Algérie: Multiplication des emprisonnements de journalistes    Une nouvelle agence ANAPEC à l'Université Hassan II de Casablanca    Compensation: La charge décroche de 12%    La CGEM propose la création d'un "Label santé"    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    Covid-19-Cas suspects: des centres de santé dans les quartiers    Migration illégale: Interpellations à Tan-Tan    Transformation digitale : la CDG passe à la vitesse supérieure    Covid-19 : Pourquoi le vaccin russe a déclenché autant d'animosité en Occident ?    Ciments Modernes étend son voile en Cote d'Ivoire avec une nouvelle cimenterie    US Round Up du mercredi 12 août – Kamala Harris, Bill de Blasio, Restaurants/Bars    Coronavirus: nouveau record au Maroc avec 1499 nouveaux cas    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.499 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 36.694 cas cumulés, mercredi 12 août à 18 heures    Ecoles privées et parents d'élèves : La confrontation reprend de plus belle    Champions League: heure, chaines...le programme des matchs (quarts de finale)    Un camion dérape, le chauffeur légèrement blessé    Situation épidémiologique au Maroc : Les indicateurs s'affolent !    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Que vive le Liban des lumières !    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Botola: résultats et classement de la 21e journée    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Zambie retire sa reconnaissance de la «Rasd»: Un revers d'entrée pour Brahim Ghali
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 07 - 2016

La «Rasd» perd de nouveau un allié en Afrique anglo-saxonne et se voit face à un retrait de plus en plus fréquent des pays jusque-là la «soutenant».
Il n'a suffi que de quelques petites heures après la nomination ce 9 juillet de Brahim Ghali à la tête du Front Polisario pour qu'une douche froide s'abatte sur la pseudo Rasd. Le successeur de Mohamed Abdelaziz, décédé le 31 mai, devra faire face à un effritement de sa diplomatie le jour même de «sa prise de fonction» avec l'annonce, dans la soirée du samedi, du retrait de la reconnaissance de cette entité fantoche par le gouvernement de la République de Zambie. C'est le ministre zambien des affaires étrangères, Harry Kalaba, qui l'a annoncé dans la soirée du samedi 9 juin à Rabat, avec des propos clairs et tranchés.
«Le gouvernement de la République de Zambie a décidé de retirer sa reconnaissance de la pseudo Rasd et de rompre ses relations diplomatiques avec cette entité», avait-il déclaré lors d'un point de presse conjoint avec le ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita. Ainsi, la «Rasd» perd de nouveau un allié en Afrique anglo-saxonne et se voit face à un retrait de plus en plus fréquent des pays jusque-là la «soutenant».
Pour rappel, la République de Zambie avait reconnu la pseudo «Rasd» en 1979 en soutien à la thèse séparatiste. Elle a ensuite décidé le gel de cette reconnaissance en 2011 avant de revenir sur cette décision en 2013 pour des raisons politiques. Aujourd'hui, la décision de Lusaka (capitale zambienne) semble ferme. Le chef de la diplomatie zambienne en atteste et confirme qu'elle «ouvrira une nouvelle page dans les relations maroco-zambiennes et contribuera à la promotion des échanges bilatéraux à tous les niveaux».
Ce «dévissement» de la diplomatie de ladite «Rasd» et l'amaigrissement du nombre de pays africains donnant encore du crédit à cette soi-disant république ne serait pas pas sans la déboussoler. D'autant plus que cette situation intervient quelques semaines avant le très attendu sommet de l'Union africaine (UA), prévu du 10 au 18 juillet dans la capitale rwandaise, Kigali.
Ce qui devrait apporter de l'eau au moulin des pays africains francophones qui soutiennent pour leur plupart la cause du Maroc et son intégrité territoriale. Lors du point de presse tenu à Rabat, Harry Kalaba avait également exprimé le sou- hait de la Zambie de parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable au conflit du Sahara, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. «Dans l'attente d'une issue du processus onusien et suite à ce qui a été avancé, le gouvernement zambien va maintenir une position neutre», avait-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.