Elections: Laftit rencontre les patrons des partis    Défaillances d'entreprises: «Les mesures n'absorberont que partiellement la crise...»    Les ménages ont le bourdon    Bourse: Légère hausse des capitaux étrangers en 2019    Le nouvel ordre mondial post-Covid-19: Quel positionnement pour le Maroc?    Covid19: 178 nouveaux cas au Maroc, ce jeudi à 10h00    Parcours international du bac: +75% de candidats    La Covid-19 est sous contrôle, mais cela ne signifie pas que le virus a disparu    Au moins 180 civils tués dans une seule ville au Burkina Faso, selon HRW    En Algérie et au Liban, deux affaires de corruption ébranlent Sonatrach    El Othmani: le Covid-19 est sous contrôle, mais...    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    Préparation des prochaines échéances électorales    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    City se balade, Wolverhampton s'égare    Formation pour l'obtention de la licence A CAF d'entraîneur    Le Maroc rouvre partiellement ses frontières    Débat en commission parlementaire sur le projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Débat sur la réforme du Code électoral    Saad Dine El Otmani : Relance économique et vigilance sanitaire, maîtres-mots de la prochaine étape    Lamia Chakiri, directrice régionale de la santé à Marrakech-Safi : La pandémie nous a permis d'augmenter notre capacité litière et de renforcer nos équipements    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Mohamed Benchaâboun appelle lespartenaires sociaux et le secteur privé à un dialogue responsable sur les défis de sortie de crise    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    Ecriture jubilatoire    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Liga: Le Barça enfonce l'Espagnol    Le Real Madrid met Jovic en vente    Coronavirus : le groupe Bio-Rad accélère la production de son test sérologique    Arsenal écarte Matteo Guendouzi !    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Coronavirus: des pertes de plus de 240 MDH pour la presse marocaine (CNP)    Chaque coq est seigneur sur son fumier    L'écriture pour quoi faire!    FNM: une programmation résolument marocaine pour la reprise    Vols spéciaux à partir du 15 juillet: la RAM lance un nouveau programme    Ligue des champions : Le Cameroun toujours favori pour abriter les demi-finales et la finale    La RAM met en place un programme de vols spéciaux    De nouveaux jalons pour l'écriture poétique proposés par Salah Boussrif    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen dépose un projet de résolution    Situation en Libye: le Maroc s'inquiète    45.309 MRE rejoignent leurs pays de résidence    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Baisse de 7,8% des recettes douanières
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 05 - 2004

Les recettes douanières ont atteint, au terme des deux premiers mois de l'année en cours, quelque 6,11 milliards de dirhams, accusant une baisse de 7,8 % par rapport au niveau enregistré une année auparavant. Détails.
Les conséquences du démantèlement douanier commencent à se faire sentir. Principal concerné : les recettes douanières, qui viennent d'enregistrer une baisse conséquente au début de cette année. Selon des statistiques établies par l'Administration des douanes et impôts indirects (ADII), les recettes douanières ont atteint, au terme des deux premiers mois de l'année en cours, quelque 6,11 milliards de dirhams, inscrivant une baisse de 7,8 % par rapport au niveau enregistré une année auparavant (6,62 milliards).
Cette baisse s'explique par le recul des recettes au titre des droits de douane. Ces derniers sont passées de quelque 2 milliards de DH à fin février 2003 à quelque 1,76 milliard de DH en 2004, soit un repli de 12 %. Concrètement, les droits de douane ont été affectés essentiellement par le mauvais comportement des droits d'importations. Ces derniers ont régressé de 11,7 % pour atteindre 1,68 milliard durant les premiers mois de l'année en cours. Pour la Direction de la politique économique générale (DPEG), cette baisse est due essentiellement au "démantèlement tarifaire", qui arrive à une phase décisive après l'entrée en vigueur de l'accord d'association avec l'Union européenne (UE).
Pour rappel, l'impact de cet accord s'est traduit, à fin janvier 2004, par un manque à gagner pour le Trésor estimé à 197,3 millions de DH, contre 196,2 millions une année auparavant, explique la DPEG, citant l'ADII. En outre, les importations des produits originaires de l'UE, soumis au démantèlement tarifaire, ont baissé à fin janvier 2004 de 2,9%. Cette évolution résulte essentiellement du repli des importations des biens d'équipement industriel, note la même source.
Sur un autre registre, les recettes douanières ont également souffert du recul des taxes intérieures de consommation (TIC), qui sont passées de 2,29 milliards de DH à 1,9 milliard de DH, soit une régression de 17,3 % entre les deux périodes sous revues. Selon l'administration des douanes, cette baisse intervient essentiellement sous l'effet du mauvais comportement des recettes au titre des TIC sur les produits énergétiques. Ces derniers ont atteint environ un milliard de DH à fin février 2004 au lieu de 1,61 milliard de DH une année auparavant. Ce qui représente une baisse conséquente de -34 %.
La ventilation des recettes confirme l'impact de cette dernière catégorie de produits sur la baisse enregistrée. Ainsi, les redevances Gazoduc et les autres recettes se sont inscrites en baisse au terme des deux premiers mois de l'année en cours, respectivement de 9,3 % et 7,2 %. Cependant, les recettes au titre de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ont enregistré une hausse de 6,2 %, passant de 2,17 milliards de DH à 2,31 milliards de DH, permettant ainsi d'équilibrer relativement les comptes. Pour combien de temps ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.