Publication : Nasser Bouchiba esquisse 60 ans d'Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine    Twitter propose aux utilisateurs de donner des "pourboires" à leurs comptes favoris    LDC : Tuchel a-t-il pris un ascendant psychologique sur Guardiola ?    Sadiq Khan réélu maire de Londres    Marrakech: destruction de 2,2 tonnes de produits impropres à la consommation    Météo: le temps prévu ce dimanche 9 mai au Maroc    CAN Féminine, Maroc 2022 : Participation record aux éliminatoires    3ème édition du programme TOYP: la JCI honore les jeunes talents    Hakim Ziyech : "C'était un bon moment pour moi de marquer"    Vente illégale de médicaments: le chef du parquet a envoyé une circulaire aux procureurs    Affaire Brahim Ghali : «l'Espagne maintient sa posture», selon Arachan Gonzalez Araya    Manchester-Chelsea (1-2) : City puni par les Blues grâce à Ziyech, Alonso et à... Aguero !    Association Internationale de la Presse Sportive : Session hispanophone de la photographie    L'insécurité alimentaire aiguë a atteint son niveau le plus élevé en cinq ans (GNAFC)    Deux Marocains remportent les troisième et cinquième places du prix Katara pour la récitation du saint Coran    Des manifestants tchadiens brûlent le drapeau français, France 24 filme mais no comment    Baccalauréat 2021 : le MEN publie un guide des candidats    Allemagne: le Bayern remporte son 9è titre consécutif    Maroc-Espagne : un manifeste signé par 9 partis politiques    Le wydad reçoit des vœux pour son 84e anniversaire (PHOTOS)    Al Hoceima: une opération d'immigration illégale avortée, un individu interpellé    L'accueil du dénommé Brahim Ghali en Espagne, un acte «inacceptable» et «condamnable» (Partis politiques marocains)    Covid-19/Maroc : Sept décès et 314 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures    Aïd El-Fitr: Marrakech sous haute surveillance    Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 8 mai 2021 à 16H00    Al Akhawayn pilote un projet de transformation des huiles de friture en biodiesel carburant    Médias: le long calvaire des journalistes    Enseignement supérieur: Amzazi s'attaque au cumul d'activités des enseignants-chercheurs    Le rappeur marocain Issam dévoile son premier album "Crystal"    La Chine lance une campagne contre la fraude et la cyberviolence    Coworking : le suisse IWG ouvre un nouvel espace de travail à Casablanca    AstraZeneca: la France recense deux nouveaux cas de thromboses, dont un décès    Marocains bloqués à l'étranger : la DGAC annonce les conditions d'accès au territoire national    Marocains bloqués à l'étranger : voici les conditions exigées pour les vols de rapatriement    La Bourse de Casablanca en nette hausse du 3 au 7 mai    Le régime algérien réclame toujours la «repentance» de la France pour la période coloniale    Le Maroc et le Koweït déterminés à donner une forte impulsion à leurs relations bilatérales (ministre Koweïtien)    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Météo Maroc: le temps prévu ce samedi 8 mai    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région Fès-Meknès    Le projet Andam pour que reste la parole    Mounia Lamkimel : "J'aime les personnages complexes et je n'aime pas que l'on me colle une étiquette"    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Nouvelle édition du Festival international de Meknès du cinéma des jeunes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gasperini, le maître du jeu à l'Atalanta
Publié dans Albayane le 23 - 02 - 2021

Chez Gian Piero Gasperini, le jeu passe avant les joueurs: l'entraîneur de l'Atalanta a préféré évincer sa star « Papu » Gomez plutôt que de renoncer aux idées qui l'ont emmené jusqu'au Real Madrid, attendu à Bergame en huitièmes de Ligue des champions.
Real ou pas, « on ne va pas se dénaturer », a promis le doyen des techniciens encore en lice en C1 (63 ans), qui a commencé son métier d'entraîneur (avec les jeunes de la Juventus) l'année où Zinedine Zidane endossait pour la première fois le maillot de l'équipe de France, en 1994.
Après l'Ajax et ses quatre C1 puis Liverpool et ses six titres en phase de poules, c'est au tour du grand Real de Zidane, avec ses stars et ses treize Ligue des champions au palmarès, de débarquer à Bergame.
Ces adversaires de plus en plus prestigieux épousent la croissance d'une équipe italienne de « province » devenue l'une des meilleures d'Italie (trois fois dans le Top 4 de Serie A ces quatre dernières saisons).
L'Europe a aussi appris à connaître et apprécier la « Dea » qui, pour sa première participation à la C1, s'est hissée l'an dernier en quarts de finale contre le Paris SG (1-2) après avoir balayé Valence (4-1, 4-3) en huitièmes.
Ce n'est donc pas vraiment une surprise de retrouver les outsiders lombards dans le Top 16, grâce notamment à deux belles victoires à l'extérieur en phases de poules à Liverpool (2-0) puis à Amsterdam (1-0).
L'Atalanta aborde ce huitième sans espoirs démesurés contre les favoris madrilènes mais sans partir battue non plus contre un Real qui a montré des faiblesses en phase de poules, avec ses deux revers contre le Shakhtar Donetsk (2-3, 0-2).
« Ça va se jouer sur deux matches, on aimerait arriver à Madrid au retour avec une chance à jouer », plaide Gasperini qui, sur le banc depuis 2016, est celui qui a fait grandir l'équipe bergamasque. Sans stars, mais avec des joueurs entièrement tournés vers le jeu de passes rapides, les courses et surtout le but adverse.
L'entraîneur à la crinière blanche et au caractère bien trempé, régulièrement rappelé à l'ordre par les arbitres de Serie A pour contestation (dimanche, il a même été exclu contre Naples), est ainsi devenu au fil des saison l'homme fort de l'Atalanta.
Alejandro « Papu » Gomez, lui-même emblème du club, l'a appris à ses dépens en décembre. Pour s'être opposé aux choix tactiques de son entraîneur, l'Argentin a été écarté puis prié de se trouver un autre club, ce qu'il a fait en janvier en rejoignant Séville.
« Gomez a été pour nous le joueur le plus important des cinq dernières années, mais je dois penser à ce qui est le mieux pour l'équipe », avait décrété Gasperini, qui a depuis confié les clés du jeu au jeune Italien Matteo Pessina, 23 ans.
« Je dois me sentir libre de faire mes choix, avec les joueurs, en fonction des matches. C'est un principe qui ne peut être ignoré », avait aussi rappelé le « Gasp » pendant cette période troublée, où sa démission avait même été évoquée par la presse.
Sorti conforter de cette première crise publique dans la tranquille Atalanta, il doit maintenant montrer que ses choix ont été les bons.
Beaucoup de supporteurs bergamasques rêvent d'abord d'un titre, pour couronner cette période faste. Ce sera la grande affaire du mois de mai avec la finale de Coupe d'Italie contre la Juventus.
Quant à la Ligue des champions? « On ne peut pas la gagner, mais passer un tour contre le Real, ce serait vraiment incroyable », a reconnu, gourmand, Gasperini. Lequel, en septembre, avait terminé cinquième du classement des meilleurs entraîneurs de l'année de l'UEFA, en devançant un certain Zinedine Zidane (8e).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.