Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    Témara : Coup d'envoi d'un projet sur le renforcement des capacités des femmes    CAN. Lions de l'Atlas: Bounou de retour, Fajr et Hakimi toujours absents    Coronavirus/Maroc : 88 nouveaux cas admis en REA en 24H    Le Maroc réitère sa solidarité totale avec les Emirats Arabes Unis suite à l'attaque des Houthis contre Abou Dhabi    Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Alger au fond de l'isolement!    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Togo. La charte des partis politiques change    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bouteflika coûte que coûte
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 03 - 2004

Algérie. Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), dont le secrétaire général, Saïd Saâdi, est candidat aux élections présidentielles, a été sommé de quitter son siège mardi. Un événement qui s'ajoute au rejet de trois candidatures par le Conseil constitutionnel.
Abdelaziz Bouteflika est décidé à remporter les élections présidentielles algériennes qui se tiendront le 8 avril prochain. Et tous les moyens sont bons par le clan présidentiel afin d'assurer la victoire finale de son candidat. Aux traditionnels reports et annulations de meetings électoraux et rejets de candidatures, dont plusieurs adversaires du président ont été victimes, s'est ajouté en ce début de semaine une mise en demeure remise hier par un huissier de justice à la formation politique le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) dont le premier responsable Saïd Sadi est en lice pour ces élections, a été sommé de quitter hier son siège algérois. « Cette énième attaque du clan présidentiel répond plutôt à la logique de déstabilisation du parti entreprise depuis quelques années pour empêcher la mobilisation des énergies, afin d'affronter dans de meilleures conditions l'ouverture de la campagne électorale », peut-on lire dans un communiqué du parti.
Pour les responsables de ce parti béribériste, le hasard n'a rien à voir dans le choix de cette période pour que le couple français, propriétaire de l'immeuble où se trouve le siège du RCD, réclame la restitution de sa propriété. Ils refusent catégoriquement de placer cette sommation judiciaire dans un contexte autre que politique. « C'est un siège qui est attribué au même titre que ceux mis à la disposition des autres partis au début des années 90 par l'ancien chef de l'exécutif, Mouloud Hamrouche », signale le candidat à l'élection présidentielle sur les colonnes du quotidien algérien «Le Matin».
Et de préciser : « C'est une attaque orchestrée pour appuyer la cabale et l'acharnement du clan présidentiel, afin d'empêcher le parti d'exprimer son opposition au président-candidat » avant d'ajouter: « Ces actes ignobles ne sont ni l'œuvre d'une mafia parce qu'elle a un code de l'honneur et moins d'un dictateur courageux dans ses prises de position, mais c'est le produit d'une «voyoucratie» affolée par des lendemains incertains pour sa survie ».
Le chemin est ainsi de plus en plus balisé pour l'actuel président Abdelaziz Bouteflika en vue d'un deuxième mandat. Avant même le début de la campagne électorale, trois candidats ont été écartés prématurément de la course à la présidence par le Conseil constitutionnel : Ahmed Taleb Ibrahimi, président de Wafa, une formation islamiste non agréée, Sid Ahmed Ghozali, président du Front Démocratique (FD) lui aussi non agréé par les autorités, et Moussa Touati, président du Front National Algérien (FNA), ont été écartés de la course à la présidentielle par le Conseil constitutionnel, qui n'a fourni aucune explication sur les raisons de leur élimination.
De par la Constitution et la loi électorale, les candidats éliminés ne disposent pas de droit de recours.
Après ces rejets de candidatures, il ne reste plus que six candidats qui se disputent ces présidentielles. Il s'agit du président sortant Abdelaziz Bouteflika, d'Ali Benflis, secrétaire général du Front de Libération Nationale (FLN) et le plus sérieux adversaire du chef de l'Etat, l'islamiste modéré Abdellah Djaballah, président du Mouvement de la Réforme Nationale (MRN), de Louisa Hanoune, porte-parole du Parti des Travailleurs (PT, extrême gauche), de Faouzi Rebaïne, leader de la petite formation politique Ahd 54 et de Saïd Sadi, président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.