Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Météo Maroc: Temps relativement froid ce samedi matin    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Résultats financiers: CIH Bank tire son épingle du jeu en 2019    DGSN: un retraité soupçonné d'avoir violé deux mineurs à Larache    Agadir: mise en échec d'un trafic de contrebande de tabac    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Heureuse nouvelle pour Hamza Mendyl! (PHOTO)    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    La municipalité d'Agadir veut attribuer le nom de feu le dirigeant pjdiste Abdellah Baha à une rue de la ville    Coronavirus : nouveaux foyers en Asie, morts en Iran, l'inquiétude remonte    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    Des rafales de vent attendues au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Ce que pense Nouamane Lahlou de Dounia Batma et Saad Lamjarred (VIDEO)    La déconstruction d'un mythe    Officiel: Badr Hari de retour sur le ring (VIDEO)    Transferts: Après Ziyech, Idrissi annoncé en Premier League?    L'Atalanta Bergame séduit l'Europe    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Wana retire sa plainte contre Maroc Telecom    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    Economie nationale : 2020 devrait connaître un ralentissement    Lancement à Hay Hassani d'une plateforme d'intégration économique dédiée aux jeunes    Pourquoi Marrakech perd ses événements    Lancement de la deuxième édition du programme "Spin-off by PIS" dédié à l'entrepreneuriat des jeunes    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Le cancer n'est pas une fatalité    Divers    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    Le Maroc constitue la première destination des exportations valenciennes en Afrique    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara : Le Maroc gagne une autre bataille à l'UA
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 07 - 2018

L'Union africaine consacre la primauté du processus onusien
Très attendu, le rapport de l'Union africaine sur le Sahara marocain a été soumis aux chefs d'Etat participant au sommet de l'UA à Nouakchott. Selon les observateurs, ce rapport élaboré par le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, suite à la décision 653 adoptée par la session de juillet 2017, marque une «avancée substantielle du Maroc sur la question nationale». En effet, le document consacre la primauté du processus onusien dans la gestion de la question du Sahara marocain. Dans ce sens, le paragraphe 20C stipule «la nécessité pour l'UA d'inscrire sa démarche dans le cadre d'un appui renforcé aux efforts des Nations Unies, pour accroître leur chance d'aboutissement. En d'autres termes, il ne s'agirait pas pour l'UA de développer un processus parallèle à celui des Nations Unies». Plus loin encore, la recommandation 21B ajoute : «Le rôle de l'UA devrait viser à accompagner et à soutenir les efforts des Nations Unies, dont le Conseil de sécurité demeure saisi de la question. Au demeurant, l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies conduit, depuis sa prise de fonction, des consultations intensives avec les parties, lesquelles ont exprimé leur engagement à coopérer avec lui». Le rapport de Moussa Faki insiste en outre sur les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies en tant qu'unique référence dans le traitement de la question, notamment dans la recommandation 21C.
Celle-ci souligne : «Conformément à ce rôle d'accompagnement et de soutien, la Conférence de l'Union devrait apporter un appui efficace au processus conduit par les Nations Unies, basé sur les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. Celles-ci ont, de façon constante, demandé aux parties de reprendre les négociations sous les auspices du secrétaire général, de bonne foi, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable dans le contexte d'arrangements conformes aux buts et principes énoncés dans la charte des Nations Unies». Ce n'est pas tout. Le rapport dessaisit d'autres organes de l'Union, notamment le Conseil de la paix et de la sécurité (CPS), du traitement du dossier. Ce dernier était parfois pris en otage par certains adversaires du Maroc pour adopter des positions hostiles. Plus concrètement, la recommandation 21D souligne que «pour assurer la cohérence requise, la question du Sahara ne serait évoquée que dans ce cadre et à ce niveau» en faisant référence à la Conférence de l'Union africaine et au niveau des chefs d'Etat. Par ailleurs et tout en rappelant dans le paragraphe 12 que «les autorités marocaines ont réaffirmé le rôle central des Nations Unies dans la conduite du processus de négociation. Elles ont mis en garde contre les risques d'un processus parallèle, estimant qu'en reconnaissant la pseudo rasd, l'UA s'était d'elle-même exclue des efforts de recherche d'une solution, le rapport insiste dans le paragraphe 17 sur le rôle crucial que les autorités algériennes et mauritaniennes peuvent jouer dans la recherche d'une solution».
A noter enfin que le mécanisme de suivi requis dans le paragraphe 21C a été mis en place par la Conférence sous forme de troïka composée des présidents sortant, entrant et en cours avec le président de la Commission de l'Union africaine. Ce mécanisme présente l'avantage des principes de la continuité dans la position de l'UA et celui de l'équilibre dans ses approches basées sur les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.