Lutte contre la corruption dans le secteur financier: Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Fédération Royale Marocaine des Personnes en Situation de Handicap : Assemblées constitutives des ligues des Régions de l'Oriental, Fès-Meknès et Draâ-Tafilalet    Tennis : À Abu Dhabi...one, two, three for Sabalenka    Rabat : L'ambassadeur David Fischer rend hommage à Abdellatif Hammouchi et au corps sécuritaire marocain    Coronavirus : le Maroc enregistre son premier cas du variant britannique    Azilal : Une nouvelle vie pour le fameux «pont de la mort» (vidéo)    CHAN / Maroc-Togo (1-0) : Les 3 points mais la finition n'y était pas !    L'Université Ibn Tofaïl cède un Brevet d'Invention à une Société Privée    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    Crainte d'un choc environnemental suite à la reprise des industries    Evolution du coronavirus au Maroc : 473 nouveaux cas, 460.144 au total, lundi 18 janvier 2021 à 18 heures    Prix Franz Edelman 2021, l'OCP parmi les finalistes    L'Inter dompte la Juventus    Mohamed Badine El Yattioui, un fervent défenseur de notre cause nationale au pays des Aztèques    Les eaux de l'Oued Bouskoura décolorées par des rejets industriels    Chute de la rente pétrolière en Algérie en 2020    Essaouira : « Plateforme Jeunes » pour une économie solidaire    Narcotrafic et émigration clandestine dans la nasse    Recours au financement externe " maîtrisé et soutenable "    El-Jadida comme champ de signes et de représentations    Dakhla consacrée "Région de rêve 2021"    David SERERO. « Je souhaite monter la première troupe d'Opéra Royale du Maroc »    Devant la « perplexité vaccinale », diversifier les sources pour sortir de la dépendance    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, lundi 18 janvier    Croissance économique en 2021: les scénarii du HCP    BAM : le dirham s'apprécie de 1,89% face au dollar en décembre 2020    Sahara : Le Togo exprime son "soutien total" à la souveraineté du Maroc    Le ministre de l'intérieur s'entretient avec son homologue israélien    SM le Roi a jeté les bases d'un partenariat plus étroit avec les Etats-Unis    Les Lions de l'Atlas partent à la défense de leur titre    CMR : Bilan honorable et perspectives ambitieuses    Grande manifestation sportive au profit des étudiants    Boutaïb de retour avec le Havre    L'Islam de France se dote d'une «charte de principes»    Digitalisation, Bank Of Africa passe à la vitesse supérieure    ZLECAf: Le plus dur reste à venir !    Deux ans et demi de prison pour le patron de Samsung, rejugé pour corruption    Une journée très particulière à Washington    Valorisation du patrimoine culturel et soutien à la créativité des jeunes musiciens    Envol et déploiement    Des nouveaux «trésors» archéologiques dévoilés au public    Quand le PJD comparait les Juifs aux singes et aux porcs    Ramallah. Les chefs du renseignement égyptien et jordanien rencontrent Abbas    Inédit sur 2M : Découvrez qui sera «Ahssan Pâtissier» dès le 26 janvier    Accords d'Abraham. Que fera Joe Biden de l'héritage de Donald Trump?    La nouvelle ère en Europe    Jeunesses partisanes : Jamais sans ma liste nationale !    Le Royaume du Maroc...Horizon Vertical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fonds Mohammed VI d'investissement, fer de lance de la relance économique
Publié dans Albayane le 01 - 12 - 2020

Adopté par le conseil de gouvernement, il passe à la phase d'opérationnalisation
Fer de lance de la relance économique, placée en tête des priorités tracées par le Royaume pour surmonter les impacts de la crise engendrée par la pandémie de Covid-19, le Fonds Mohammed VI d'investissement, annoncé par SM le Roi Mohammed VI, se veut un outil de premier plan dans la promotion de l'investissement et le relèvement des capacités de l'économie nationale.
