PLF 2021: Les Conseillers donnent leur visa    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    The Banker magazine : Attijariwafa bank, "meilleure banque au Maroc en 2020"    Vague de froid: forte mobilisation à Taounate    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    Mariage de raison    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Les festivals artistiques virtuels, un excellent remède pour garder vive la flamme avec le public    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    Exclusif – Premières révélations sur l'opération anti-terroriste en cours à Tétouan (vidéo)    ONU : Le cannabis sort de la liste des drogues les plus dangereuses    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alassane Ouattara, un candidat «malgré lui»...
Publié dans Albayane le 27 - 07 - 2020


Présidentielles ivoiriennes
Nabil El Boousaadi
Alassane Ouattara sera-t-il candidat, malgré lui, à un troisième mandat présidentiel à la tête de la Côte d'Ivoire alors même qu'il ne le souhaitait pas et que la Constitution ne le permet pas ? Il semble bien que ce soit le cas après le décès inopiné, le 8 juillet dernier, du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ce «fils» et «plus proche collaborateur» du chef de l'Etat, à qui le vieux président avait balisé le terrain pour qu'il puisse se voir attribuer le flambeau à l'issue des élections présidentielles prévues le 31 Octobre prochain.
En accordant son soutien à Amadou Gon Coubilaly qui fut son Secrétaire général puis son Premier ministre, le président Alassane Ouattara avait écarté, du même coup, les autres concurrents ; à savoir, l'ancien président de l'Assemblée Nationale, Guillaume Soro, et le ministre de la défense Hamed Bakayoko.
Or, après la mort de son dauphin, le vieux président qui est arrivé au crépuscule de sa carrière politique tout en restant «prisonnier de son attachement exclusif à un dauphin à la santé fragile» est, désormais, un homme seul qui, une semaine après le décès de son «protégé», avait avoué au magazine «Jeune Afrique» que «pour préserver la stabilité du pays», il ne voit pas d'autre solution que celle de déposer sa candidature pour un nouveau mandat s'estimant seul capable de battre ces deux « éléphants » de la politique ivoirienne que sont les anciens présidents Henri Konan Bédié (86 ans) et Laurent Gbagbo (75 ans). A noter, toutefois que s'ils s'allient – ce qui n'est pas à écarter – ceux-ci ont de très fortes chances de l'évincer du pouvoir.
Aussi, dès l'achèvement des obsèques d'Amadou Gon Coulibaly, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), parti du président, a lancé, sur les réseaux sociaux, une pétition faisant office de plébiscite en faveur d'Alassane Ouattara considéré comme étant le «seul» à même de «faire gagner et de maintenir l'unité du pays».
Abondant dans ce sens, Kobenan Kouassi Adjoumani, le porte-parole du RHDP ira même, dans une lettre publique, jusqu'à implorer le Chef de l'Etat «d'accepter le sacrifice d'être candidat (car) le regard des militants se tourne inexorablement» vers lui , le seul apte à leur «redonner l'espoir que la disparition d'Amadou Gon Coulibaly leur a arraché (...) rassembler la grande famille du RHDP (et) garantir la sécurité, la stabilité et la paix si chères à la Côte d'Ivoire et aux Ivoiriens».
Présent, le 14 Juillet dernier, aux obsèques de l'ancien Premier ministre de Côte d'Ivoire, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, soucieux de jouer la «carte de la stabilité» et pour lequel «la rupture n'est pas possible», s'est immédiatement rangé du côté du président Alassane Ouattara; ce qui, au demeurant, ne peut que réjouir Alpha Condé, le président de la Guinée voisine, toujours en quête d'un troisième mandat en dépit de l'opposition de la rue guinéenne.
Considérant, enfin, qu'en dehors du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) aura du mal à trouver un candidat consensuel dans le court délai qui le sépare des prochaines élections, le chef de l'Etat qui «a toujours laissé une fenêtre ouverte en disant que si ceux de sa génération étaient candidats, il pourrait se représenter» va, incontestablement, participer à la course à la présidentielle puisque l'ancien président Henri Konan Bédié (86 ans) va défendre les couleurs du principal parti d'opposition, le Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), et que le Front Populaire Ivoirien (FPI) souhaiterait lancer dans la course l'ancien président Laurent Gbagbo (75 ans) en dépit de la procédure toujours en cours contre lui à la Cour Pénale Internationale. Qu'adviendra-t-il d'ici-là ? Attendons pour voir...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.