Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Le Cameroun est prêt    Ahdad et Ounajem poussés vers la porte de sortie par le Zamalek    Finale Coupe Mohammed VI des clubs champions : Fin février/début mars 2021    CHAN/ Cameroun2021 : Le président de la FRMF en duel avec le président de la Fédération algérienne !    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maison méditerranéenne du climat : Le rôle de la société civile mis en avant
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 12 - 2017

Les participants veulent élargir le territoire d'intervention de la MMC
Les premières rencontres de la Maison méditerranéenne du climat (MMC) à Tanger, qui ont pris fin samedi 16 décembre, ont tenu leurs promesses en faisant la part belle aux sujets prioritaires et grands problèmes qui préoccupent les pays de la Méditerranée. A cet effet et à l'issue des travaux, les participants ont procédé à l'adoption de la déclaration finale de la MMC 2017. Ils ont rappelé que la Méditerranée est l'une des régions les plus menacées par les changements climatiques. «Notre ambition est d'élargir le territoire d'intervention de la MMC en se focalisant aussi bien sur la Méditerranée que sur l'Afrique, notamment sur les aspects de résilience des zones les plus vulnérables au réchauffement climatique», a indiqué le président de la région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, Ilyas El Omari, lors de la séance de clôture de cet événement de deux jours, qui a connu la présence de 360 participants représentant 13 pays du pourtour méditerranéen.
La déclaration de la MMC a mis l'accent sur le rôle des acteurs non-étatiques, devenu incontournable dans l'atteinte des objectifs d'atténuation énoncés dans l'Accord de Paris, ainsi que des objectifs onusiens de développement durable.
Il s'agit aussi de favoriser la dynamique climatique méditerranéenne par la création de la MMC en tant que hub du climat régional et espace d'appui aux initiatives et aux projets d'innovation, notamment ceux portés par les jeunes, les femmes et la société civile. «Nous œuvrerons, avec nos partenaires, dans le sens de l'amplification des initiatives régionales et locales et le réseautage avec les alliances et les coalitions existantes pour une montée en puissance de l'action climatique au niveau du bassin de la Méditerranée», a souligné M. El Omari.
Organisées sous le Haut patronage de SM Mohammed VI, ces premières rencontres sont nées, selon les organisateurs, des recommandations de la deuxième édition du Forum méditerranéen pour le climat «MedCop» tenue en juillet 2016 à Tanger.
L'expérience du Maroc – qui a accueilli, quatre mois après la COP22 (Conférence des parties de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de Marrakech), a été, à cette occasion, mise en avant. «Le gouvernement marocain envisage de mettre en place des tribunes réunissant le secteur privé et la société civile dans toutes les différentes régions pour apporter des réponses aux problèmes climatiques», a dit la secrétaire d'Etat chargée du développement durable, Nezha El Ouafi, tout en mettant l'accent sur la nécessité de la mobilisation de tous les acteurs concernés des pays de la Méditerranée à travers l'adoption d'une approche régionale et territoriale visant à réduire et s'adapter au changement climatique.
De son côté, la secrétaire d'Etat chargée de l'eau, Charafat Afilal, a souligné l'importance de l'eau dont la COP22 avait été une étape importante dans la reconnaissance de cette ressource hydrique comme facteur essentiel dans la préservation de l'environnement. Elle a déploré l'inégalité dans la répartition de cette précieuse denrée.
Et de rappeler que 180 millions de Méditerranéens souffrent de stress hydrique. «Le défi de la gestion pérenne et durable de l'eau est planétaire», a-t-elle dit, soulignant la nécessité de «bâtir une société mondiale nouvelle et solidaire pour faire face aux menaces environnementales».
Selon Caroline Pozmentier, vice-présidente de la région de Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA)-France, le Maroc, en prenant brillamment le flambeau de la COP22 qui avait débouché sur l'accord du climat du 12 décembre 2015, a démontré, grâce à l'engagement personnel de SM le Roi Mohammed VI, une nouvelle fois avec brio qu'il constituait un interlocuteur d'envergure mondiale avec lequel il faut plus que jamais compter dans les grandes négociations internationales. «Nous savons que par la volonté de SM le Roi Mohammed VI, un vaste processus de régionalisation avancée, prévue par la Constitution du 29 juillet 2011, a été mis en œuvre dans le Royaume», a-t-elle affirmé, faisant remarquer que la vocation première des régions marocaines «est la promotion d'un développement économique, social, culturel et environnemental intégré et durable sur leur territoire».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.