Adopté par le conseil de gouvernement, le Fonds Mohammed VI d'investissement passe à la phase d'opérationnalisation ouvrant la voie à la concrétisation du plan de relance économique, avec comme objectifs: soutenir l'économie nationale, appuyer les secteurs productifs, aider les entreprises à améliorer leur capacité d'investissement, en vue de créer la richesse, booster l'emploi et distribuer les revenus aux ménages.
« Ce fonds, doté d'une enveloppe totale de 45 MMDH, est appelé à contribuer au financement de grands projets d'investissement et de les accompagner au niveau national et territorial dans le cadre de partenariats avec le secteur privé », a relevé le fiscaliste et enseignant à l'Institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises (ISCAE), Mohamed Rahj, dans une déclaration à la MAP.
Dans ce cadre, il a été décidé de créer une société par actions dénommée « Fonds Mohammed VI pour l'Investissement », pour laquelle une enveloppe de 15 MMDH a été allouée sur le budget général de l'Etat, et dont le conseil d'administration sera présidé par le ministre en charge des Finances. Ainsi une levée de fonds de 30 MMDH de capitaux additionnels aura lieu auprès des investisseurs institutionnels publics ou privés, des institutions multilatérales, ou de dons de pays amis, et ce, pour démultiplier la capacité d'intervention du Fonds et son impact sur l'économie, a souligné M.Rahj.
Ainsi, il s'est demandé sur les moyens de garantir la réussite de la levée de 30 MMDH, notant que si le concept est bien maitrisé dans les pays développés, il est encore à la phase de balbutiements au Maroc.
Et de relever que le fonds s'assigne également comme objectif de contribuer, par le biais des fonds sectoriels ou thématiques, au capital des petites ou moyennes entreprises (PME), ainsi qu'au capital des grandes Entreprises publiques et privées actives dans les secteurs jugés prioritaires.
Il s'agit donc de misions d'intervention en faveur des entreprises publiques ou privées, de participation à la stabilisation du capital de certaines grandes entreprises, a-t-il dit, mettant en avant que le Fonds va agir comme investisseur avisé au service de l'économie national en finançant les grands projets d'investissement stratégiques structurants.
S'agissant de son champs d'intervention, le Fonds touchera à tous les secteurs, notamment les infrastructures, la restructuration industrielle, l'innovation et les secteurs prometteurs, les petites et moyennes entreprises, l'agriculture, le tourisme.
« La sélection des projets à financer se fera à partir d'un ensemble de critères et plus particulièrement l'impact en termes de création de l'emploi, tout en accordant une attention particulière au renforcement de la préférence nationale », a fait savoir le professeur.
Quant au fonctionnement du Fonds, il est appelé à s'appuyer, dans ses interventions, sur des fonds sectoriels ou thématiques. Ces derniers seront confiés à des sociétés de gestion spécialisées à travers un cahier de charges. Ces fonds thématiques ont pour mission d'intervenir de manière massive dans les entreprises qui souhaiteraient renforcer leurs fonds propres, a-t-il expliqué.
Et d'ajouter que selon le ministère de l'économie et des Finances, il s'agit de traiter la problématique des fonds propres des entreprises qui ont été fortement dégradés à cause de la crise, à des conditions financières intéressantes.
Dans la perspective de redynamiser les entreprises en leur assurant des moyens pour renforcer leur bilan afin d'accéder au financement. Six fonds thématiques verront le jour dans les domaines suivants: les infrastructures, l'innovation et les nouvelles technologies, l'agriculture, le tourisme, les PME. Enfin, le mode d'intervention des fonds thématiques se fera aussi bien par la dette subordonnée (dette à long terme de plus de 7 ans) destinée à renforcer les capacités financières des Entreprises, que par des entrées directes dans le capital des sociétés, a t-il relevé.
Selon lui, tous les ingrédients sont là pour garantir la réussite de ce fonds, à savoir la Souveraineté, des missions précises, des domaines d'intervention bien définis, une organisation et un management souple et rigoureux (choix juridique : une holding de participations).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.