Météo: les prévisions du mercredi 18 mai    Le Bahreïn exprime sa gratitude pour les efforts du Roi pour préserver l'identité d'Al-Qods    Sadiki : Déficit de 2 milliards de m3 des Les retenues des barrages à usage agricole    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    IRCAM/Chambre des conseillers : Une alliance pour consolider l'institutionnalisation de l'amazigh    En visite en Turquie, Abdelmadjid Tebboune a lourdement péché contre la bienséance    A Buffalo, Biden dénonce « le poison » du suprémacisme blanc    Le roi félicite le nouveau président somalien    Après 2 ans d'absence, le festival Jazzablanca fait peau neuve à Anfa Park    Alerte météo: il va faire chaud dans plusieurs villes du Maroc    [Urgent] Le gouvernement annule l'obligation du test PCR pour l'accès au territoire marocain    Annulation de la condition du test PCR pour l'entrée au territoire marocain    Aït Taleb: « L'hôpital de Tarfaya sera opérationnel en octobre prochain »    Casablanca : Interpellation du suspect impliqué dans le vol sous la menace de l'arme blanche d'une agence bancaire    Dacia Maroc dévoile la Sandero Streetway Artway    Le Maroc annule l'exigence du test PCR pour entrer sur le territoire    L'équipe nationale marocaine B remporte 9 médailles, dont une en or    L'Espagnole Nuria Parrizas Diaz en huitièmes de finale    Toyota affiche un bénéfice record de 36% en 2021    Les Palestiniens attachés à l'espoir légitime d'instaurer un Etat indépendant    Le Hassania d'Agadir et l'Olympic de Safi se neutralisent    Tournée de DYnamic et DJ Snoop au Maroc    Jihane Bougrine chante « Rahat El Bal »    Cinéma d'animation : quels rôles pour les pouvoirs publics ?    New-York : le Maroc prend part au Forum d'examen des migrations internationales    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 mai 2022 à 15H00    L'hypertension artérielle, une maladie mortelle et silencieuse    Les députés européens interpellés sur les violations systématiques des droits humains dans les camps de Tindouf    France : Elisabeth Borne à la tête de Matignon    Le legs abrahamique au cœur de l'unité et de la modernité de notre société    Réouverture des frontières de Ceuta et Melilla dans la joie après plus de 2 ans de fermeture    Les relations avec le Maroc sont « absolument importantes et stratégiques », affirme Grande-Marlaska    L'Académie du Maroc lance officiellement sa Chaire des littératures et des arts africains    Marrakech / "Reg'Art Surréel" : Une invitation à réfléchir sur la complexité de la réalité    Rabat : Hommage à feue Haja Hamdaouia le 28 mai, au Théâtre National Mohammed V    Meeting international Mohammed VI: Rendez-vous du gotha mondial de l'athlétisme    Manchester United : Marco Van Basten suggère à Erik Ten Hag de signer Hakim Ziyech    Les recettes touristiques en hausse de 80% à fin mars    Environ 800.000 agriculteurs inscrits à la sécurité sociale (M. Sadiki)    Défense nationale : Nouvelles orientations pour relever les défis du 21ème siècle    Finales de la CAF et de la Ligue des Champions : La Confédération confirme officiellement les dates, les horaires et les stades d'accueil    Fez Smart Factory: Son rôle débattu à l'Université Euromed    On connaît (déjà) la date de l'Aïd al-Adha 2022 au Maroc    L'OCP affiche une performance solide à T1 2022    Les dirigeants du Raja jettent l'éponge    Justice pénale : Le Maroc à la première vice-présidence de la 31ème session de la CCPCJ    Lions de l'Atlas : Hakim Ziyech aurait refusé de rencontrer Vahid Halilhodzic    Irak: plus de 2 000 personnes hospitalisées à la suite d'une tempête de poussière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ça carbure à Marrakech
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 04 - 2002

Le premier salon international Gaz et Pétrole organisé à Marrakech a offert une opportunité aux opérateurs marocains et algériens dans le domaine énergétique pour esquisser les contours d'un partenariat qui se veut ambitieux. L'optimisme est de mise de part et d'autre.
