Météo: les prévisions du mercredi 18 mai    Le Bahreïn exprime sa gratitude pour les efforts du Roi pour préserver l'identité d'Al-Qods    Sadiki : Déficit de 2 milliards de m3 des Les retenues des barrages à usage agricole    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    IRCAM/Chambre des conseillers : Une alliance pour consolider l'institutionnalisation de l'amazigh    En visite en Turquie, Abdelmadjid Tebboune a lourdement péché contre la bienséance    A Buffalo, Biden dénonce « le poison » du suprémacisme blanc    Le roi félicite le nouveau président somalien    Après 2 ans d'absence, le festival Jazzablanca fait peau neuve à Anfa Park    Alerte météo: il va faire chaud dans plusieurs villes du Maroc    [Urgent] Le gouvernement annule l'obligation du test PCR pour l'accès au territoire marocain    Annulation de la condition du test PCR pour l'entrée au territoire marocain    Aït Taleb: « L'hôpital de Tarfaya sera opérationnel en octobre prochain »    Casablanca : Interpellation du suspect impliqué dans le vol sous la menace de l'arme blanche d'une agence bancaire    Dacia Maroc dévoile la Sandero Streetway Artway    Le Maroc annule l'exigence du test PCR pour entrer sur le territoire    L'équipe nationale marocaine B remporte 9 médailles, dont une en or    L'Espagnole Nuria Parrizas Diaz en huitièmes de finale    Toyota affiche un bénéfice record de 36% en 2021    Les Palestiniens attachés à l'espoir légitime d'instaurer un Etat indépendant    Le Hassania d'Agadir et l'Olympic de Safi se neutralisent    Tournée de DYnamic et DJ Snoop au Maroc    Jihane Bougrine chante « Rahat El Bal »    Cinéma d'animation : quels rôles pour les pouvoirs publics ?    New-York : le Maroc prend part au Forum d'examen des migrations internationales    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 mai 2022 à 15H00    L'hypertension artérielle, une maladie mortelle et silencieuse    Les députés européens interpellés sur les violations systématiques des droits humains dans les camps de Tindouf    France : Elisabeth Borne à la tête de Matignon    Le legs abrahamique au cœur de l'unité et de la modernité de notre société    Réouverture des frontières de Ceuta et Melilla dans la joie après plus de 2 ans de fermeture    Les relations avec le Maroc sont « absolument importantes et stratégiques », affirme Grande-Marlaska    L'Académie du Maroc lance officiellement sa Chaire des littératures et des arts africains    Marrakech / "Reg'Art Surréel" : Une invitation à réfléchir sur la complexité de la réalité    Rabat : Hommage à feue Haja Hamdaouia le 28 mai, au Théâtre National Mohammed V    Meeting international Mohammed VI: Rendez-vous du gotha mondial de l'athlétisme    Manchester United : Marco Van Basten suggère à Erik Ten Hag de signer Hakim Ziyech    Les recettes touristiques en hausse de 80% à fin mars    Environ 800.000 agriculteurs inscrits à la sécurité sociale (M. Sadiki)    Défense nationale : Nouvelles orientations pour relever les défis du 21ème siècle    Finales de la CAF et de la Ligue des Champions : La Confédération confirme officiellement les dates, les horaires et les stades d'accueil    Fez Smart Factory: Son rôle débattu à l'Université Euromed    On connaît (déjà) la date de l'Aïd al-Adha 2022 au Maroc    L'OCP affiche une performance solide à T1 2022    Les dirigeants du Raja jettent l'éponge    Justice pénale : Le Maroc à la première vice-présidence de la 31ème session de la CCPCJ    Lions de l'Atlas : Hakim Ziyech aurait refusé de rencontrer Vahid Halilhodzic    Irak: plus de 2 000 personnes hospitalisées à la suite d'une tempête de poussière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pétrole : Une hausse de la production en vue
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 06 - 2002

L'OPEP pourra examiner en septembre prochain une possible hausse de sa production pour le 4ème trimestre 2002. Cette éventualité dépendra de la croissance économique mondiale et de la situation politique, notamment au Proche-Orient.
Le ministre iranien du pétrole, Bijan Namdar-Zangheneh, a déclaré mardi à Vienne que l'Organisation des Pays Exportateurs du Pétrole (OPEP) pourrait examiner en septembre prochain une hausse de sa production pour le 4ème trimestre 2002, période au cours de laquelle le cartel prévoit une demande de pétrole plus forte dans le monde. « En septembre, nous pourrons étudier une hausse éventuelle de la production pour le quatrième trimestre. Mais tout dépend de la croissance économique mondiale et de la situation politique, notamment au Proche-Orient », a-t-il dit. Et d'ajouter que les pays membres de l'organisation ont pour l'instant décidé que «le plafond de production actuel sera reconduit» pour le 3ème trimestre afin de contribuer à stabiliser le prix du brut autour de 25 dollars le baril, estimant que la demande du pétrole est encore faible en raison d'une reprise économique mondiale qui tarde à se confirmer. Le ministre algérien de l'Energie, Chakib Khelil, a, quant à lui, souligné que «l'OPEP est décidée à réduire d'un million de barils par jour sa production à compter du 1er septembre prochain, avec une option ouverte de tenir une réunion extraordinaire si le marché venait à l'exiger».
Créée en 1960 (Conférence de Bagdad), l'OPEP siège à Vienne et regroupe onze pays (Arabie saoudite, Irak, Iran, Koweït, Venezuela, Qatar, Indonésie, Libye, Emirats Arabes Unis, Algérie et Nigeria). Elle se fixe pour objectif de coordonner les politiques pétrolières des Etats membres, à la fois pour rentabiliser les investissements des producteurs et assurer l'approvisionnement des consommateurs. Son rôle est celui de veiller à l'équilibre des prix du pétrole sur les places internationales en régulant la production de ses membres. On sait depuis longtemps que le pétrole n'est pas une source d'énergie comme les autres ; à l'instar du nucléaire, il est un fait politique et géopolitique, mais dont les répercussions dépassent largement ces seules dimensions.
Ces répercussions sont essentiellement économiques et financières. Il faut souligner dans ce registre les tensions qui apparaissent entre les membres de l'organisation ou avec les producteurs indépendants (la Russie et la Norvège) sur le niveau de production ainsi que celles qui naissent des conflits qui pèsent lourdement sur les performances des places financières internationales.
Dans ce dernier cas, la demande augmente, entraînant, sous l'effet des anticipations des investisseurs et des spéculateurs concernant les performances des entreprises, une baisse immédiate des grandes places boursières mondiales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.