L'investissement au cœur d'une réunion interministérielle    Pegasus : selon Jean-Marc Morandini, «le Maroc a le droit de se défendre devant la justice, qui tranchera le fond de l'affaire»    Benkiran attaque El Othmani et confirme ne pas être candidat au Secrétariat général du PJD    Laftit exige la numérisation des services dans les collectivités territoriales    PLF 2022 : Noureddine Moudian appelle à intégrer davantage les PME dans les marchés publics    Agriculture : La Banque africaine de développement accorde 114 M€ au Maroc    Agressions du personnel médical : Khalid Ait Taleb ordonne des poursuites judiciaires    Rabat : Enquête judiciaire contre un officier de paix    African Lion 2022 : Le coup d'envoi de la 18e édition sera donné cette semaine    Palestine : Les USA critiquent « fermement » la colonisation en Cisjordanie occupée    Soudan : La pression internationale « libère » Hamdok    France. Zemmour n'est qu'un symptôme [Par Jamal Berraoui ]    Botola Pro D1: le Raja tenu en échec à domicile par le FUS    L'horizon s'assombrit pour l'OCK, le RCOZ méritait mieux    El Ktiri : La mémoire historique marocaine incite à ressentir des sentiments de fierté et d'appartenance    Dialogue social : Le Conseil économique et social plaide pour un changement des mentalités    La trique au lieu de la réforme    L'Opinion : Le pass sanitaire, une protection pour la vie quotidienne    Essaouira / Grotte de Bizmoune : Découverte d'éléments de parure datant de 150.000 ans    Grand succès pour les talents marocains à l'AFRIMA Awards    Publication : «La tribu des Bni Touzin : Etude monographique»    Ouverture du 14ème Festival du Théâtre universitaire de Tanger    Comment le thé (« atay ») est devenu indispensable aux Marocains    Evolution du coronavirus au Maroc. 398 nouveaux cas, 945.201 au total, mercredi 27 octobre 2021 à 16 heures    «Journée internationale de la fille» : Procter & Gamble partage son expérience    Accidents de la circulation: 19 morts et 2.269 blessés la semaine dernière    Belgique : 24 migrants secourus    La France fournit du matériel militaire au Niger pour la lutte anti-djihadiste    Maroc-Rwanda: Une proximité qui ne se dément plus    Le PPS appelle le gouvernement à protéger le pouvoir d'achat    Le Maroc participe au Festival du Film Arabe de Stockholm    CDG Invest Growth lève un nouveau fonds de private equity de 945 MDH    Dr Bouazza Kherrati: "Rendre le pass obligatoire est un non-sens"    Dakhla. Les opérateurs français en prospection pour saisir les opportunités d'affaires    L'Union africaine suspend les activités du Soudan et condamne le putsch    Eliminatoires CAN féminine (Soudan-Algérie): L'équipe nationale algérienne bloquée à l'hôtel à cause du coup d'Etat !    Cameroun Janvier 2022 : L'organisation de la CAN sous la menace du TAS    La retransmission du Clasico une nouveauté audiovisuelle    «Théâtre et philosophie» : Mohammed El Kabbaj explore l'interaction entre l'idée et la scène    Alsa Al Baida réalise la plus grande fresque de Casablanca    Nasser Bourita prend part à Kigali à la 2ème réunion ministérielle UA-UE    Sahara marocain : La Bolivie et Liechtenstein pour une solution politique «juste» et «acceptable»    Royal Air Maroc : Reprise des vols directs avec Miami et Doha en décembre    Le Chine et les Etats-Unis s'écharpent autour de la présence de Taïwan à l'ONU    Maroc Telecom : Un chiffre d'affaires de près de 27 milliards DH au 3ème trimestre    Débat : De la fausseté des idéologies à la post-vérité    Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réfugiés syriens aux frontières algériennes: Le HCR appelle à l'action en grande urgence
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 06 - 2017

Le HCR demande conjointement à l'Algérie et au Maroc de travailler avec le Haut-Commissariat aux réfugiés afin de faire cesser cette situation dangereuse et intenable pour ces réfugiés syriens désespérés et actuellement bloqués, selon ses termes.
L'affaire des réfugiés syriens bloqués aux frontières algériennes reste préoccupante. Ainsi dans un communiqué publié mardi par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), basé à Genève, celui-ci appelle à la nécessité de régler en urgence la situation de ces réfugiés. En effet, le HCR «demande d'urgence un passage sûr et l'admission pour le groupe de Syriens confrontés à des conditions déplorables et bloqués à la frontière entre l'Algérie et le Maroc».
Le programme des Nations Unies, par le biais de son communiqué, souligne qu'il est profondément préoccupé par la détérioration rapide des conditions pour ce groupe de réfugiés syriens vulnérables. Dans ce sens, il urge les deux Etats frontaliers, à savoir le Maroc et l'Algérie, à répondre d'urgence aux besoins humanitaires de ces réfugiés. Le Haut-Commissariat aux réfugiés appelle également à faciliter l'accès pour ces réfugiés et à leur permettre de rejoindre un lieu sûr et/ou d'être réunis avec leurs familles.
Dans cette perspective le programme des Nations Unies fait savoir que les deux gouvernements doivent agir rapidement pour faciliter le passage immédiat et sécurisé des 41 réfugiés syriens vulnérables dont des enfants, des bébés et des femmes. Il cite notamment le cas d'une femme enceinte ayant besoin d'urgence d'une césarienne.
Les Nations Unies par le biais de leur programme sur les réfugiés précisent que «c'est une question de vie et de mort» pour cette femme et son enfant à naître.
Le HCR mentionne également que l'ensemble de ce groupe de réfugiés est exposé aux éléments et à la menace sérieuse des scorpions et des serpents, très répandus dans la région. A ce titre, il demande conjointement à l'Algérie et au Maroc de travailler avec le Haut-Commissariat aux réfugiés afin de faire cesser cette situation dangereuse et intenable pour ces réfugiés syriens désespérés et actuellement bloqués, selon ses termes.
Dans son communiqué le HCR précise aussi que ce groupe de 41 réfugiés syriens est bloqué à la frontière entre l'Algérie et le Maroc depuis le 17 avril 2017. Le programme des Nations Unis aux réfugiés demande toutefois des mesures pour mettre le groupe en sécurité humanitaire et se tient prêt à offrir ses «bons offices» pour coordonner cette évacuation vitale.
Pour rappel, le Maroc avait appelé l'Algérie en avril dernier à assumer sa responsabilité politique et morale suite à la tentative d'entrée illégale de 54 Syriens à travers la frontière entre le Maroc et l'Algérie. En effet, le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale avait souligné que le drame humanitaire que vivent ces populations syriennes ne devrait pas constituer un élément de pression ou de chantage dans le cadre de l'agenda bilatéral. Le Maroc avait exprimé dès lors qu' «il est immoral et contraire à l'éthique de manipuler la détresse morale et physique de ces personnes, pour semer le trouble au niveau des frontières maroco-algériennes». Ainsi, la même source avait indiqué que le Maroc assume pleinement sa responsabilité à l'égard des populations syriennes et que l'hôpital militaire installé au camp Al-Zaatari en Jordanie offre chaque jour aux réfugiés syriens fuyant les zones de conflits des centaines de prestations médicales.
Le ministère avait également souligné qu'«un effort substantiel a été consenti par les autorités marocaines pour régulariser la situation des milliers de Syriens se trouvant sur le territoire marocain» et que le Maroc a fait bénéficier 5.000 personnes de la première phase de régularisation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.