Omar Hilale saisit le SG de l'ONU et le CS sur les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf    Nasser Bourita : « nous devrons avancer vers une diplomatie orientée vers une solution à la question du Sahara »    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au processus électoral adopté par la commission de l'Intérieur    Procès à distance : 8.331 affaires mises au rôle du 15 au 19 février    Provinces du Sud : L'ONEE mobilise 2 milliards de dirhams pour le renforcement de l'alimentation électrique    HCP : l'essentiel du rapport sur l'analyse genre de l'impact de la Covid-19 sur la situation des ménages    CBA-Afrique : le Maroc en tête de la "catégorie générale"    Birmanie: Facebook ferme tous les comptes liés à l'armée    CAN U17 : Tirage des groupes : le Maroc dans le groupe « A »    CAN U20 : Resté confiné à Laâyoune, Targhaline devait rejoindre la Mauritanie hier mercredi    Jeux Olympiques de Tokyo : Le relais olympique lancé le 25 mars sous des conditions drastiques    Chichaoua : ouverture d'une enquête à la suite des déclarations d'une personne qui affirme avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid    ONEE : la station monobloc de Tarfaya permettra de résorber le déficit de 36% enregistré dans la production de l'eau potable    Covid-19 : la situation se dégrade en France, le gouvernement annonce des mesures    Coronavirus : le variant britannique présent dans plus de 100 pays [OMS]    Une Maison de l'Histoire du Maroc pour construire un avenir de paix    Infantino reçu à Rabat par Bourita    Perturbations sur les réseaux : Les précisions de Maroc Telecom    Industrie agroalimentaire La 2ème édition de «The FoodEshow» du 9 au 12 mars    Le Maroc fait l'évènement à Genève    Une Université des jeunes à Al-Hoceima pour soutenir les initiatives de participation citoyenne    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Le WAC entame la Ligue des champions par une victoire à Luanda    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Amnesty International dénonce les méthodes répressives qui ciblent les militants du Hirak depuis deux ans    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    Yassine Regragui: Les Marocains font de plus en plus confiance aux nouveaux modes de paiement    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    Le dirham s'apprécie face au dollar    Il y a fort à faire pour une justice électorale et pour le renforcement du pluralisme politique    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    La classe politique évoque « un non-événement »    Algérie : Le Hirak exprime l'exaspération d'une population qui étouffe, selon le Monde    M. Bourita s'entretient avec son homologue espagnole    Le football féminin et africain au menu de la visite de Gianni Infantino au Maroc    Un pari réussi en temps de pandémie !    L'Institut français de Tanger-Tétouan reprend ses activités    Retrait de la liste grise de l'UE : quelles conséquences pour le Maroc ?    Vaccination anti-Covid : Pourquoi il faut donner la priorité aux personnes en situation de handicap    Multilinguisme entre défis et opportunités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire Laila: L'ADN, l'émotion et la polémique
Publié dans Albayane le 19 - 01 - 2021

Le tribunal de la famille de Casablanca vient de rendre son jugement en première instance dans le procès communément appelée affaire de «Laïla et l'avocat». Le verdict ordonne un test ADN généalogique sur l'enfant après que l'accusé a nié qu'il était son père biologique.
Ce jugement a été rendu après l'acceptation de la requête déposée par la partie plaignante concernant la reconnaissance de la filiation de l'enfant qui serait né de la relation entre sa mère Laila, qui serait fiancée de l'avocat au moment où elle est tombée enceinte.
Ce test ADN sera effectué par le laboratoire scientifique de la police. Après cette étape, l'avocat de la plaignante s'est félicité de la sentence de la justice, soulignant que le verdict confirme que la relation entre les deux parties était légale et du coup, l'enfant serait né de cette relation. Mais, les avocats de l'accusé font remarquer que ce verdict viole l'article 156 du code de la famille.
Cet article dispose que «Si les fiançailles ont eu lieu et qu'il y ait eu consentement mutuel, mais que des circonstances impérieuses ont empêché de dresser l'acte de mariage et que des signes de grossesse apparaissent chez la fiancée, cette grossesse est imputée au fiancé pour rapports sexuels par erreur, si les conditions suivantes sont réunies: a) les fiançailles ont été connues des deux familles et approuvées, le cas échéant, par le tuteur matrimonial de la fiancée; b) il s'avère que la fiancée est tombée enceinte durant les fiançailles; c) les deux fiancés ont reconnu que la grossesse est de leur fait. Ces conditions sont établies par décision judiciaire non susceptible de recours. Si le fiancé nie que la grossesse est de son fait, il peut être fait recours à tous moyens légaux de preuve pour établir la filiation paternelle».
Et d'ajouter qu'ils vont interjeter appel immédiatement. En parallèle à cette affaire au niveau du tribunal de la famille de Casablanca, un autre procès portant la même appellation : affaire de «Laïla et l'avocat» se poursuit au tribunal de première instance de Aîn Sebaâ. Dans cette affaire parallèle, c'est la plaignante au niveau du tribunal du code de la famille qui est dans le box des accusés pour chantage et escroquerie.
Le fait que le pénal tient le civil en état n'a pas été également pris en compte par la justice, martèlent les avocats de l'avocat, faisant remarquer que le procès civil devrait être suspendu en attente du jugement pénal. Quoi qu'il en soit, cette affaire continue de susciter la polémique en attendant le jugement définitif de la justice, qui est la seule habilitée à trancher dans le strict respect du droit loin de l'influence médiatique et des supputations émotionnelles. Et quel que soit le résultat final de ce marathon judiciaire, la victime est toujours cet enfant qui est sous les feux des projecteurs. A qui incombe la responsabilité ? C'est une autre histoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.