition (Istiqlal, PPS et PAM) plaident en concertation avec d'autres partis politiques pour assurer aux prochaines élections de 2021 les meilleures conditions possibles de succès, ont souligné les secrétaires généraux de ces formations, lors d'une vidéoconférence conjointe donnée mercredi.
C'est ainsi que le mémorandum commun des trois partis politiques s'est fixé un certain nombre d'objectifs dont celui de rétablir la confiance en la politique et dans les institutions et les acteurs politiques et de réconcilier les citoyennes et citoyens avec la chose politique, a indiqué le SG du Parti de l'Istiqlal, Nizar Baraka, qui présentait les grandes lignes de ce texte.
Le document se propose aussi de contribuer au renforcement de la pratique démocratique en insistant sur la nécessité de traiter la crise politique et la crise de confiance dans l'acteur politique et dans les institutions, dans la perspective de dégager un pacte politique nouveau avec de fortes fondations politiques et institutionnelles et des règles démocratiques solides.
C'est pourquoi, le mémorandum des trois partis comporte des réformes politiques et démocratiques et des réformes juridiques encadrant les élections, dans le but qu'elles enregistrent des taux élevés de participation. Ces réformes visent aussi à garantir la probité et la régularité des ces élections pour qu'elles débouchent sur une véritable représentativité des citoyennes et citoyens. Elles se proposent de même de raffermir la transparence des élections et de contribuer au renforcement des partis politiques pour qu'ils puissent jouer leur rôle constitutionnel et à la consolidation de la démocratie et des institutions élues.
Répondant aux questions des journalistes, les secrétaires généraux des trois partis ont insisté sur l'importance de cette initiative, venue couronner leurs contacts et la coordination de leurs actions respectives en tant que partis d'opposition au Parlement et ailleurs.
C'est précisément dans ce sens qu'il convient d'interpréter cette initiative, a souligné le SG du PPS, Mohammed Nabil Benabdallah, selon lequel, à la différence des partis de la majorité gouvernementale, les trois partis politiques ont le mérite d'être parvenus à ce résultat. Leur mémorandum ne se contente pas de présenter des propositions d'ordre techniques, mais comporte aussi une vision politique et des propositions visant notamment à réconcilier les Marocains avec la chose politique, réhabiliter les partis politiques et cesser de les diaboliser et dégager de nouvelles perspectives d'action dans le but d'être en mesure d'accompagner le nouveau modèle de développement alternatif et de faire face aux répercussions hautement négatives de la crise de la pandémie du Covid-19.
D'après lui, le mémorandum est riche en propositions susceptibles d'aider le pays à s'en sortir et à assurer aux prochaines élections toutes les conditions de réussite.
Pour sa part, le SG du PAM, Abdellatif Ouahbi a insisté sur le fait que les trois partis vont continuer leurs contacts et leur plaidoyer auprès d'autres formations politiques pour appuyer un tel document qui vise entre autres à surmonter la crise de confiance dans les institutions du pays, à réconcilier les Marocains avec la chose politique et à éviter que les prochaines élections n'enregistrent des taux record d'absentéisme, comme c'est le cas ailleurs (France).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.