Signature d'une convention de partenariat entre la CNDP, l'OCP et l'UM6P    Quand un Think Tank Allemand appelle à réduire l'influence du Maroc    Campagne électorale 2021: Les candidats aux élections sous écoute    Exploitation portuaire: Tanger Med acquiert 35% du capital de Marsa Maroc    Résultats financiers: 2,83 milliards de DH de bénéfices pour Maroc Télécom à fin juin 2021    Selon le HCP, trois régions ont créé 58% de la richesse nationale en 2019    Coronavirus. L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 10 septembre    Diplomatie: Le Malawi va ouvrir un consulat à Laâyoune    CDG Invest entre dans le tour de table de la startup Saweblia    Le Premier ministre prêt à céder le pouvoir    Said Bensedira : portrait d'un agent des services algériens lâché par les siens    Alerte météo: une vague de chaleur s'installera à partir de jeudi    "Zour Bladek": Un grand bol de fraîcheur aux cascades d'Ouzoud    Portugal. La ligne Portimão-Tanger risque d'être abandonnée    Le festival «Visa for Movie» du 4 au 8 août à Rabat    Continentales: le Best Of    Près de 60 migrants morts noyés au large de la Libye    Décès de l'ancien président du Wydad Casablanca, Aboubakr Jdahim    L'aventure olympique prend fin pour de nombreux sportifs marocains    Taghazout : La SAPST renouvelle son partenariat avec la golfeuse Maha Haddioui    JO Tokyo : Le boxeur marocain Baâlla a mordu son adversaire néozélandais !    Litige Barça-Neymar : L'affaire est réglée contre zéro euro déboursé !    Le KAC en deuil : Le jeune entraîneur Saber Belkhouja n'est plus !    Pegasus : le Maroc fermera-t-il les bureaux d'Amnesty International ?    Abdeslam Ahizoune reconduit à la tête du Directoire de Maroc Telecom    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Le Koweït autorise les vols directs vers le Maroc    Covid-19 : face à la troisième vague, les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    Sécurité routière : Les indicateurs dans le rouge    Maroc Télécom : deux arrivées à la direction    Maroc-Israël : du business pour trois transporteurs aériens    M. El Otmani: Le programme électoral du PJD consacre les réformes auxquelles le parti a adhéré    En association avec de nombreux artistes, acteurs et influenceurs : «Berred Sayfek», la nouvelle campagne de Coca-Cola    Final Cut à Venise : «Le mensonge originel» d'Asmae El Moudir retenu    "Nektachfou Bladna": Une soirée placée sous le signe de la bonne humeur, mardi à 21h45    Prévisions météorologiques pour la journée du mardi 27 juillet 2021    Football: L'équipe nationale U23 en stage de préparation du 28 juillet au 2 août à Mâmoura    Cotonou: Séminaire sur l'éducation et la formation au service de l'affermissement des relations maroco-béninoises    Décès de l'ancien président du Wydad Casablanca, Aboubakr Jdahim    Alger désemparée face la décision de l'Union africaine d'accueillir Israël comme observateur    Tunisie : le président Kaïs Saïed limoge des ministres du gouvernement Hichem Mechichi    JO-2020: Le Marocain Ramzi Boukhiam s'arrête en huitièmes    Le litige financier entre le Barça et Neymar trouve son épilogue    La Tunisie en proie à une crise politique qui tourne aux affrontements    Chine: réquisitoire en règle lors de la première visite d'une émissaire de Biden    L'artiste peintre Mohammed Said Chair parle de son univers artistique sur le plateau d'info soir (Interview)    Vient de paraître: «Couronne d'épines» de Ali Benziane aux Editions Orion    Décès du penseur et écrivain marocain Mohamed Sabila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réfugiés syriens aux frontières algériennes: Le HCR appelle à l'action en grande urgence
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 06 - 2017

Le HCR demande conjointement à l'Algérie et au Maroc de travailler avec le Haut-Commissariat aux réfugiés afin de faire cesser cette situation dangereuse et intenable pour ces réfugiés syriens désespérés et actuellement bloqués, selon ses termes.
L'affaire des réfugiés syriens bloqués aux frontières algériennes reste préoccupante. Ainsi dans un communiqué publié mardi par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), basé à Genève, celui-ci appelle à la nécessité de régler en urgence la situation de ces réfugiés. En effet, le HCR «demande d'urgence un passage sûr et l'admission pour le groupe de Syriens confrontés à des conditions déplorables et bloqués à la frontière entre l'Algérie et le Maroc».
Le programme des Nations Unies, par le biais de son communiqué, souligne qu'il est profondément préoccupé par la détérioration rapide des conditions pour ce groupe de réfugiés syriens vulnérables. Dans ce sens, il urge les deux Etats frontaliers, à savoir le Maroc et l'Algérie, à répondre d'urgence aux besoins humanitaires de ces réfugiés. Le Haut-Commissariat aux réfugiés appelle également à faciliter l'accès pour ces réfugiés et à leur permettre de rejoindre un lieu sûr et/ou d'être réunis avec leurs familles.
Dans cette perspective le programme des Nations Unies fait savoir que les deux gouvernements doivent agir rapidement pour faciliter le passage immédiat et sécurisé des 41 réfugiés syriens vulnérables dont des enfants, des bébés et des femmes. Il cite notamment le cas d'une femme enceinte ayant besoin d'urgence d'une césarienne.
Les Nations Unies par le biais de leur programme sur les réfugiés précisent que «c'est une question de vie et de mort» pour cette femme et son enfant à naître.
Le HCR mentionne également que l'ensemble de ce groupe de réfugiés est exposé aux éléments et à la menace sérieuse des scorpions et des serpents, très répandus dans la région. A ce titre, il demande conjointement à l'Algérie et au Maroc de travailler avec le Haut-Commissariat aux réfugiés afin de faire cesser cette situation dangereuse et intenable pour ces réfugiés syriens désespérés et actuellement bloqués, selon ses termes.
Dans son communiqué le HCR précise aussi que ce groupe de 41 réfugiés syriens est bloqué à la frontière entre l'Algérie et le Maroc depuis le 17 avril 2017. Le programme des Nations Unis aux réfugiés demande toutefois des mesures pour mettre le groupe en sécurité humanitaire et se tient prêt à offrir ses «bons offices» pour coordonner cette évacuation vitale.
Pour rappel, le Maroc avait appelé l'Algérie en avril dernier à assumer sa responsabilité politique et morale suite à la tentative d'entrée illégale de 54 Syriens à travers la frontière entre le Maroc et l'Algérie. En effet, le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale avait souligné que le drame humanitaire que vivent ces populations syriennes ne devrait pas constituer un élément de pression ou de chantage dans le cadre de l'agenda bilatéral. Le Maroc avait exprimé dès lors qu' «il est immoral et contraire à l'éthique de manipuler la détresse morale et physique de ces personnes, pour semer le trouble au niveau des frontières maroco-algériennes». Ainsi, la même source avait indiqué que le Maroc assume pleinement sa responsabilité à l'égard des populations syriennes et que l'hôpital militaire installé au camp Al-Zaatari en Jordanie offre chaque jour aux réfugiés syriens fuyant les zones de conflits des centaines de prestations médicales.
Le ministère avait également souligné qu'«un effort substantiel a été consenti par les autorités marocaines pour régulariser la situation des milliers de Syriens se trouvant sur le territoire marocain» et que le Maroc a fait bénéficier 5.000 personnes de la première phase de régularisation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.