La DGSN innove : Le parc automobile renouvelé    Hommage à Hassan II : Un Royaume solide en héritage    Lotfi Bouchaara sur BBC : "le Maroc est disposé à négocier avec des parties et non pas avec un fantôme"    Vers le lancement de l'Observatoire national de la criminalité    Engrais : OCP réagit à la décision du Département américain de Commerce    Plus que l'avidité du profit, le scandale du non-respect de la loi    Volvo Cars Maroc dévoile ses offres    Diplomatie d'entreprise ou comment tirer son épingle du jeu    Bus à Casablanca : Les personnes en situation de handicap protestent    Toni Pérez, nouveau directeur général de Glovo Maroc    Le silence de la haine ou la solution finale pour les Palestiniens    Haut Karabakh: Paris réclame un «droit de regard»    Le monde du Rugby en deuil après le décès de Christophe Dominici    Lewandowski, Mané ou encore Mbappé en lice pour le prix    Vaccination anti-Covid : les détails du plan logistique mis en place pour assurer l'opération    Epidémie : Y a-t-il vraiment une décrue du Covid ?    Vaccin anti Covid-19 : nous sommes prêts !    Université Moulay Ismail : l'offre de formation renforcée    Les beaux-arts et la nourriture de l'esprit    Edition digitale réussie : 15.000 e-spectateurs pour Visa for Music    Nouvelle publication chez Orion éditions : Linda Chiouar s'immerge dans l'univers des anxiolytiques    Fidadoc 2020 : Une édition digitale du 14 au 19 décembre 2020    Les Ateliers de l'Atlas 2020 dévoilent les projets retenus    Espagne. Chef Moha roi des tapas    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Du 25 au 27 novembre au Complexe Mohammed VI de football: La FRMF et la LNFP organisent un séminaire médical sous le thème : "La cheville du footballeur"    Ziyate toujours démissionnaire : L'Assemblée Générale élective déplacée au 10 décembre    FLDF : Les violences faites aux femmes exposent !    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    Edito : Plus qu'un fonds...    Inclusion financière au Maroc : Pour combler les écarts, un "véritable" choc s'impose    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    Haïti va ouvrir un Consulat Général à Dakhla    Nasser Bourita : « La réunion consultative de la Chambre des représentants libyenne traduit la ferme volonté du Maroc de résoudre la crise libyenne »    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président mauritanien    [Vidéo] C.I.N. comme garantie : ce que dit la loi [MFM Radio]    L'hommage au Roi unificateur    Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises    Présidence de la CAF: L'intérim d'Omari prolongé    Le "butin " qui trahit l'expédition du Polisario à El Guerguarat    Météo: au Maroc, pluie et rafales de vent dans ces villes à partir de mercredi    Le Maroc, le «partenaire le plus stable de l'Espagne dans toute la Méditerranée»    La loi pour l'exclusion de Huawei des futurs réseaux 5G présentée au parlement    Conseil de gouvernement: ce qui est prévu jeudi à Rabat    Vaccination au Maroc: Ait Taleb donne (presque) tous les détails    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc récupère 25.500 pièces archéologiques rares
Publié dans Albayane le 20 - 10 - 2020

Saisies en France en 2005 et 2006
Près de 25.500 pièces archéologiques rares touchant essentiellement à la préhistoire et à la paléontologie, saisies par les Douanes françaises en 2005 et 2006, ont été restituées jeudi au Maroc.
Une cérémonie a eu lieu, ce jeudi au Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM) dans la cité phocéenne au cours de laquelle ce lot archéologique exceptionnel a été remis au consul général du Maroc à Marseille, Said Bakhkhar, par le directeur interrégional adjoint des douanes et droits indirects de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), en présence de représentants des ministères chargés de la culture et des affaires étrangères français et marocains, et des Douanes françaises.
Au total, ce sont 24.459 objets fossiles et archéologiques, trilobites, dents, crânes et mâchoires d'animaux, pointes de flèches et outils taillés et gravures rupestres, provenant de sites pré-sahariens et de l'anti-Atlas, et datant de 500.000 millions d'années et de l'époque du paléolithique et du néolithique (6 130 000 ans /- 6 000 ans), qui vont retourner au Maroc.
Parmi ce trésor inestimable, il y a lieu de citer des gravures rupestres dont certaines datant du Néolithique, un crâne de crocodile encore en partie dans sa gangue, une pièce exceptionnelle d'autant que de très nombreux faux sont mis en vente, ainsi que des dents de poissons et reptiles datées pour l'essentiel de l'Eocène, seconde époque du Paléogène et seconde de l'ère Cénozoïque (56-33 millions d'années).
Ces objets archéologiques avaient été interceptés à l'occasion de trois saisies consécutives réalisées par les douanes d'Arles et de Perpignan entre novembre 2005 et novembre 2006.
«Je tiens à féliciter les services de la douane française pour leur vigilance. Je ne peux que me réjouir du retour de cette collection au Maroc, son pays d'origine, où elle retrouvera sa place naturelle au milieu d'un patrimoine riche et précieux qui s'avère une source de découvertes inépuisables pour la communauté scientifique comme nous l'a rappelée la découverte récente, en 2017, à Jbel Irhoud, du plus ancien Homo Sapiens «, a déclaré Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France.
«Cette remise témoigne de la volonté commune de nos deux pays de faire front commun contre le trafic illicite des biens culturels dans le cadre de nos engagements internationaux respectifs en la matière», a-t-il ajouté.
«Cette cérémonie concrétise la volonté commune des deux pays, le Maroc et la France, pour la protection du patrimoine culturel», a souligné Said Bakhkhar, Consul Général du Maroc à Marseille.
De son côté, le Directeur national du patrimoine marocain au ministère de la Culture, Youssef Khiara, a affirmé que «ce patrimoine va retrouver sa terre natale et sera exposé au public marocain».
La récupération de ces objets archéologiques s'inscrit dans le cadre du plan d'action du ministère de la Culture visant la protection du patrimoine et la lutte contre le trafic illicite des biens culturels, en particulier le patrimoine mobilier.
Elle intervient aussi conformément aux engagements internationaux du Maroc et de la France relatifs à la mise en œuvre de la Convention de 1970 de l'UNESCO pour l'interdiction et la prévention de l'importation, de l'exportation et du transfert de propriété des biens culturels à laquelle les deux pays sont parties.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.