Le prétendu «intergroupe» du PE et les balivernes de l'APS    «Le contexte réglementaire a de nouveau frappé avec la Lydec»    16ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche, la RSB refuse le cadeau gadiri et le MCO continue de presser    Sport équestre : Le concours national de saut d'obstacles s'invite à Béni Mellal    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'OCS quitte la compétition la tête haute    Pros marocains d'Europe    Mais quelle mouche a piqué El Moutaraji    Tramway de Rabat: le nombre de passagers depuis sa mise en service    La DTFE dévoile le classement 2019 des banques IVT les plus actives sur le marché des BDT    Panique à bord d'un vol Oujda-Bruxelles (VIDEO)    Maroc Telecom signe une bonne année 2019    Le coronavirus pourrait avoir un impact négatif sur la croissance en 2020, selon le FMI    Huawei représente une menace pour l'Otan, selon Washington    Intelligence artificielle : l'UE va actualiser son logiciel    Le Burkina Faso décide d'ouvrir un consulat général à Dakhla    «Urgence climatique, les médias africains acteurs du changement»    Les professionnels africains du cuir créent leur corporation    Les Etats-Unis pourraient bloquer les ventes de moteurs GE-Safran à la Chine    Mohamed Benabdelkader inaugure le siège du tribunal de première instance de Tinghir    Coupe Mohammed VI des clubs : le Raja s'incline en Egypte au match aller    Virus : les Américains quittent le navire contaminé, le bilan grimpe en Chine    Etats-Unis: un « parrain de la désinformation » se joue des conservateurs    SIEL 2020 : Près de 500 000 visiteurs, selon Abyaba    Le livre d'art n'a pas le vent en poupe!    L'Agence Bayt Mal Alqods Acharif sensibilise les élèves aux "Couleurs d'Al Aqsa" au SIEL    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    Le Maroc dans l'opinion publique espagnole : Imaginaire, préjugés et stéréotypes    Al Jayl Al Akhdar projette l'agriculture marocaine en 2030    A Tata, l'éducation environnementale passe avant tout par celle des enseignants    Un lointain cousin du T-Rex découvert au Canada    De retour en Afrique du Sud, Miss Univers "inspire" les jeunes Noires    Deux romans de Loubna Serraj et Valérie Morales-Attias font escale au Salon du livre    La terre a tremblé dans plusieurs villes du Maroc, des répliques attendues    Trafic de drogue et de psychotropes : Arrestation à Tanger de deux Danois, objet d'avis de recherche internationaux    Point de vue : Campagne «Sois jeune, sois civique !»    Clôture de la 6ème édition du raid solidaire "Sahraouiya"    L'AS FAR sanctionnée de quatre matchs à huis clos    Ivanka Trump a encore parlé du Maroc    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Cameroun : 22 civils tués dans une nouvelle attaque    Voici le temps qu'il fera ce lundi    La police d'Agadir fait tomber un trafiquant de Chira    Un chauffe-eau défectueux fait 3 victimes à Fès    «Géopolitique d'un Roi»: Les liaisons incestueuses entre le Polisario et le terrorisme    La Tunisie dévoile son nouveau gouvernement    Faiblesse du taux de la production éditoriale marocaine en langue amazighe!    Le Maroc isole le polisario sur les scènes africaine et internationale    Dans son nouveau recueil : La nouvelle, tout un art chez Abdellah Baïda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveau single en Raï'n'B: Kadil exalte en duo la beauté du pays
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 10 - 2016

«C'est mon 4ème single en duo. Cette fois-ci, je chante en style Raï'n'B avec le rappeur franco-algérien, Sez».
Le chanteur marocain, Kadil, de son vrai prénom, Adil, prépare un nouveau single en duo intitulé «Bladi» qu'il lancera, en vidéo lyrics, en fin de cette semaine sur Youtube. Un tube dont la composition est faite par l'artiste himself sur un arrangement assuré par le producteur Atomic. «C'est mon 4ème single en duo. Cette fois-ci, je chante en style Raï'n'B avec le rappeur franco-algérien, Sez», précise à ALM l'artiste marocain qui exalte, dans ce tube, la beauté du pays de par les progrès qui marquent celui-ci.
«C'est aussi une manière d'inculquer le patriotisme aux jeunes à travers la musique et un appel aux jeunes pour contribuer au développement du pays», explicite Mohamed Moufid Abba Sbai, manager de Kadil, portant le nom de famille Ougrirane, qui prépare une surprise à ses fans. «L'année prochaine, j'aurai une autre collaboration avec un nom assez connu sur la scène», ajoute le chanteur, né à Casablanca, issu d'Ouezzane et résidant en Italie, qui animera des concerts en Europe dans les deux mois à venir.
Outre «Bladi», Kadil compte à son actif d'autres singles à l'instar de «Galbi» dans lequel il a opté pour le style électro raï, sur proposition de son manager, qu'il a étalé à d'autres titres comme «Omri». Ainsi, il a été considéré précurseur de l'electro raï.
Aussi, le chanteur a interprété «1.2.3 Dima Marocain» qu'il a dédié à l'équipe nationale du football à l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations. Après quoi, Kadil a opté pour un nouveau style d'arrangement pour son single «Ala Jalek» tourné en vidéoclip en Italie.
En ce qui concerne les featurings, le chanteur a également fait «Casa–Alger» avec le rappeur algérien installé en France, Alifornia Boudgelale et le DJ Sultan Nash spécialisé en Rai'nB. En 2014, il a fait un duo avec un rappeur italien sur le titre «Zman Lyoum».
Ceci étant, Kadil, qui a également animé des concerts au Moyen-Orient, se sent engagé puisqu'il a collaboré avec des associations au Maroc et en Europe.
Pour rappel, une grande passion pour la musique avait amené l'artiste, après avoir terminé ses études en littérature moderne, à quitter sa ville natale. C'est pourquoi il est
parti en Italie à la quête d'un avenir meilleur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.