Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc respecte avec constance les principes de non-prolifération des armes nucléaires
Publié dans Albayane le 24 - 10 - 2021

Youssef Amrani au Traité de Pelindaba à Johannesburg
La politique marocaine de désarmement et de non-prolifération repose sur des principes et des valeurs que le Royaume respecte et promeut avec constance et continuité, a affirmé, jeudi à Johannesburg, l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, M. Youssef Amrani.
S'exprimant au siège du Parlement Panafricain (PAP) à l'ouverture de la 5ème session de la Conférence des Etats parties au Traité sur une zone exempte d'armes nucléaires en Afrique (Traité de Pelindaba), M. Amrani, qui conduit une délégation marocaine composée également de M. Khammar Mrabit, directeur général de l'Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR), et M. Youness Sassi, diplomate à l'Ambassade du Maroc à Pretoria, a indiqué que l'engagement du Maroc en faveur du désarmement et de la non-prolifération se reflète dans son adhésion à la majorité des traités et instruments multilatéraux, notamment le Traité de non-prolifération nucléaire qui est la pierre angulaire du régime de non-prolifération.
«Nous tenons l'engagement indéfectible de plaider en faveur d'un système multilatéral plus sûr et plus cohérent qui reflète pleinement les principes de la charte des Nations Unies et du Droit international», a-t-il déclaré, relevant que le Royaume n'a jamais manqué de soutenir les efforts internationaux de non-prolifération et de désarmement et qu'il respecte pleinement et en toute transparence les engagements internationaux dans l'application des instruments auxquels il a souscrit.
Notant que le Maroc réitère l'importante contribution des zones exemptes d'armes nucléaires aux objectifs généraux du traité de non-prolifération, l'ambassadeur soutient que la paix et la stabilité internationales et régionales exigent de la pertinence dans les décisions prises.
Il a, à cet égard, rappelé que le Maroc avait signé le Traité de Pelindaba en avril 1996 au Caire et qu'il a été parmi les premières nations à signer le traité d'interdiction complète des essais nucléaires. «Le Maroc a en ce sens coprésidé avec la France en septembre 2009 la conférence ministérielle sur l'article XIV pour accélérer la ratification du Traité en incitant les pays africains à ratifier cet instrument, afin de faciliter son entrée en vigueur», a-t-il dit.
M. Amrani a souligné que le Maroc a également participé à la conférence sur la négociation du Traité d'interdiction des armes nucléaires, en tant que vice-président représentant le continent africain, notant que le Royaume est attaché au droit inconditionnel des Etats parties au TNP de développer la recherche, la production et l'utilisation de l'énergie et de la technologie nucléaires à des fins pacifiques. «Nous sommes convaincus que ce droit doit être exercé dans le plein respect des exigences de non-prolifération, de sûreté et de sécurité, sous la supervision de l'AIEA», a-t-il affirmé.
Le diplomate a de même rappelé que le Maroc avait signé tous les traités internationaux sur la sûreté et la sécurité et que, conformément à cet objectif, il a conclu en 1975 un accord de garanties avec l'Agence internationale de l'énergie atomique permettant à l'agence de vérifier le caractère pacifique des matières et activités nucléaires dans le Royaume.
«En tant qu'Africains, nous devons renforcer les plateformes de partage des connaissances et d'échange d'expériences en matière d'utilisation pacifique des matières nucléaires», a-t-il préconisé, relevant que le Maroc, à travers le Centre national de l'énergie et des technologies nucléaires, est une référence au niveau africain en termes de renforcement des capacités régionales dans le domaine de la santé, de la gestion des ressources en eau et de la protection de l'environnement.
Il a indiqué que «le Maroc, à travers l'Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, préside depuis 2015 le Forum des organismes de réglementation nucléaires en Afrique, promouvant la sûreté et la sécurité dans le cadre des Etats africains membres de l'AIEA».
Dans ce contexte, l'ambassadeur estime que le dialogue et la diplomatie sont la voie à suivre pour résoudre les problèmes internationaux dans un ordre fondé sur des règles. «Nous pensons que la coopération Sud-Sud doit s'améliorer et que le traité de Pelindaba est un instrument qui peut contribuer à la construction d'un continent africain plus uni et plus prospère», affirme-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.