Al Hoceima : un jeune homme rompt son jeûne en public    Prise en charge des enfants abandonnés : Une circulaire du procureur général appelle à une "intervention positive"    L'ADII lance son plan stratégique 2020-2023    Hausse de 12,4% du trafic portuaire global en 2020    La CNSS lance l'opération d'immatriculation des personnes assujetties à la CPU    Le Maroc plaide pour une approche respectueuse de l'environnement    Le roi Mohammed VI écrit à la reine du Danemark    Botola Pro : Le WAC tenu en échec par le MCO    Barça: l'offre de Laporta à Messi    Coronavirus : 40 arrestations lors d'une manifestation pour réclamer la tenue des prières surérogatoires, tarâwîh    Opération Marhaba : Sebta et Melilla craignent l'exclusion    La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Blockchain et Immobilier : le grand défi    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Footballeurs marocains de l'étranger : Accusé de geste obscène, Hamdallah a été blanchi !    HUSA-RSB : Hakam pour la continuité, Benali pour le déclic !    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Versement des bourses d'études aux stagiaires de l'OFPPT à partir du 15 avril    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    L'ONU condamne avec fermeté    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La manière laisse à désirer
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 10 - 2002

Maroc-Guinée Equatoriale. Les Lions de l'Atlas ont écrasé la pauvre équipe de Guinée Equatoriale sur le score sans appel de cinq buts à zéro. Si l'équipe marocaine, coachée par Badou Zaki, s'est quelque peu rassurée en obtenant le résultat, la manière laisse encore à désirer.
Il fallait absolument une victoire aux Lions de l'Atlas pour leur première sortie devant leur public depuis la nomination de Zaki à leur tête, mais aussi depuis leurs dernières déconvenues. Et c'est une équipe marocaine généreuse dans l'effort, qui, dès l'entame du match, dirigé par le Tunisien mouhcine Boukhatir, s'est ruée à l'assaut des buts adverses. Ce match comptait pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2004 (Groupe 7).
Lors de la première journée, les Marocains avaient déposé du Gabon à Libreville par un but à zéro. D'entrée de jeu, la maigre assistance qui s'est déplacée au Complexe Sportif Moulay Abdellah s'est rendue compte ainsi que tous les téléspectateurs que les Equato-guinéens étaient tout sauf des foudres de guerre et que l'on allait assister à une rencontre à sens unique.
A la deuxième minute de jeu, une tête du fussiste Bidoudane, bien servi par le rajaoui Noureddine Kacimi, s'écrasait contre la transversale. Les Marocains ont alors saisi leurs adversaires à la gorge et ils ont maintenu un pressing haut, mais les attaquants, à l'image de Adil Ramzi, ont souvent confondu vitesse et précipitation. Et à la 8ème minute, ce sera ce même Adil Ramzi qui ouvrira le score, idéalement servi par Abdelilah Saber. La réaction des visiteurs, cantonnés en défense ne venant toujours pas, ce sont les Lions de l'Atlas qui étaient obligés de prendre le jeu à leur compte, réussissant de belles combinaisons, notamment grâce aux chevauchées de Kacimi à gauche et de Saber.
D'ailleurs la défense marocaine, orchestrée par Noureddine Naybet, reste égale à elle-même. Et c'est ce même Saber qui distillera une belle balle pour donner l'occasion à Bidoudane de doubler le score à la 24ème minute. Le gardien Benjamin Olo a été très sollicité par l'attaque marocaine. A la 27ème minute, Youssef Safri loge imparablement un magnifique coup franc dans les filets du malheureux gardien Benjamin Olo.
Ce dernier ira chercher une quatrième fois dans ses filets le ballon catapulté de la tête par Rachid Rokki dans le temps additionnel (45+2). Dès l'entame de la seconde période, Adil Ramzi, qui a pris de vitesse la défense équato-guinéenne, est fauché dans la surface de réparation par le gardien Silvestre Ecolo, qui a remplacé Olo.
C'est le penalty indiscutable. Le tir trop mou et imprécis de Chippo est facilement arrêté par le keeper. Ce dernier effectuera ensuite un mauvais dégagement qui allait permettre à Kacimi de faire la démonstration de sa puissance de frappe en décochant un tir qui allait trouver la lucarne adverse à la 54ème minute de jeu. Il était tout de même dit que les Marocains seraient incapables de transformer un penalty ce soir-là, puisque, après Chippo, Adil Ramzi en a également raté un deuxième sifflé en faveur de Rabie El Afoui (74è).
Inquiétant. C'est seulement à la 67ème minute que les visiteurs se sont montrés quelque peu menaçants. Un tir lointain de Juan Micha Obiang s'écrase sur la transversale de Bagui, qui aura décidément passé une soirée bien tranquille. Une débauche d'efforts donc de la part des Marocains, qui auront à plusieurs reprises fait montre de manque de concentration et d'application. Certes, une victoire est toujours bonne à prendre et, avec deux victoires, les Marocains, qui se sont réconciliés avec leur public, sont en tête du groupe 7, devant la Sierra-Leone, à la différence de buts. Mais par delà le score, beaucoup de travail reste à faire. Car la Sierra-Leone, qui est un client sérieux, est également auteur de deux victoires, dont une à l'extérieur face à cette même équipe de Guinée Equatoriale (3-1) et une autre samedi face au Gabon (2-0). Les Lions de l'Atlas auront à croiser le fer avec eux fin mars 2003.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.