Plusieurs eurodéputés soutiennent du Maroc    Soutien constant et fort à la cause marocaine    UM6P : Lancement d'une grande école d'ingénieurs dans le numérique    Maradona. Les buts que l'Angleterre n'a jamais gobés !    L'Opinion : Les légendes ne meurent jamais    Belle opération de la Marine royale à Nador    Violence à l'encontre des femmes. Un coût énorme pour la société    Covid-19 : Des vaccins «made in Morocco» vont approvisionner l'Afrique subsaharienne et le Maghreb    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 26 novembre    Culture : Un Show solo de Mohamed Abouelouakar à L'Atelier 21    CIH Bank améliore son PNB de 13,2% à fin septembre    Microsoft : La cybercriminalité coûte à l'Afrique plus de 4 billions USD par an    Nikol Pachinian, un héros devenu traître    L'Unesco et l'Association mondiale des éditeurs de presse s'unissent en faveur de la survie des médias    Affaire «Hamza mon bb»: Dounia Batma réagit à la condamnation de Madimi (PHOTO)    France: le gouvernement détaille sa stratégie d'allègement progressif du confinement    Sidaction Maroc 2020 : lancement de la campagne à partir du 1er décembre    « Les parents tortionnaires ont souvent des antécédents de maltraitance »    Holmarcom & A.P. Moller Capital s'allient pour l'Afrique    «La septième porte»: un certain regard sur l'histoire du cinéma au Maroc de 1907à 1986    La beauté intérieure et l'essence de l'existence    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    NBA: Indianapolis renonce au All-Star Game 2021    SM le Roi se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II    Le Maroc appelle à l'Union africaine au respect de la légalité et l'impératif du développement de l'Afrique    Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés    Le Roi, Amir Al Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu le Roi Hassan II    MAROC-MAURITANIE : L'AXE CONSTRUCTIF    Madrid fait craquer l'Inter Milan, le Bayern et City qualifiés, Liverpool à la ramasse    Alerte météo : Pluie, neige et grand froid    Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles    Nomination : Eric Fulcheri prend les commandes d'Arval Maroc    La Plateforme Internationale de Défense et de Soutien au Sahara marocain saisit l'ONU et le HCDH pour condamner les actions du «polisario»    Guergarate : Le Maroc dit tout au Conseil de sécurité    Un nouveau shooting de Samira Saïd enflamme la Toile (PHOTO)    Neta Elkayam revisite avec brio les chansons judéo-marocaines    L'actrice Manal Seddiki endeuillée (PHOTO)    Ahmed Noureddine : «L'offensive de Guerguerat représente un tournant diplomatique de taille dans ce long combat que mène le Maroc»    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 26 novembre    PJD: Itimad Zahidi accuse la direction du parti de « mensonge »    Décès de Maradona: l'UEFA a fait une annonce    La Colombie commémore l'anniversaire de l'accord de paix avec les FARC sur fond de divisions et de violence    La Suède demande à l'Iran d'annuler l'exécution d' un scientifique irano-suédois    Musée Mohammed VI: L' art de découvrir Rabat autrement    Message du roi Mohammed VI au président du Suriname    Grande manifestation des marocains à Tarragone pour dénoncer les actes criminels du "polisario"    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Benchaâboun: Les réserves de change des banques ont maintenu un niveau acceptable
Publié dans Albayane le 28 - 07 - 2020

Les avoirs nets officiels de réserve augmentent de 39 MMDH
Les Avoirs officiels de réserve (AOR) se sont accrus de 39 milliards de dirhams (MMDH) par rapport à leur niveau de fin décembre 2019, permettant de couvrir plus de 7 mois d'importations, a souligné, mercredi à Rabat, le ministre de l'Economie, des finances et de la Réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun.
Les réserves de change des banques ont maintenu un niveau acceptable à hauteur de 16 MMDH à fin mai 2020, a expliqué M. Benchaâboun, dans un exposé sur la situation économique à fin juin dernier et les perspectives de l'année 2020, lors d'une réunion conjointe entre la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants et la commission des finances, de la planification et du développement économique relevant de la Chambre des conseillers.
Le ministre a relevé «l'absence de toute pression au niveau du marché des changes et la stabilité du taux de change du dirham autour du taux de référence sans aucune intervention de Bank Al-Maghrib (BAM)», faisant état d'une baisse des exportations des métiers mondiaux du Maroc, à l'instar de l'Automobile (-40,3%), l'Aéronautique (-30,4%), impactés fortement suite à la fermeture de l'économie mondiale et son impact sur les chaines d'approvisionnement à l'international.
Par ailleurs, les recettes fiscales se sont repliées d'environ 13 MMDH au cours du premier semestre 2020, soit une baisse de 10,5% par rapport à 2019, a-t-il indiqué, prévoyant une baisse de l'ordre de 41 MMDH de ces recettes vers la fin d'année.
Concernant les crédits bancaires, ils ont augmenté d'environ 20 MMDH durant les cinq premiers mois de 2020, fait savoir M. Benchaâboun, mettant en avant l'amélioration continue des conditions de financement de l'économie nationale du fait de la stabilité des taux d'intérêts débiteurs dans niveaux faibles malgré le déficit de liquidité persistant grâce à une politique monétaire expansionniste adéquate.
Il a également mis l'accent sur l'allègement de 13% du déficit commercial du Royaume, suite à la baisse de 33 MMDH des exportations, contre un plus fort repli des importations de 46,6 MMDH, ajoutant que les recettes voyage et les transferts des Marocains résidents à l'étranger ont diminué de 29%, ce qui a ramené le taux de couverture du déficit commercial par ces recettes à 57,6%.
Et de poursuivre que le compte courant de la balance des paiements devrait enregistrer une baisse de 3,9% par rapport à 2019, pour s'établir environ 8% du Produit intérieur brut (PIB), sous l'impact, notamment du recul des secteurs exportateurs dont les métiers mondiaux, les recettes voyage et les transferts des Marocains.
Les Investissements directs étrangers (IDE) ont accusé, pour leur part, une baisse de 3,5 MMDH à fin juin 2020, a fait remarquer le ministre, notant que les recettes de ces investissements ont diminué de 21,2% au titre des six premiers mois de 2020, ce qui est positif durant cette conjoncture où le Maroc jouit d'une grande crédibilité quant aux investissements étrangers.
«Compte tenu des indicateurs à fin juin, le déficit budgétaire devrait atteindre 82,4 MMDH, soit 7,5 du produit intérieur brut, contre une prévision initiale de 3,5%», a avancé le ministre.
Sur un autre registre, M. Benchaâboun a estimé que la crise provoquée par la pandémie de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) entraînera une contraction plus sévère de l'économie mondiale que la crise financière de 2008, relevant que les économies mondiales devraient connaitre une lente reprise à partir du second semestre de cette année avec une forte croissance en 2021, et que le PIB ne retrouvera son niveau de 2019 qu'en 2022.
A la lumière de ces évolutions, a t-il soutenu, le cadre macro-économique connaîtra une «dégradation», tant par rapport aux prévisions initiales qu'à l'année dernière, soulignant que ces prévisions dépendent fortement de l'évolution de cette crise au cours des prochains mois. Ce cadre sera mis à jour à la lumière de ces développements et des perspectives futures», a conclu le ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.