Le premier salon gaz et pétrole (MIOG) qu'abrite la perle du sud du 7 au 10 avril a connu un engouement remarquable. Pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître. Une trentaine d'exposants opérant dans le secteur énergétique, issus de 17 pays dont le Maroc, ont pris part à cette manifestation internationale, placée sous le Haut patronage de S.M. le Roi et organisé par IEC (International conference and exhibitions), une filiale du groupe expomedia, en collaboration avec l'ONAREP (Office national de recherches et d'exploitations pétrolières).
Au programme également, une série de conférences sont prévues en marge du MIOG. Il s'agit pour différents experts en la matière d'animer des débats techniques et d'échanger les expériences en relation avec le thème du salon : Marge atlantique de l'offshore nord-ouest africain et ses analogues. Ayant conduit dimanche 7 avril la manifestation de solidarité avec le peuple palestinien à Rabat, le Premier ministre Abderrahmane Youssoufi n'a pas pu faire le déplacement pour inaugurer comme prévu les travaux du salon. C'est Mustapha Mansouri, en sa qualité de ministre de l'Énergie et des Mines, qui a donné lecture en son nom du discours d'ouverture et fait un tour dans les différents stands.
Dans son allocution, M. Youssoufi a mis en exergue les efforts accomplis par le Maroc pour attirer les investisseurs étrangers. Quant à M. Mansouri, il a brossé un tableau du secteur énergétique national et de la politique adoptée par le gouvernement en matière d'ouverture et d'encouragement des investissements privés. Le Maroc qui importe une grande partie de ses besoins en produits pétroliers et gaziers ne baisse pas les bras. Dans son intervention, le directeur général de l'ONAREP a relayé l'espoir toujours vivace de son pays de découvrir l'or noir, à la faveur de la relance ces derniers temps de l'exploration pétrolière notamment en offshore profond.
En attendant, le Royaume cherche à profiter de l'opportunité de Marrakech pour s'assurer des partenariats solides dans ce secteur stratégique. D'emblée, le salon Gaz et Pétrole a pris une connotation maghrébine: deux pays voisins se sont fait représenter par leurs ministres du Pétrole, l'Algérie et la Mauritanie. Gros producteur d'hydrocarbures, l'Algérie par la voix de son représentant, Chakib Khalil, qui est également président de la Sonatrach, a affiché sa volonté d'instaurer un partenariat avec le Royaume dans le domaine énergétique. La veille de l'ouverture officielle du salon, une réunion de travail a eu lieu entre la délégation algérienne et son homologue marocaine.
Les différents opérateurs du secteur comme Aziz Akhennouch d'Akwa Group, Abderrahmane Saâïdi de la Samir, Moulay Abdallah Alaoui de la Fédération de l'énergie ont exploré avec leurs vis-à-vis algériens les axes à même de renforcer un partenariat entre les deux pays. C'est dans le domaine du gaz naturel en particulier que la coopération peut être fructueuse. Une source d'énergie propre que le Royaume compte développer d'une manière conséquente. Le retard pris dans la mise en place du GME (Gazoduc Maghreb-Europe) devant relier l'axe Kénitra-Casablanca et ultérieurement Jorf Lasfar a contrarié les ambitions du Maroc.
Depuis 1995, Rabat perçoit seulement des redevances au titre du transit via Tanger du gaz algérien vers l'Espagne. A en juger par les propos optimistes du ministre algérien de l'Énergie et des Mines (voir interview), l'Algérie est disposée à alimenter son voisin en gaz naturel à condition de mettre en place les infrastructures nécessaires mais aussi à investir également au Maroc dans le domaine des hydrocarbures par le biais de la Sonatrach. Faut-il en déduire que la tension qui caractérise les relations politiques entre les deux pays à cause de l'affaire du Sahara ne doit plus représenter un facteur de blocage permanent devant la volonté de coopération économique ? Reste à transformer l'essai et à passer à l'action“, conclut un responsable marocain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.